AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 222100373X
Éditeur : Robert Laffont (21/02/1992)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 30 notes)
Résumé :
Une colonne allemande reflue vers Paris. Au bord de la route, un vieil homme, la poitrine barrée de décorations, brave l'ennemi en mémoire de ses compagnons tombés à Verdun, mais les soldats passent, indifférents.
Dans un camion, une bâche se soulève : Patrick, le petit orphelin, se croit arrivé à Paris avec les Américains. Il n'est qu'au Plessis Belle-Isle, avec l'ennemi.
Kléber Demartin recueille l'enfant. Patrick grandit, le monde change, les fidéli... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Ashra
  12 juillet 2016
La transmission, la vieillesse, la solitude. le passé avec lequel il faut négocier. Et l'avenir, qui apparaît de plus en plus virtuel avec les années qui s'ajoutent aux années.....
Un livre sur le temps qui passe, les occasions manquées, qui ne se représenteront plus....
D'ailleurs, l'auteur tient pour les mots les plus tragiques de la langue française l'expression "Jamais plus..."
Jamais vraiment triste... Juste mélancolique. D'une mélancolie qui transperce l'âme. Un livre d'automne. Juste avant l'hiver. A l'heure où le regard se porte sur ce qui a été fait, avec acuité, mais non sans douceur. Cette douceur sans laquelle il ne serait plus possible d'aller de l'avant. Pour vivre ce qui peut encore l'être.
Je plaindrais sincèrement les lecteurs qui resteraient de marbre devant ce monument d'humanité, si injustement méconnu.
Commenter  J’apprécie          30
Wyoming
  25 juillet 2018
Très beau roman de Cesbron dans lequel le grand âge côtoie le plus jeune dans une atmosphère mélancolique où les souvenirs de guerre ont une grande importance pour le héros et, donc, une exploration permanente du passé tout en acceptant l'avenir, quel qu'il soit, même limité. Belle analyse de la fuite du temps qui emporte absolument tout, j'y trouve un certain parallèle avec la célèbre chanson de Léo Ferré.
Commenter  J’apprécie          20
michelangelo
  28 novembre 2013
Formidable ouvrage qui m'a beaucoup marqué à l'adolescence. Un classique !
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
genougenou   10 mai 2013
Philippi !... Descaux !... Thuillier !... La voix se tut, parut s'écouter résonner parmi les ruines, puis reprit son appel : Lardenet !... Fantin !... Patrick appela-t-on enfin avec un sursaut de tendresse, d'anxiété. En s'entendant nommer, le petit tressaillit et se redressa ; il allait crier : "je suis là Monsieur le dir....". - "T'es pas dingue chuchota Philippi sans même le regarder, et il appliqua sa large paume contre la petite bouche ouverte. Cette main sentait le métal, la cuisine, le papier journal : la sale odeur des grands
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
genougenou   22 avril 2013
C'est l'argent que je n'aime pas : l'argent est contagieux.
Commenter  J’apprécie          100
Videos de Gilbert Cesbron (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gilbert Cesbron
"Chiens perdus sans collier" de Gilbert Cesbron.
autres livres classés : après-guerreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Gilbert Cesbron

Né à Paris en ?

1903
1913
1923
1933

12 questions
21 lecteurs ont répondu
Thème : Gilbert CesbronCréer un quiz sur ce livre