AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de allard95


allard95
  12 février 2017
Vu d'aujourd'hui, ce livre à succès des années 1950 (succès amplifié par un film, dans lequel Jean Gabin jouait le rôle du juge au grand coeur) est une curiosité. Tant le style que l'ensemble de la forme sont totalement désuets, et le rythme est faible: les adolescents d'il y a 60 ans le dévoraient, comme un livre d'aventures; on peut parier que ceux d'aujourd'hui n'iraient pas au-delà de la vingtième page. Cette littérature sociale et chrétienne d'alors voulait pointer du doigt la responsabilité réelle des maux de la société, et notamment celui de la délinquance juvénile: plutôt que de blâmer les enfants perdus, éduquez leurs parents, donnez-leur les moyens d'avoir un logement décent, donnez-leur une autre perspective de vie que de perdre leur argent et leur santé dans les bars. Bref, l'idée était de remonter à la source: le niveau au-dessus étant les parents, et, encore au-dessus, l'organisation sociale. Gilbert Cesbron nous accompagne dans une histoire d'orphelins et de petits délinquants (quel rapport?), placés dans un centre modèle, où, contrairement à l'idée d'alors des "maisons de correction" à la discipline impitoyable, les encadrants étaient au contraire des personnes indulgentes, patientes, bienveillantes, qui savaient voir en chaque enfant perdu toute sa part d'humanité, de lumière et d'optimisme. La question est de savoir ce qu'il reste aujourd'hui de cette vision, et de ces méthodes: pourquoi un adolescent dévisse-t'il? Comment corriger sa trajectoire déviante? Quelle perspective lui donner? On se posait ces questions il y a 60 ans, on espérait trouver des solutions: le sport, le travail, les jeux collectifs, l'amitié, la famille, la responsabilité. Hélas, de belles idées, des belles initiatives, le courage et le dévouement de belles personnes n'ont pas suffi: beaucoup d'espoirs se sont perdus en route. Et il faut toujours recommencer.
Commenter  J’apprécie          40



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (3)voir plus