AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2746746794
Éditeur : Autrement (25/04/2018)

Note moyenne : 2.75/5 (sur 6 notes)
Résumé :
En France comme ailleurs, l’image d’Israël est très contrastée.
Pour les uns, c’est un État irréprochable grâce auquel le peuple juif dispose enfin de son «toit politique». Une démocratie qui perdure dans un environnement instable et dangereux.
Pour les autres, c’est avant tout un État qui occupe depuis cinquante ans un territoire qui n’est pas le sien et sur lequel il a développé une colonisation systématique au mépris du droit international.
D... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
BlackKat
  17 juillet 2018
Les frontières physiques des pays que nous connaissons aujourd'hui n'ont rien à voir avec celles de l'Antiquité et l'évolution historique a bien souvent bouleversé lesdites frontières et les creusets des nations. Jusqu'à quelle époque faut-il remonter pour justifier un droit à la terre? Une terre attribuée par décision politique à un peuple peut-elle être le berceau apaisé d'une nation?
Israël est un sujet sensible. Que dis-je, brûlant même, et qui exacerbe les passions, souvent ignorantes car le conflit israélo-palestinien est quotidiennement d'actualité. Et je préfère prévenir immédiatement que ce livre n'est pas une lecture que je conseille à quelqu'un qui n'aurait pas, déjà, de solides notions historiques sur la région en question et quelque appétence pour les manoeuvres politiques et politiciennes.
J'avais une opinion déjà bien assise sur Israël, dont je ne parlerai pas ici, ce n'est pas le propos et je ne suis pas du genre à tomber dans le prosélytisme mais comme toute opinion, je recherche son bien-fondé au fil de mes lectures ou je n'hésite pas à évoluer dans ma réflexion par le biais d'études contraires et solidement argumentées.
Contrairement au titre qui me suggérait davantage une introspection d'une patrie atypique à l'histoire chargée et souvent tragique, il est grandement question du conflit israélo-palestinien. Trop. Mais il remet tout de même quelques vérités au centre de la discussion.
Non, la création d'Israël ne relève pas d'une vaine compensation pour le drame de la Shoah et le claironner est une volonté de cantonner les pays occidentaux dans leur culpabilité de cet événement et exercer une pression sur leur prises de position actuelle dans le conflit qui l'oppose aux palestiniens.
Certes, cela a facilité sa création mais n'oublions pas que la Palestine était sous mandat britannique et que le gouvernement anglais avait promis un "foyer national juif" dès 1917 aux termes de la Déclaration de Balfour. Que ces mêmes britanniques n'ont cessé de revenir sur leurs promesses au gré des humeurs politiques et des confrontations mortelles entre juifs et arabes et que les différents courants sionistes peinaient même à établir une volonté commune.
Avec cette indépendance en 1947, l'opinion s'est radicalisée dans un esprit de revanche sur l'histoire et à partir de là tout espoir d'apaisement était vain.
La Palestine a toujours été le bout du chemin souhaité par tous les juifs du monde comme le retour d'exil après la venue du Messie. Mais il serait totalement erroné de confondre judaïsme et sionisme. Quand plusieurs courants sionistes prônaient une politique agressive aux fins de s'approprier le territoire de la Palestine, d'autres souhaitaient une Alliance de la paix en une entente judéo-arabe.
Les auteurs nous relatent cette histoire moderne, les confrontations, les différents courants internes, les alliances internationales, les enjeux géo-politiques au Moyen-Orient qui dépassent de loin le simple conflit israélo-palestinien.
L'État d'Israël est un cas particulier aux aspects contrastés et complexes. La situation géo-politique autour d'Israël est loin d'être simple et une vision manichéenne de celle-ci ne peut en aucun cas s'appliquer.
