AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782253010944
Éditeur : Le Livre de Poche (30/11/-1)
3.36/5   21 notes
Résumé :
Face à Paris ville de pierre, cent baraques en planches nichées dans la verdure des taillis et des potagers forment une petite cité agreste, la ville de bois. Séduisante entre toutes sous son arbre, le premier fleuri au printemps, la Cabane brille de ses multiples carreaux de couleur. A sa porte une pancarte: « N'ayez pas peur ! Chien gentil. » Cinq enfants ont annexé ce royaume. C’est là qu'ils se préparent à de joyeuses expéditions. Mais si la quête du tunnel secr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Iboo
  24 mai 2020
Ce livre a obtenu le Prix de la Guilde du Livre 1943. Il n'y a, naturellement, rien à dire en ce qui concerne la qualité de son écriture.
Je n'ai, malheureusement, pas réussi à me passionner pour les aventures de ces gamins de Paris. La narration est sans doute trop poétique, trop imagée, pour que j'y parvienne.
Commenter  J’apprécie          417
Myriam3
  23 septembre 2014
Lu à l'aube de mon adolescence, ce fut comme de pénétrer dans un royaume perdu. Celui des enfants, de Paris, à une époque où l'on pouvait passer des journées entières dehors à jouer sérieusement dans des terrains vagues, suivre la ligne de chemin de fer et rencontrer un campement de gitans. de ce livre je garde surtout le souvenir de touffes d'herbe fraîche entre les rails de la Petite Ceinture, de cailloux fichés dans le sol terreux et de jeux, d'amitié, d'errance...
Il y avait sans doute beaucoup plus dans ce livre, notamment une trame, mais moi je n'en garde que des impressions riches et d'aventures.
Commenter  J’apprécie          160
BVIALLET
  02 septembre 2017
En 1923, à Paris, les anciennes fortifications avec leurs terrains vagues, leurs jardinets et autres cabanes en bois servent de terrain de jeu à une bande de gamins pauvres et plus ou moins livrés à eux-mêmes. Ces petits « Poulbots » se sont accaparés une vieille cabane dans laquelle ils se retrouvent et cachent leurs pauvres trésors, une boussole, quelques albums et diverses babioles. Il y a également un perroquet, un chat et un chien. Les enfants ne rêvent que d'aventures et d'expéditions plus ou moins risquées. Ainsi, l'un d'eux se perd dans un des souterrains de la petite Ceinture et y découvre un vieux wagon abandonné autrefois réservé aux voyages princiers. Leur soif d'aventures les pousse à se lancer à l'assaut du lointain Parc Monceau pour y affronter les gosses de riches. Mais l'aventure tourne court. Un des gamins placé un temps en garde à vue attire l'attention d'un véritable voyou…
« Les innocents de Paris » est un joli roman sur l'enfance et sur un monde disparu celui du vieux Paname, des fortifs et des titis parisiens. Nombre de personnages hauts en couleurs comme l'employé de l'octroi, le gardien du square ou l'ancien vétéran de la Commune, égayent cette histoire qui rappelle par moment la fameuse « Guerre des boutons » de Louis Pergaud. le style de Gilbert Cesbron, finement descriptif, n'a pas pris une ride et est toujours agréable à lire. Même si cet ouvrage n'est pas le meilleur de l'auteur, il mérite néanmoins notre intérêt ne serait-ce que pour la connaissance du monde de l'enfance perdue et surtout pour la description glaçante des terribles évènements de la « Commune de Paris », page d'Histoire de France terrible au point d'être soigneusement édulcorée dans les manuels. C'est tout à l'honneur de Gilbert Cesbron de l'avoir évoquée de cette manière.
Lien : http://www.bernardviallet.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
allard95
  09 juillet 2014
Une histoire d'enfants: des sauvageons, des gamins de Paris, qui s'ennuient, se racontent des histoires, s'inventent des ennemis, et finissent par s'enfoncer, vraiment, dans les difficultés. Ce n'est plus très "à la mode", ni par le fond, ni par le style, mais un morceau de bravoure sauve l'oeuvre: la description par un ex-communard des derniers terribles jours de la Commune: Paris à feu et à sang en mai 1871. Ce passage saisissant mérite, à lui seul, que l'on lise ce livre.
Commenter  J’apprécie          10
Wyoming
  30 juillet 2018
Joli roman sur l'enfance qui a été très souvent le terreau de l'oeuvre de Cesbron. En le lisant, on respire les fleurs de la petite cité agreste qui fleure bon le bois d'arbre. Des jeux, des défis, des petites aventures, une oeuvre plutôt gai d'un auteur en général plus sombre.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
patatarte2001patatarte2001   16 janvier 2021
l'enfant entendit vaguement le chef qui remontait en voiture : " - Rue du Commandant- Buvette, au magasin d'antiquités, il paraît qu'il y a une bande de Chinois qui fument l'opium...On y va ! ".......
Une certaine bousculade le tira, une fois encore, de ce sommeil épais. Le car était arrêté devant un magasin; des agents en sortaient, tenant sous les bras quelques hommes et deux femmes qui marchaient, les yeux fermés, l'air ravi....
"Tiens, pensa l'enfant des somnambules ! ...Ils ont trouvé une maison de somnambules et ils les arrêtent sans les réveiller."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
patatarte2001patatarte2001   13 janvier 2021
Ce qu'il avait de singulier, Cypriano, ce qui vous mettait mal à l'aise, c'est qu'il portait déjà son visage d'homme, avec les rides du souci et celles du sourire, et quelque chose au coin des lèvres, aux tempes, au creux des joues qui le promettait à la mort.
Commenter  J’apprécie          60
WyomingWyoming   25 septembre 2020
Ah, tout cela ne valait pas les mystères de Lancelot! Comme il leur manquait le petit garçon aux boucles de fille : Et quelle joie lorsque midi sonnant, le dimanche de Pâques, tout le soleil du jour s'y engouffrant avec, Lancelot pénétra en courant dans la Cabane, et, portant dans tous les coins la torche de son regard, demanda d'une voix tragique :

- Où sont les autres? Tout le monde est là?

(Tout le monde était là, somnolents, indécis.)

- J'ai besoin de vous, de vous tous!

- Pour une expédition? demanda Milord déjà ravi.

- Non! Pour une Croisade!

Les visages s'assombrirent.

-Enfin de quoi s'agit-il exactement? fit Cypriano de sa voix froide.

Lancelot se tourna vers lui un regard de feu :

- De délivrer le Saint-Esprit! dit-il.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
patatarte2001patatarte2001   15 janvier 2021
Un placard s'ouvrait dans le mur; il en tirait la porte, elle rendit un craquement d'arbre qui s'abat. L'armoire était pleine de vaisselle dorée, de verrerie incrustée que Milord étala sur la table. Geste imprudent ! Il invitait à souper les fantômes....
Commenter  J’apprécie          50
patatarte2001patatarte2001   18 janvier 2021
C'était, au seuil de l'été fastueux, un de ces jours où les hommes se déclarent la guerre parce qu'ils se sentent forts et qu'ils croient qu'il fera toujours beau.
Commenter  J’apprécie          50

Video de Gilbert Cesbron (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gilbert Cesbron
Gilbert Cesbron " Voici le temps des imposteurs" Le Fond et la forme video 23 juin 1972
autres livres classés : gitansVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Gilbert Cesbron

Né à Paris en ?

1903
1913
1923
1933

12 questions
24 lecteurs ont répondu
Thème : Gilbert CesbronCréer un quiz sur ce livre