AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782271077578
1805 pages
Éditeur : Centre national de la recherche scientifique (02/01/2014)

Note moyenne : /5 (sur 0 notes)
Résumé :
Un normalien de 22 ans, face à la montée du fascisme, invente le néologisme négritude en 1935, puis part à la quête d'une identité basée sur des valeurs africaines glanées auprès de ses condisciples coloniaux et de Leo Frobenius, le poète des ethnologues du début du XXe siècle. Nourri des courants de pensée antirationalistes de l'entre-deux-guerres, Aimé Césaire fait la rencontre capitale d'André Breton et de Wifredo Lam, qui l'orientent vers une vision surréaliste.... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
PatrickCasimir
  30 août 2017
Enorme ouvrage critique de près de 1800 pages qui révèle la complexité de l'écriture césairienne souvent faite de ré-écriture comme le révèlent des versions successives, parfois inédites, de textes fondamentaux comme le Cahier d'un retour au pays natal.
Je le prends comme un ouvrage de consultation que je parcours au gré de mes envies. Mais on n'est pas obligé de suivre le grand poète sur tous les chemins qu'il a empruntés...
Pat
Commenter  J’apprécie          42

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
PatrickCasimirPatrickCasimir   30 août 2017
A propos du colonialisme :

La malédiction la plus commune en cette matière est d'être la dupe de bonne foi d'une hypocrisie collective, habile à mal poser les problèmes pour mieux légitimer les odieuses solutions qu'on leur apporte.
Cela revient à dire que l'essentiel est ici de voir clair, de penser clair ( ), de répondre clair à l'innocente question initiale : qu'est-ce, en son principe, que la colonisation ? De convenir de ce qu'elle n'est point ; ni évangélisation, ni entreprise philanthropique, ni volonté de reculer les frontières de l'ignorance, de la maladie, de la tyrannie, ni élargissement de Dieu, ni extension du droit ; d'admettre une fois pour toute, sans volonté de broncher aux conséquences, que le geste décisif est ici de l'aventurier et du pirate, de l'épicier en grand et de l'armateur, du chercheur d'or et du marchand, de l'appétit et de la force, avec, derrière, l'ombre portée, maléfique, d'une forme de civilisation qui, à un moment de son histoire, se constate obligée, de façon interne, d'étendre à l'échelle mondiale la concurrence de ses économies antagonistes... (p. 1448-1449)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Aimé Césaire (80) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Aimé Césaire
Extrait du recueil RÉCITATIF AU PAYS DES OMBRES de Rodney Saint-Éloi
Je marche. Je marche. le poème est un cheval fou, se rappeler, la barque est la route. L'horizon est dans le regard du promeneur. Découvrir une chose douce et amère: des îles, il faut se résigner à foutre la mer dehors afin de pouvoir marcher librement pour célébrer la terre, dans le récitatif qui offre aux mots et aux choses le contrepoint du chant: éloge et mystère. Surtout l'élégance. L'élégance sauve le poème comme le soleil l'été.
Poète, écrivain, essayiste, éditeur, né à Cavaillon (Haïti), il est l'auteur d'une quinzaine de livres de poésie, dont «Je suis la fille du baobab brûlé» (2015, finaliste au prix des Libraires, finaliste au Prix du Gouverneur général), «Jacques Roche, je t'écris cette lettre» (2013, finaliste au Prix du Gouverneur général). Il dirige plusieurs anthologies. Il a publié «Haïti Kenbe la!» en 2010 chez Michel Lafon (préface de Yasmina Khadra). Pour la scène, il a réalisé plusieurs spectacles dont «Les Bruits du monde», «les Cabarets Roumain», «Senghor, Césaire», «Frankétienne». Il est l'auteur de l'essai «Passion Haïti» (Septentrion, 2016). Lui a été décerné le prestigieux prix Charles-Biddle en 2012. Il a été reçu en 2015 à l'Académie des lettres du Québec. Il devient Compagnon de l'Ordre des Arts et des Lettres du Québec en mai 2019. Il dirige la maison d'édition Mémoire D encrier qu'il a fondée en 2003 à Montréal. «Les racistes n'ont jamais vu la mer», coécrit par Rodney Saint-Éloi et Yara El-Ghadban, paraîtra en octobre 2021.
+ Lire la suite
autres livres classés : négritudeVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
964 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre