AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221018362
Éditeur : Robert Laffont (31/12/1947)

Note moyenne : 3.69/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Les Fontquernie ont peine à reconnaître en Antoine l'un des leurs. Ces gentilshommes taillés en athlètes et qui vivent à cheval comprennent mal son amour exclusif pour les arts et les idées. Sans doute sont-ils choqués de le voir considérer la guerre comme un jeu imbécile. Et pourtant, c'est Antoine, lorsque le conflit éclatera, qui donnera sa vie pour perpétuer la noble et tragique tradition Fontquernie.

Source : J'ai Lu
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Wyoming
  31 juillet 2018
La bourgeoisie et la guerre, la bourgeoisie et ses traditions dénoncées par Cesbron. Un beau roman qui illustre aussi la vanité de la guerre avec le style très prenant de Gilbert Cesbron.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   15 février 2016
Il y faut une rigueur, un sérieux, un souci des petitesses que je ne peux pas atteindre. Je veux être de niveau avec les hommes : c’est une faiblesse. Je leur prête trop, ou pas assez. Et puis mon horreur de faire et de recevoir des confidences doit se lire sur mon visage. C’est pourquoi, aussi, je n’ai pas voulu avoir d’ordonnance ; j’en serais honteux : cet homme n’a pas quitté sa maison et son atelier pour venir passer l’hiver dans l’Est à cirer mes bottes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   15 février 2016
N’oublie pas qu’à la guerre ce sont les survivants qui comptent…
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   15 février 2016
...les grands peuples font leur malheur en voulant faire le bonheur des petits peuples sans jamais y réussir d’ailleurs.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   15 février 2016
Les femmes sont si singulières… Pourtant, il avait ressenti une pointe au cœur en la dévisageant ce soir, « Catherine de mes trente ans », car la comtesse vit renaître sur le visage si fermé, si lointain, le sourire tendre, un peu humble des temps de fiançailles. Elle en fut bouleversée. « Je l’aime, pensa-t-elle. Tout cela est donc vivant encore ?
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   15 février 2016
Tous égaux dans la bourgeoisie. C’est sa force, ou peut-être sa faiblesse ; l’important est d’y entrer, par la porte de Sciences-Po par exemple. Ça s’achète donc, un brevet de bourgeoisie : deux mille francs par an ! On ne m’y reprendra pas à être plus socialiste que les pauvres.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Gilbert Cesbron (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gilbert Cesbron
"Chiens perdus sans collier" de Gilbert Cesbron.
autres livres classés : romanVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Gilbert Cesbron

Né à Paris en ?

1903
1913
1923
1933

12 questions
23 lecteurs ont répondu
Thème : Gilbert CesbronCréer un quiz sur ce livre