AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782020131230
94 pages
Seuil (06/03/1991)
4.57/5   14 notes
Résumé :
" Un livre-univers [...] L'homme, comme une algue laminaire, participe à la grande fête cruelle du monde accroché à son rocher." Michel Nuridsany

" Impossibilité de lire Césaire avec désinvolture. C'est toujours une expérience urticante et écorchante, une sorte de nage à travers un langage raboteux et fascinant comme une barrière corallienne... " Jean-Charles Gateau

" Le grand poète antillais chante une nouvelle fois la présence de sa ... >Voir plus
Que lire après Moi, laminaire...Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Un recueil de poèmes très profonds à l'odeur césairienne mais que j'ai adoré. J'ai lu dans ces poèmes les derniers moments d'aimé Césaire du fait qu'il retrace là, Moi, liminaire, un chemin qui relie le passé, le présent et le futur de l'homme.
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
J’habite une blessure sacrée
j’habite des ancêtres imaginaires
j’habite un vouloir obscur
j’habite un long silence
j’habite une soif irrémédiable
j’habite un voyage de mille ans
j’habite une guerre de trois cent ans
j’habite un culte désaffecté
entre bulbe et caïeu j’habite l’espace inexploité
j’habite du basalte non une coulée
mais de la lave le mascaret
qui remonte la calleuse à toute allure
et brûle toutes les mosquées
je m’accomode de mon mieux de cet avatar
d’une version du paradis absurdement ratée
Commenter  J’apprécie          190
Je retrouverais le secret des grandes communications et des grandes
combustions. Je dirais orage. Je dirais fleuve. Je dirais tornade. Je
dirais feuille. Je dirais arbre. Je serais mouillé de toutes les
pluies, humecté de toutes les rosées. Je roulerais comme du sang
frénétique sur le courant lent de l'oeil des mots en chevaux fous en
enfants frais en caillots en couvre-feu en vestiges de temple en
pierres précieuses assez loin pour décourager les mineurs. Qui ne me
comprendrait pas ne comprendrait pas davantage le rugissement du
tigre
Commenter  J’apprécie          60
Le non-temps impose au temps
la tyranie de sa spatialité : dans toute vie
il y a un nord et un sud, et l'orient et
l'occident
Commenter  J’apprécie          90

Videos de Aimé Césaire (88) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Aimé Césaire
Retrouvez les derniers épisodes de la cinquième saison de la P'tite Librairie sur la plateforme france.tv : https://www.france.tv/france-5/la-p-tite-librairie/
N'oubliez pas de vous abonner et d'activer les notifications pour ne rater aucune des vidéos de la P'tite Librairie.
Il y a des mots qui font scandale aujourd'hui et qui ne choquaient pas hier. le mot nègre, par exemple. Tiens, savez-vous quel écrivain a réussi à en ruiner le caractère insultant pour le faire sien, fièrement?
« Cahier d'un retour au pays natal », d'Aimé Césaire – C'est à lire aux Editions Présence africaine.
+ Lire la suite
autres livres classés : négritudeVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (65) Voir plus




{* *}