AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 978B08K3Q2GHL
Editions Tana (08/10/2020)
3.8/5   10 notes
Résumé :
Une fois réconciliées avec notre âme de sorcière –; et ce nom lui-même collectivement intégré –;, une fois notre paysage intérieur transformé, alors que nous avons pu nous relier à notre colère, et parfois notre pouvoir, nous avons encore beaucoup à faire. Nous allons devoir renouer avec tout ce qui a été effacé, nié, oublié. Pour nous ouvrir au monde dans sa totalité. Nous reconnecter à ce qui constitue notre essence la plus profonde, prendre la vie à bras-le-corps... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Cyelle
  10 mars 2021
Merci Babelio (masse critique février 2021) pour m'avoir permis de découvrir cet essai et un grand MERCI à Odile Chabrillac, l'auteure, pour vos mots et vos idées. Votre livre m'a fait beaucoup de bien.
Sortir des bois, un appel, un manifeste, une réflexion sur notre époque, le patriarcat, les crises financière, sanitaire, politique et sur la place de la femme d'hier, d'aujourd'hui et demain. Un récit idéologique avec une pointe de (baguette magique) féminisme qui raisonne en mon essence profonde.
Sorcières, sorciers,
magiciennes, magiciens,
esprits éveillés sortons des bois.
Sortons de l'ombre pour un monde meilleur, espérons.
En partageant son expérience de magie verte, de yoga de la kundalini, de marche sur les sentiers
de pèlerinage, d'actions collectives, Odile Chabrillac partage son engagement et propose (non pas un grimoire) un voie, sans en faire une vérité, juste une incitation à inventer son propre chemin spirituel et engagé, découvrir notre potentiel créatif pour une transformation pour soi, d'abord, et aussi pour le monde.
Un livre pour les femmes,
Un livre pour les hommes,
Un livre pour un monde un peu plus enchanté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Nau
  13 avril 2021
Sortir des Bois, Manifeste d'une sorcière d'aujourd'hui. Un titre qui attise la curiosité. Et une très belle couverture qui attire l'oeil. C'est pour ces raisons que ce livre a rejoint ma bibliothèque. Je ne connaissais pas du tout l'auteur, et je ne lis pas souvent des livres de ce type, entre l'essai et le développement personnel. Mais la thématique m'intéressait.
Et au final, c'est une belle découverte. Odille Chabrillac nous parle de thématique diverses : féminisme, écologie, politique, mais surtout engagement et la magie que chacun peut voir en lui-même. Si je pensais au début que j'aurais dû mal à lire ce livre, ça n'a pas été le cas. Odille Chabrillac nous décrit les choses avec beaucoup de simplicité et de détails en même temps. C'est donc un réel plaisir de lire ce livre. Grâce à cet ouvrage, j'ai pris du temps pour réfléchir sur moi et ce qui m'entoure, sur ce qui est vraiment important et ce que j'ai envie d'avoir dans ma vie de tous les jours.
Un livre qui permet de questionner son quotidien et de se remettre en question. Un livre que je n'hésiterais pas à relire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Suny
  09 mars 2021
J'ai lu Âme de sorcière de la même autrice l'année dernière et même si quelques détails m'avaient déplu, j'avais globalement apprécié ma lecture, alors j'ai eu envie de retenter l'expérience avec Sortir des bois.
J'y ai retrouvé l'un des points qui m'avaient chiffonnée dans Âme de sorcière, même si c'est beaucoup moins marqué : l'autrice utilise majoritairement le « neutre » , soit le masculin, pour qualifier son sujet ainsi que son lectorat, alors qu'on parle ici de l'image de la sorcière, soit du féminin. Tout comme dans le précédent ouvrage, je comprends et applaudis quelque part la volonté d'inclure les hommes dans le sujet, mais merde, on parle quand même des femmes ici, alors pourquoi se borner à utiliser ce « neutre » qui exclut clairement (et volontairement !) les femmes ? Bon, c'est tout de même vraiment moins flagrant dans cet ouvrage, il y a un réel effort d'inclusivité et d'utilisation de termes réellement neutres, et ce sans alourdir ce texte déjà bien dense et riche en excellentes réflexions.
Parce que, et il est temps que j'y vienne, c'est surtout le fond qui doit nous intéresser dans cet ouvrage. Odile Chabrillac nous y parle de peur, d'insécurité, de sexualité, de couple, d'évolution, de patriarcat , d'égalité, d'écoféminisme, de spiritualité, de magie, de politique, bref, ça peut paraître fouillis comme ça mais tout cela s'emboîte dans un passionnant ensemble qui a trouvé beaucoup d'écho en moi.
Cet ouvrage m'a beaucoup plus parlé que le précédent. Il est plus personnel, plus approfondi, on sent une réelle réflexion plus que la retranscription d'une bibliographie. C'est à la fois édifiant et touchant, exaltant et questionnant. Adressé aussi bien aux femmes qu'aux hommes, ils est porteur de messages forts mais toujours dans la bienveillance et dans le souci de n'oublier personne. Un livre qu'il me plaira de parcourir à nouveau, de temps en temps.
Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Sarahcontequoi
  21 mars 2021
Je remercie Babelio et les éditions Tana pour l'envoi du livre suite à la masse critique de février 2021.
La couverture et le résumé m'ont interpellé. Comme attirée. Reçu et lu. Je reste bredouille. Je pense que j'en attendais trop de cette lecture. Qu'elle m'explique réellement comment procéder.
Je ne suis peut-être pas le lectorat visé ou bien n'était ce pas le moment opportun.

Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
CyelleCyelle   07 mars 2021
L'éco féminisme, ce courant cherche à retisser du lien entre le femmes et la nature, entre l'écologie et le féminisme. Et comme je l'ai évoqué, il met en avant les parallèles qui existent entre le systèmes de domination et d'oppression des femmes par les hommes et le phénomène de surexploitation de la nature par les humains. En conséquence de quoi, il s'agirait de tout repenser: les relations entre les genres ainsi que celles entre les humains et la nature. p.113
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CyelleCyelle   07 mars 2021
Le féminisme que je revendique n'est pas contre les hommes et ne l'a jamais été. C'est un féminisme qui aspire à la chute du patriarcat .../... Ce féminisme s'oppose au sexisme, pas au masculin. p. 188
Commenter  J’apprécie          10
CyelleCyelle   07 mars 2021
Une sorcière, c'est une personne autonome, elle entreprend les choses elle-même. Si elle ne sait pas. Elle apprend. Ou elle demande. D'adulte à adulte. Elle exprime son besoin. Une sorcière , n'est au service de rien ni personne, sinon d'elle-même et de ses choix. D'abord. p.93 et p.94.
Commenter  J’apprécie          00
CyelleCyelle   07 mars 2021
L'objectif de l'écoféminisme n'est pas la prise de pouvoir par les femmes mais bien la gestion égalitaire d'un monde à renaître. p.114
Commenter  J’apprécie          10

Video de Odile Chabrillac (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Odile Chabrillac
Marcher pour se (re) trouver, c'est simple, pas cher et addictif ! Odile Chabrillac raconte à Ariane, notre journaliste et rédactrice du catalogue, comment la marche permet à la fois de s'ancrer et s'ouvrir au monde. A l'occasion d'une balade à Paris, (oui on peut aussi se (re) trouver en milieu urbain ?), l'auteure, qui est aussi naturopathe, a partagé avec nous sa vision de la marche et nous donné des astuces...
? bit.ly/marcherpourseretrouver
autres livres classés : ecofeminismeVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les emmerdeuses de la littérature

Les femmes écrivains ont souvent rencontré l'hostilité de leurs confrères. Mais il y a une exception parmi eux, un homme qui les a défendues, lequel?

Houellebecq
Flaubert
Edmond de Goncourt
Maupassant
Eric Zemmour

10 questions
425 lecteurs ont répondu
Thèmes : écriture , féminisme , luttes politiquesCréer un quiz sur ce livre