AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur La mémoire aux oiseaux (6)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  

Ajouter une critique
milamirage
30 novembre 2012
Un petit garçon nous confie tout l'amour qu'il éprouve pour sa grand-mère, et ce n'est pas une grand-mère ordinaire. Elle le laisse lui mettre des barrettes dans les cheveux, elle n'hésite pas à sortir chaussée de ses pantoufles, elle met ses tartines dans l'armoire, perd ses lunettes dans les pots de bégonias et les mots lui échappent comme s'ils s'envolaient loin, très loin. Non, elle n'est vraiment pas ordinaire... alors, quand elle veut partir à la pêche près d'un lac qui n'existe pas, il s'inquiète... et quand elle ne sait plus comment il s'appelle ou qu'elle oublie le prénom de maman, il est triste, tout comme elle...
Mon avis : J'ai un énorme coup de coeur pour cet album qui aborde un sujet délicat et douloureux avec pudeur et sans sensiblerie. Il témoigne de la vieillesse et de la maladie d'Alzheimer, grâce aux mots délicats et pleins de tendresse d'Ingrid Chabbert. Elle s'est allié le talent de Soufie, une illustratrice que j'avais déjà beaucoup appréciée avec « Quand on est petit ou le petit manifeste » que je vous avais présenté il y a quelques semaines. Et quelle confirmation de ce talent ! Dès la première de couverture, nous tombons sous le charme de cette grand-mère qui se montre si fragile qu'elle ressemble à une enfant, sous le regard presque adulte de son petit fils. Alors, on entre dans le livre. La page faisant face à celle du titre nous la montre entourée de pigeons à qui elle donne des graines, simplement croquée au crayon gris rosé. L'enfant nous confie ses ressentis et émotions au sein d'illustrations aux couleurs douces et tendres de la layette des bébés et au trait naïf et enfantin mais tellement expressif. Comme pour mieux accompagner le récit, mais aussi pour l'enrichir de détails qui en renforcent le sens. Nous connaissons tous au moins une personne, plus ou moins proche de nous, aux prises avec cette terrible maladie. Malheureusement, certains de mes jeunes lecteurs aussi. Cet ouvrage pourra aider judicieusement des parents qui doivent préparer l'enfant à la vieillesse ou à l'atteinte par Alzheimer d'un des grands-parents… L'auteure nous invite à plus de bienveillance et d'humanité envers tous ceux qui nous précèdent dans l'âge, à plus d'amour aussi. Peut-être aussi à un peu plus d'empathie pour les familles qui les entourent de leur affection et qui se trouvent bien souvent en grande détresse. Pour un enfant, voir une personne aimée changer est difficile et angoissant d'autant qu'il se sent complètement impuissant. Au début, ce sont des petites distractions, des objets perdus : puis, cela devient plus grave et les pertes de mémoire concernent les prénoms et les visages des membres de la famille. Une situation bien difficile pour la vieille dame mais aussi pour son entourage qui souffre de se voir ainsi passer dans l'ombre… J'ai choisi ce livre dans les rayons de la bibliothèque départementale de prêt des Bouches du Rhône tant l'illustration de la première de couverture m'était familière, comme une promesse… grand bien m'en a pris ! Cet ouvrage fera sans hésitation l'objet d'une prochaine commande. Pour moi, il est incontournable en médiathèque, parce que je trouve important de pouvoir ouvrir un dialogue avec les enfants en partant de "l'abstrait"...
Public : à partir de quatre – cinq ans.
Si vous voulez vous rendre sur le blog de l'auteure, Ingrid Chabbert, vous pouvez suivre cette adresse :
http://ingridcha.blogspot.com/
Si vous voulez vous rendre sur le blog de l'illustratrice, Soufie, vous pouvez suivre cette adresse :
http://soufie.over-blog.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Yana
23 août 2013
Un gros coup de coeur, pour cet album magnifique, empli de tendresse, de douceur et d'amour.
Lien : http://yanasaule.canalblog.c..
Commenter  J’apprécie          50
LetterBee
25 septembre 2012
On ne pouvait rêver meilleur duo, les mots sensibles d'Ingrid Chabbert sont portés par les illustrations douces et rondes de Soufie...
Lien : http://butinerdelivresenlivr..
Commenter  J’apprécie          40
LaureneR
31 juillet 2013
Découvert dans le cadre des Inco et de la sélection 2014, cet album m'a bouleversée. Il est écrit avec une grande sensibilité et une extrême finesse. Une nouvelle fois, il m'a permis de découvrir une illustratrice à l'univers tendre et si doux.
Commenter  J’apprécie          30
saomalgar
12 novembre 2012
Très jolie histoire sur un thème très difficile et très peu traité, la maladie d'Alzheimer.
Des dessins très jolis, très simples et bien en adéquation avec l'histoire.Parfois très très triste.
Commenter  J’apprécie          30
BookShellFairy
30 juillet 2013
Ce livre fait partie de la sélection CP du Prix des Incorruptibles pour la saison 2013/2014. A travers les mots d'un enfant, nous voyons une grand-mère perdue dans sa maladie d'Alzheimer...

Horrible. Aucune histoire ne vient étayer ce récit qui ne propose qu'une version abrutissante de la maladie. La grand-mère est rabaissée au rang d'un enfant. Ce livre n'a aucun intérêt, si ce n'est donner bonne conscience aux personnes qui l'ont écrit.

Entre le livre de la sélection de l'année dernière (Mamie a besoin de bisous) et celui-ci, le Prix des Incorruptibles va bientôt ressembler à une version fade du Prix Chronos (Prix intergénérationnel où des enfants et des personnes âgées votent ensemble pour élire leur livre préféré dans une sélection choisie).
Commenter  J’apprécie          00
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

L'étrange boutique de Miss potimary

Comment s'appelle la femme de Paul- Auguste ?

Françoise
Caroline
Léonie

5 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : L'étrange boutique de Miss Potimary, tome 1 : La boîte à secrets de Ingrid ChabbertCréer un quiz sur ce livre