AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782869597839
80 pages
Éditeur : Arléa (16/05/2007)
3.4/5   5 notes
Résumé :
Rares sont les terres incarnées par un poète.
L'île de la Martinique, terre natale d'Aimé Césaire, jouit de ce privilège.
Ecrivain fondamental, essayiste percutant, militant, maire de Fort-de-France pendant de nombreuses années, l'enfant des îles, nourri à la fois de culture grécol-latine et des traditions africaines, a été sa vie durant le porte-drapeau des courants littéraires et politiques qui ont marqué notre temps : surréalisme, anticolonialisme, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Torticolis
  07 décembre 2009
S'il est parfois ardu de lire les oeuvres de Monsieur Césaire, ce livre permet de découvrir ce grand homme plus aisément.
Commenter  J’apprécie          20
anslusolo
  28 mai 2014
Cesaire reste le le grand Auteur de la Négritude
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
RolletonRolleton   19 février 2020
J'avais des maîtres et des maîtresses avec qui je m'entendait très bien. Je me rappelle une vieille dame qui s'appelait Asterée Moïse. Quand je l'ai rencontrée, vingt ans après, à Fort-de-France (elle avait une grande natte dans le dos), je suis allé vers elle pour lui serrer la main. Elle m'a embrassé sur les deux joues et m'a dit :" Bonjour, mon petit élève." Et le petit élève était maire de Fort-de-France et député de la Martinique !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
RolletonRolleton   19 février 2020
A cette époque et dans cette génération, nous n'avions qu'une idée : s'en sortir, et, pour s'en sortir, faire des études. C'était ça l'idée. Mon n'était pas du tout de préparer des examens. A cette époque, l'homme de couleur se rendait bien compte qu'il n'avait que ce moyen de sortir de la vie médiocre qui lui était imposée, il n'avait pas d'argent, pas de banque, pas de terre. Qu'est-ce que votre père vous enseignait, alors ? " Tu n'auras que ce que tu auras conquis, et par l'étude. C'est le seul moyen que tu as."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
RolletonRolleton   19 février 2020
Son livre (Léon Frobenius) s'intitule "Histoire de la civilisation africaine". Et c'est la première fois que je voyais liés les deux mots : "civilisation" et "africaine" alors que, pour la vieille tradition, et pas seulement française, mais européenne, l' Afrique, c'était la barbarie, c'était la sauvagerie, c'était l'exotisme.
Commenter  J’apprécie          30
RolletonRolleton   19 février 2020
Ce brave petit Noir s'approche de moi :"Mais d'où viens-tu bizut ?
- Je viens de la Martinique.
-Comment t'appelles-tu ?
-Aimé Césaire, et toi ?
-Léopold Sédar Senghor, je suis du Sénégal."
Commenter  J’apprécie          40
TorticolisTorticolis   07 décembre 2009
Mon africanité inconsciente se révélait quand Senghor m'expliquait les choses.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Aimé Césaire (80) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Aimé Césaire
Extrait du recueil RÉCITATIF AU PAYS DES OMBRES de Rodney Saint-Éloi
Je marche. Je marche. le poème est un cheval fou, se rappeler, la barque est la route. L'horizon est dans le regard du promeneur. Découvrir une chose douce et amère: des îles, il faut se résigner à foutre la mer dehors afin de pouvoir marcher librement pour célébrer la terre, dans le récitatif qui offre aux mots et aux choses le contrepoint du chant: éloge et mystère. Surtout l'élégance. L'élégance sauve le poème comme le soleil l'été.
Poète, écrivain, essayiste, éditeur, né à Cavaillon (Haïti), il est l'auteur d'une quinzaine de livres de poésie, dont «Je suis la fille du baobab brûlé» (2015, finaliste au prix des Libraires, finaliste au Prix du Gouverneur général), «Jacques Roche, je t'écris cette lettre» (2013, finaliste au Prix du Gouverneur général). Il dirige plusieurs anthologies. Il a publié «Haïti Kenbe la!» en 2010 chez Michel Lafon (préface de Yasmina Khadra). Pour la scène, il a réalisé plusieurs spectacles dont «Les Bruits du monde», «les Cabarets Roumain», «Senghor, Césaire», «Frankétienne». Il est l'auteur de l'essai «Passion Haïti» (Septentrion, 2016). Lui a été décerné le prestigieux prix Charles-Biddle en 2012. Il a été reçu en 2015 à l'Académie des lettres du Québec. Il devient Compagnon de l'Ordre des Arts et des Lettres du Québec en mai 2019. Il dirige la maison d'édition Mémoire D encrier qu'il a fondée en 2003 à Montréal. «Les racistes n'ont jamais vu la mer», coécrit par Rodney Saint-Éloi et Yara El-Ghadban, paraîtra en octobre 2021.
+ Lire la suite
autres livres classés : martiniqueVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura