AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782350686448
Éditeur : Cairn (01/07/2018)

Note moyenne : 2.83/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Le Sud-Ouest…. Vu de Paris… Dans les faits, ce qu’on appelle Sud-Ouest est surtout le Nord-Est du Pays basque. Jadis, on disait Novempopulanie, mais ça sonne désuet.
Sud-Ouest, ça semble unitaire alors que c’est divers, varié, changeant, des collines gersoises aux plateaux bigourdans. Ici, de grosses bâtisses qui se veulent tellement distinguées qu’on les nomme châteaux. Là, de belles et lourdes fermes tant chargées d’histoire qu’on ne peut que les appeler ma... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
LydiaB
  10 mars 2019
♪♫ On dirait le Suuuuuuuuuuuud, le temps dure longtemmmmmmmmmmps…. ♫♪ Oui, on dirait seulement, car là, déjà, il ne s'agit pas du Sud, mais du Sud Ouest… mais comme, en plus, l'auteur annonce dans son titre qu'il n'existe pas, je pense que la chanson est appropriée ! Alors j'annonce tout de suite qu'il est inutile de venir hurler, beugler, spammer, troller (rayer la mention inutile) sur ce blog, ce n'est pas moi qui ai écrit ce bouquin ! (Ça, c'est dit…) Les Gascons, on se tient tranquille, hein ! (Ça, c'est dit aussi…) Sinon, je balance de l'huile bouillante aromatisée au piment d'Espelette ! (Voilà, fin de la discussion…)
J'ai adoré ce petit livre. J'ai ri d'entrée de jeu. On ne peut pas faire autrement face à l'accumulation de clichés. Jugez plutôt : « (…) les gens du Sud Ouest sont donc de bons vivants pas trop fins, avec un accent à couper au couteau, qui aiment les Gypsy Kings qu'ils écoutent en buvant des vins d'hommes (c'est pas sexiste, juste une référence), surtout à l'apéro où ils engouffrent des tonnes de tapas. le Sud Ouest a un chantre appelé Patrick Sébastien qui fait tourner les serviettes en braillant des niaiseries, preuve que les gens du Sud Ouest ne sont pas des monstres de culture. Et puis, c'est facile de faire la fête dans le Sud Ouest, tu vas à Bayonne début août et tu te fais tranquille ton coma éthylique en hurlant des conneries et en mettant la main au cul des autochtones.(…) » (P12) Mais qu'on ne s'y trompe pas, sous des dehors rigolos, l'affaire est sérieuse. Raymond Chabaud, avec une certaine verve, nous fait, mine de rien, tout un cours de géopolitique qui replace les choses dans leur contexte. Et c'est aussi ce que j'aime : on rigole mais on apprend. Que demander de plus ? Ces articles permettent de ne pas réduire une région à quelques clichés mais d'en montrer les spécificités. « Nous sommes au coeur de la problématique des territoires, qui ne sont pas des morceaux de sol analysés hors sol, mais de complexes entrelacs de données géologiques, de relations humaines et d'informations historiques. Enlever du territoire cette dimension humaine diachronique, c'est le vider de son sens, c'est le nier. » (P117) Alors la prochaine fois qu'un collègue, ami, connaissance vous dit qu'il est du Sud Ouest, évitez peut-être de lui parler du jambon de Bayonne ou des fêtes où l'on boit jusqu'à plus soif, il risquerait de voir rouge.
Une dernière petite chose, et non des moindres : l'auteur est de Bayonne, il peut donc se permettre d'en parler.
Un grand merci à Babelio et à son opération Masse Critique, à l'auteur et aux éditions Cairn pour la découverte de cette petite pépite.
Lien : https://promenadesculturelle..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          769
ZAPATARTHURUS
  21 mars 2019
Un seul mot me vient à l'esprit : déception. Cet ouvrage est un essai sur les stéréotypes qui sont portées par la région du Sud Ouest, l'auteur cherche à rétablir une vérité, je dirais plus : SA propre vérité. Un exemple : il nous parle de la très bonne terre pour l'agriculture du département du Lot-et-Garonne et qu'il regrette le fait que les cultivateurs sont passé à une agriculture hors sol. Ce qu'il oublie de dire c'est que si maintenant on fait du hors sol, c'est que le sol justement est complétement mort à cause de l'utilisation par ces mêmes cultivateurs de produits phytosanitaires.
Et tout est à l'avenant.
En plus le ton employé est souvent grossier envers le lecteur, je cite l'auteur : "ça te rassure, hein, connard ?", "c'est vrai qu'il faut être con pour acheter chez pousse-caddie." Bien sûr le sexisme est en prime : "même plus en rêve à l'époque du micro ondes et de la nana qui bosse", "La nana qui me dit ça, elle a intérêt à apprécier la levrette pour pas me sentir". L'auteur se croît drôle, il est juste vulgaire, on dirait du Bigard, c'est pathétique.
Le pire c'est que je suis béarnais, né dans cette région. Heureusement, pour se défendre, ma région a d'autres personnes que cet énergumène.
Livre (j'ai du mal à appeler ça un livre) à oublier totalement, j'hésite même à le mettre dans la boîte à lire de mon quartier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          73
DOMS
  27 juin 2019
"Le sud-ouest n'existe pas" de Raymond Chabaud est un recueil d'articles publiés sur le Blog "L'oeil géopolitique" par l'auteur entre 2014 et 2016.
Il n'existe pas car il est multiple et divers, du Béarn aux Landes en passant par le Tarn-et-Garonne et la Bigorre, terres et hommes ont ici leur singularité et l'auteur nous parle d'eux.
Il n'existe pas car sa cuisine et ses productions locales sont multiples aussi, canard, cochon, palombes, vin de Jurançon, de Madiran, Iroulegy et tant d'autres
Il n'existe pas car ses paysages et son patrimoine sont multiples, il faut aller dans ces régions pour les visiter, les connaître et en savourer toute les différences.
Terroirs, accents, cultures, traditions à découvrir, regarder, savourer, goûter...c'est ce qu'il dit avec force, enthousiasme et même sans modération !
Commenter  J’apprécie          20
Elerrinna
  13 mars 2019
Je viens de terminer ce livre et je reste mitigée a son sujet..
Autant le sujet m'a vraiment fait rire et on voit que l'auteur sait de quoi il parle. Les anecdotes sont nombreuses et diversifiées, bref a ce niveau pas de souci.
Le problème justement, est que j'ai eu l'impression de me faire crier dessus pendant 125 pages. J'ai trouvé le ton presque méchant par moment et vraiment dérangeant.
Je pense ne pas être le public pour ce genre d'écriture, même si j'en ai aimé les propos tenus.
Commenter  J’apprécie          10


autres livres classés : sud-ouestVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox