AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221018184
Éditeur : Robert Laffont (31/12/1968)

Note moyenne : 3.47/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Quoi qu’en disent les horloges, le temps ne s'écoule pas de la même façon pour tout le monde et certains d'entre nous se retrouvent des enfants aux cheveux gris parce qu'ils ont gardé la fraîcheur d'âme dont on attribue l’exclusivité à l'enfance.

Gilbert Cesbron excelle à tracer le portrait de ces êtres désarmés souvent mais irréductibles toujours, qui portent en eux une volonté, une ingénuité ou une somme d'espérance plus fortes que la malice du sor... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Wyoming
  20 juillet 2018
Une quinzaine de nouvelles d'un auteur qui a sombré dans l'oubli aujourd'hui. On y trouve les thèmes chers à cet auteur: enfance, maltraitance, richesses et pauvretés. Bien écrit mais plus dans le coup du XXIème siècle.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
patatarte2001patatarte2001   19 mai 2016
"Non, je n'y crois pas du tout ! Ni à votre livre, ni à vos flacons, ni à vos formules ! - Petit imbécile ! A quoi crois-tu donc ?" S'il avait su traduire en mots le flux de sang qui l'inonda si chaleureusement, il aurait répondu : " A la main de mon père quand elle tient la mienne, à la présence de ma mère dans la pièce voisine après que ma chambre s'est éteinte, au sourire de grand-mère lorsqu'elle interrompt l'histoire qu'elle me racontait, à la bûche qu'on ajoute et voici que le feu reprend, à l'odeur du lilas dans deux mois, au chant de l'oiseau qui se tient tout seul dans le premier arbre de notre avenue et qui fait les demandes et les réponses quand le soir va tomber...Je crois à mon bonheur de chien qui ne dort que d'un œil et qui, de l'autre, surveille son monde de vivants : je crois au bonheur, je crois au bonheur, je crois à la vie !"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
patatarte2001patatarte2001   11 mai 2016
Il existait sur la côte de Floride, une presqu'île rocheuse qu'un promoteur astucieux entreprit de transformer en un paradis vert et blanc....Cependant, si somptueuse qu'elle fût devenue, pourquoi des milliardaires eussent-ils préféré cette résidence à toutes celles que leur offrait déjà la côte et où ils trouvaient pareillement casino, opéra, jardins exotiques, strip-tease, ski nautique, cuisine française, réserves d'animaux, chasse sous-marine - bref, tout ce qui permet à un homme très riche d'écarter la pensée de la mort, laquelle est sa seule contrariété ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
patatarte2001patatarte2001   09 juin 2016
" D'ailleurs je ne suis pas fâchée que nous soyons seuls, reprend Mme Poupardin. Mon cousin Adrien a téléphoné, il rappellera ce soir : il désire te parler. - A moi ? (L'esprit de M.Poupardin fait un tour d'horizon : Adrien, producteur de cinéma, jeune, actif, grosse situation; sa femme Marianne, cousine d'Elise. Rien à dire, bien sûr - mais tout de même il n'est pas bon de fréquenter les gens plus riches que soi...) Que peut-il bien me vouloir ? - Sans doute te demander un conseil, suggère Mme Poupardin qui n'y croit pas. - Sans doute, sans doute", dit M.Poupardin qui n'y croit pas davantage mais qui est reconnaissant à sa femme de cette supposition.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
patatarte2001patatarte2001   10 juin 2016
Une secrétaire entrait avec une pile de lettres et de factures. M.Poupardin se sentit cruellement embarassé : "Si je signe sans comprendre, je ne serai jamais au courant et l'on me jugera bien léger. Et si je prends le temps d'étudier ces papiers, j'aurai l'air d'un lourdaud..." Finalement, il s'accorda le temps de les lire mais pas celui de les comprendre.
Commenter  J’apprécie          50
patatarte2001patatarte2001   12 mai 2016
Cette fois, une épidémie de dépressions nerveuses s'abbatit sur la petite colonie milliardaire. Il fallut importer des psychiatres et des psychanalystes de secours. Ces derniers frôlèrent eux-mêmes le désespoir, car rien n'est plus monotone que l'enfance et la vie d'un milliardaire lorsqu'il s'est contenté d'hériter sa fortune et ses présidences.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Gilbert Cesbron (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gilbert Cesbron
"Chiens perdus sans collier" de Gilbert Cesbron.
autres livres classés : enfanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Gilbert Cesbron

Né à Paris en ?

1903
1913
1923
1933

12 questions
23 lecteurs ont répondu
Thème : Gilbert CesbronCréer un quiz sur ce livre