Le but de cette étude n'est pas de juger, il est de nous donner un aperçu global des éléments nécessaires pour forger notre propre opinion. Or, mon sentiment est que j'ai lu un portrait à décharge alors que j'attendais qu'on m'oppose des arguments à charge. le déséquilibre entre les aspects négatifs et positifs a été trop présent au fil des pages et j'avoue avoir été agacée par ce qui me semble être un parti-pris qui n'aurait pas lieu d'être dans une étude. Donc une lecture en demi-teintes, pour ma part. 
En conclusion, c'est une lecture "académique" dont le ton est déjà malheureusement donné dans la 4ème de couv', certes fort bien étayée, claire dans son plan, complète dans le souci d'aborder tous les aspects d'une nation, dans sa religion, son histoire, sa culture, son économie et dans ses objectifs politiques à l'heure contemporaine mais qui m'aura laissée sur ma faim avec un sentiment d'inachevé. C'est un sujet sensible, traité comme tel, qui, à mon sens, est bien loin de trouver un dénouement dans la paix et l'apaisement quand certaines questions resteront sans réponse...
Lien : http://livrenvieblackkatsblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
YsaM
  08 juillet 2018
Pour lire ce livre sereinement et le comprendre, il faut connaître un peu la géopolitique d'Israël et aussi son histoire, sinon il deviendrait bien vite ennuyeux pour celui qui n'est pas "initié". 
Le titre était prometteur, j'ai pensé que les auteurs mettraient en exergue les qualités de ce pays comme ses défauts, en argumentant à chaque fois.   Force est de constater que si les défauts et les manquements d'Israël sont bien à l'honneur et cela  tout au long des pages, -avec des argumentations bien étayées- , il n'en va pas de même pour les qualités qui si elles sont parfois citées, sont aussi vite réprimées, comme si finalement le fait de  donner des éléments positifs sur ce pays indisposait les auteurs.
Le plan du livre est limpide, ils partent des prémices du sionisme, pour nous amener à  la création de l'état d'Israël, ses premiers pas,  les guerres et le conflit omniprésent,  le problème identitaire, l'économie, la démocratie, la puissance de l'armée. 
Sur le fond tout est bien construit, ils relatent des faits réels. C'est sur la forme que le bât blesse mais cet avis n'engage que moi.  Je trouve les discours trop orientés et comme j'ai vécu huit ans dans ce pays, j'ai du mal à me projeter et à adhérer à certaines affirmations qui mériteraient parfois un bémol.
Je ne vais pas rentrer dans les détails, ça serait stérile et ce n'est pas le but. 
J'aurai aimé un vrai face à face entre les deux Israël, je n'ai vu que la partie sombre de ce pays, et si j'écris sombre n'allez pas vous faire des films, on sait très bien que chaque pays a sa part d'ombre, comme chaque individu d'ailleurs. Je suis capable de relativiser et je sais qu'en Israël tout n'est pas parfait mais tout n'est pas noir non plus. 
J'aurai apprécié un peu d'équité,  que l'on mentionne aussi Israël en  tant qu'agressé, mais ce pays est continuellement pointé du doigt en qualité d'agresseur, pire, on justifie les attentats, on glorifie les terroristes qu'on surnomme des activistes ou des martyrs et si Israël est en insécurité c'est de sa faute, parce qu'il est l'occupant et qu'il brime le peuple palestinien.  J'aimerai rappeler qu'en 2005, sous l'impulsion d'Ariel Sharon, un désengagement total de la bande de Gaza a été opéré,  il n'y a donc plus un seul Israélien, ça n'empêche pas le Hamas -élu non démocratiquement- d'effectuer des tirs réguliers de roquettes vers le territoire Israélien. 
J'aurai aimé qu'on s'attarde sur le côté humain de ce pays,  -n'en déplaise aux auteurs qui le diabolisent en permanence-, de son ouverture sur les autres -alors qu'on veut nous faire croire qu'Israël vit en vase clos et que prime la suprématie juive-   et que l'on ne se cantonne pas seulement au problème palestinien, même si c'est peut-être le problème premier à résoudre. 
La semaine dernière, des réfugiés Syriens se sont pressés à la frontière Israélienne, (la Syrie, l'ennemi de toujours), des pauvres gens qui ne savaient pas vers qui se tourner, bizarrement, la frontière jordanienne est restée hermétique et sourde aux appels. Israël est venu en aide aux réfugiés, des vivres, des médicaments, des vêtements, certains syriens ont été soignés dans les hôpitaux Israéliens. Israël est aussi intervenu -grâce à leur technologie avancée- pour secourir les enfants Thaïlandais bloqués dans une grotte... des exemples comme ça il y en a beaucoup d'autres, ils ne sont jamais cités, pourquoi ? 
Il y a deux termes qui reviennent constamment et pratiquement dans tous les paragraphes de ce livre, "occupation" et "colonies", comme si finalement d'Israël il ne fallait retenir que ça....  je me demande si ce n'est pas pathologique chez les auteurs. 
Je n'ai pas aimé ce livre, il m'a bien souvent heurtée et fait sortir de mes gonds !! il m'a confortée dans l'idée que la haine contre ce pays est toujours bien vivace et  qu'elle aveugle au point parfois de perdre toute objectivité, il y a toujours eu et il y aura toujours deux poids et deux mesures, Israël déchaîne les passions, les plus positives comme les plus viles. 
La réalité évoquée par les deux auteurs est leur réalité, c'est leur droit, c'est la démocratie, chacun peut s'exprimer et argumenter comme il l'entend. Ce n'est en aucun cas la mienne.
Le chemin risque d'être encore long écrivent-ils.... c'est certainement un des rares propos avec lequel je suis d'accord !! 
Lien : https://jaimelivresblog.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Larissaa
  27 août 2018
Il est compliqué de mettre une note à ce livre publié aux éditions Autrement.
En effet, j'ai difficilement pu prendre plaisir durant ma lecture, comme il s'avère être le cas pour un roman, où une 'auto'biographie, par exemple.
J'ai commandé Israël face à Israël car je partais justement en Israël et en Palestine pendant deux semaines au mois de juillet, et cet exemplaire m'a permis de me créer une culture solide partant de l'apparition du terme "sionisme", de la création de l'Etat d'Israël jusqu'à l'idéologie voulue et le croisement de plusieurs religions et guerres civiles sur une Terre Promise.
La rencontre de palestiniens et israéliens a été nécessaire pour compléter les données et explications très théoriques et politiques faisant l'objet de la recherche des deux auteurs.
Un livre à lire, donc, pour tous ceux et celles qui souhaitent mieux comprendre le conflit israélo-palestinien d'un point de vue plutôt historique mais tout en restant moderne et en fournissant des explications très politisées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Sergemme
  07 octobre 2018
Livre bien documenté, qui démontre les contradictions de l'Etat israélien et les défis à relever. Néanmoins les propos des auteurs nous donnent l'impression qu'Israël ne fait rien pour débloquer la situation et que c'est bien de sa faute si on en est arrivé là. C'est toujours le même discours qui nous est resservi : les Palestiniens sont en fait les victimes, er les Israéliens les oppresseurs. J'invite Blanc et Chagnollaud à écrire la suite : "Les Palestiniens face aux Palestiniens : promesses et dérives d'une utopie". Cette publication en miroir sera peut-être révélatrice du véritable problème !
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
BlackKatBlackKat   30 juin 2018
(...) Israël est, pour de multiples raisons, un fragment d'Occident ancré dans une terre, celle de l'Orient, qui dans l'Histoire et davantage encore dans les imaginaires fut celle de la confrontation de deux mondes qui n'ont jamais cessé de se défier, de se méfier et de s'opposer, comme si l'un n'était rien sans l'autre.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Jean-Paul Chagnollaud (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Paul Chagnollaud
"Il faut que ça change !" : la diplomatie française à l'égard d'Israël, par Jean-Paul Chagnollaud .https://www.franceculture.fr/politique/il-faut-que-ca-change-la-serie-videoJean-Paul Chagnollaud répond à Camille Renard.
autres livres classés : sionismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
910 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre