AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B0018GLTW8
Éditeur : (30/11/-1)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
gill
  09 avril 2018
Le dégoût, jamais, ne vient d'un délicieux plat sucré.
A moins que dans ce dernier une main scélérate ait jeté une cuillère de vinaigre.
C'est le cas de ce petit livre qui promettait tant.
La couverture, dessinée par Léon Haffner, est superbe.
Tout comme les nombreux crayonnés de noir et blanc qui illustrent le propos de Paul Chack.
Car l'ouvrage est signé de la plume du grand écrivain, du brillant officier de marine qu'était Paul Chack.
Mais publié, en 1942, à l'heure où déjà son auteur se déshonorait, ce livre résonne comme le carnet de route d'un brillant destin gâché.
Paul Chack a été fusillé à la libération.
Son oeuvre a sombré dans le plus triste des oublis.
"Les explorateurs", que son auteur a lui-même souillé de bilieuses tâches d'encre, est un livre complexe.
A plusieurs reprises, l'ouvrage, en quelques mots de propagande parfois jetés brutalement, prend la forme d'un brulot politique.
"La révolution nationale du maréchal va refaire une France digne de son passé".
"Le peuple des malfaiteurs sociaux qui luttent pour la réduction du temps de travail est un peuple de fainéant qui ne peut vivre qu'en servage".
"Au temps actuel où toutes les races aryennes deviennent égales en courage et en intelligence, la grandeur des pays dépend de leur richesse"...
De plus, le premier chapitre, "le métier de la mer", est une redite du premier chapitre de "Tu seras marin", d'où une vague et désagréable impression de déjà entendu durant la lecture.
Alors il paraît clair qu'un livre pareil ne semble pas avoir droit de cité dans une bibliothèque honnête, vertueuse et tolérante.
Mais Pourtant ....
Pourtant ....
Pourtant, Paul Chack parle de la marine et des marins comme peu l'ont fait.
Et certains passages de ce petit livre valent d'en être extraits.
Il est souvent de bon ton de prétendre que l'âme de la marine a disparu avec le monde de la voile.
Paul Chack sourit, lui qui a navigué à bord de quinze bâtiments de guerre, qui y a exercé à peu près tous les métiers, qui a parcouru les sept mers et bien des terres, qui a commandé un sous-marin en temps de paix et un contre-torpilleur pendant la guerre.
"Les hommes aux prises avec la machine, avec les canons, les torpilles et les mines, sont de rudes lascars, aussi étonnants que leurs ancêtres qui allaient serrer les huniers dans la tempête".
Et qu'importe le type de navire, l'homme le sauve des grandes colères de l'océan par son sang-froid, son intelligence, son habileté et son sens marin ...
Au final, même s'il est par endroits souillé par la haine et l'intolérance, je pense que le livre vaut d'être lu car il est écrit de façon magistrale, étayé par une solide érudition et émaillé d'une foule de détails passionnants sur l'histoire de l'exploration marine ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          591
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
gillgill   09 avril 2018
Une marine forte est source de prestige et le prestige joue, dans la politique internationale, un rôle aussi important que celui de la richesse.
Au temps où la France osait encore proclamer la fierté de sa victoire, moins de dix ans après la "Grande Guerre", moins de six ans après le guet-apens anglo-saxon que fut la conférence de Washington, Georges Leygue, qui fut un grand patriote et un grand ministre de la Marine, décida, poussé par l'amiral Darlan, directeur de son cabinet, que tous nos bâtiments neufs : croiseurs, contre-torpilleurs, torpilleurs et sous-marins parcourraient le vaste monde dès leur entrée en service ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
gillgill   09 avril 2018
Abandonnons la Méditerranée lumineuse et cinglons vers les ténèbres et vers les brumes du septentrion.
Quels sont ces bateaux longs et ras sur l'eau, aux lignes d'eau harmonieuses, aux proues très hautes qui s'achèvent en tête de serpent et fendent la lame comme un sabre affilé, aux poupes relevées en une courbe élégante ? ...
Commenter  J’apprécie          70
gillgill   09 avril 2018
Marin du commerce chacun de vos voyages, marin de guerre chacune de vos croisières a la valeur d'un geste de la France ...
Commenter  J’apprécie          60
gillgill   31 mars 2018
J'ai été marin.
Quarante années durant, j'ai servi dans le Grand Corps.
A bord de quinze bâtiments de guerre, j'ai exercé à peu près tous les métiers.
J'ai fait mes premiers quarts à la voile, tour à tour sur deux frégates.
J'ai parcouru les sept mers et bien des terres ...
Commenter  J’apprécie          20
gillgill   09 avril 2018
Les marseillais portent en eux assez de soleil pour venir à bout de tous les brouillards.
Pythéas appareille un jour de Marseille pour l'extrême Nord brumeux ...
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : marineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

A l'abordage : la mer et la littérature

Qui est l'auteur du célèbre roman "Le vieil homme et la mer" ?

William Faulkner
John Irving
Ernest Hemingway
John Steinbeck

10 questions
229 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , mer , océansCréer un quiz sur ce livre