AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2700228154
Éditeur : Rageot Editeur (26/03/2003)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Mon cœur s'est emballé quand Marianne a tiré un papier plus jaune que les autres et qu'elle a lu d'un ton grave - " Je suis homosexuelle, comment faire pour ne plus l'être ? Aidez-moi s'il vous plaît ! " Ça m'a donné comme un coup de poing dans l'estomac. Aussitôt Phil a voulu savoir si c'était une fille ou un garçon, mais Marianne a refusé de répondre. Moi je savais que c'était une de mes copines qui avait écrit la question...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Ziliz
  16 mai 2015
Pour un petit coeur de collégienne, y a-t-il plus préoccupant que d'hésiter entre Nico et Seb, de regretter d'avoir roulé un patin à Phil, d'être jalouse d'Anna, toujours impeccable et jolie et dont tous les mecs sont dingues ? Eh bien oui, découvrir qu'on est amoureuse d'une de ses meilleures amies, ne pas pouvoir se déclarer, encore moins la tenir dans ses bras, ne pouvoir parler à personne de son inquiétude et de sa honte pour cette attirance - même votre mère évacue les tentatives timides pour aborder la question. Et se sentir d'autant plus "hors norme" quand, lors du cours d'éducation sexuelle, les adultes vous expliquent que la sexualité a des finalités reproductrices, que tout ce déferlement d'hormones à l'adolescence s'inscrit dans le grand programme de la vie : la perpétuation de l'espèce.
Isabelle Chaillou évoque dans ce roman l'homosexualité de façon très juste et percutante.
D'un côté, le lecteur est témoin de la souffrance extrême d'une adolescente qui prend conscience que sa sexualité sera difficile à vivre - la sexualité hétéro n'est déjà pas toujours évidente ! -, qui est même persuadée qu'elle n'a pas d'avenir dans cette société. Mots déchirants d'une jeune fille "différente" qui n'accepte pas plus "la tolérance" que les moqueries : « J'aurais voulu être comme tout le monde, me conduire comme tout le monde, j'aurais voulu moi aussi plaisanter, me moquer des "pédales" et des "gouines", je crois que ça m'aurait amusée autant que les autres. Et puis certains jours, je ne me serais pas moquée pour pratiquer la tolérance envers les HS. » (p. 77)
D'un autre côté, on découvre les questions sur l'homosexualité d'une jeune fille hétéro lorsqu'elle y est confrontée pour la première fois dans son entourage. le lecteur adulte pourra trouver certaines de ses questions naïves, d'autant que bien des points semblent avoir été éclaircis depuis la parution de ce livre (en 2003) avec les multiples débats autour du mariage homosexuel, quoique... Quoi qu'il en soit, l'auteur y répond de manière pertinente et subtile, distinguant par exemple les notions de 'norme' (affaire de statistiques) et de 'normalité', évoquant également les inquiétudes d'un parent :
« [...] qui peut souhaiter une telle chose pour son enfant ? Ce n'est pas un crime mais c'est un malheur, j'en suis sûre. Quelle est la mère, quel est le père aimant sincèrement son enfant qui peut se réjouir en apprenant une telle chose ? [...] On veut le bonheur de son enfant et l'homosexualité ce n'est pas le bonheur ! [...] Si c'est le destin de [ma fille] de mener cette vie-là, bien sûr que je l'accepterai. Mais les autres, comment l'accepteront-ils, ceux qu'elle croisera tout au long de sa vie, comment accepteront-ils ma fille, les autres ? » (p. 108-109)
Un long cri de douleur, à mettre en perspective avec ces statistiques effrayantes : « en France, chaque année, 30% des homosexuel-le-s de moins de 25 ans tenteraient de se suicider, d'après un rapport rendu au Sénat en 2013. »
(source : Libération, http://www.liberation.fr/societe/2014/07/03/en-finir-avec-le-suicide-chez-les-jeunes-homosexuel-le-s_1056519 )
A faire découvrir aux adolescents, dès treize ans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
Juin
  06 mai 2015
Elle est touchante cette petite bande de copines. Les garçons sont bien évidemment au coeur de leurs discussions et de leurs désirs.
Et puis il y a ce jour lors du cours d'éducation sexuelle où tout va basculer, car parmi les questions posées - anonymement - il y a celle-ci " Je suis homosexuelle, comment faire pour ne plus l'être ? Aidez-moi s'il vous plait "
Pour les élèves c'est une blague d'un garçon, mais Clarisse sait que c'est une de ses amies qui a écrit cette question (elle a reconnu les papiers qu'elle leur avait donné) . Mais laquelle ??
Pour Clarisse la réponse est essentielle pour pouvoir l'aider…
Un livre assez dense sur un sujet qui peut interpeller à cet âge. Il y a tant de souffrance dans cette question. Un tel rejet de la part de cette adolescente qui se sent "anormale".
Les chapitres sont entrecoupés d'un "journal du refus" tenus par cette ado qui se sent H.S mais qui ne veut absolument pas l'être.
Je ne veux pas de cette vie
Je ne veux pas du mensonge
Et de la vérité je n'en veux pas non plus
Je ne veux plus de moi
Je ne veux plus de vous (…)
Suite à son silence total sur ce point et à sa honte elle se retrouvera rapidement en grande détresse.
Il est également abordé dans ce roman le thème du suicide, parce que l'on ne peut pas toujours assumer, et que la pitié est pire que tout.
Les discussions avec les parents sonnent justes, les garçons et leurs préjugés sont analysés avec pertinence. Leurs blagues prévisibles arrivent à nous faire sourire parce que ce n'est pas méchant…Le thème de leur travail pendant cette année scolaire étant la tolérance, les adultes sauront le rappeler aux adolescents…Et c'est assez fort.
Isabelle Chaillou, qui est professeur de français, nous assène un livre d'une grande qualité sur ce sujet. Très proche d'une réalité douloureuse, dans une période où les ados se cherchent, se moquent, se perdent aussi quelquefois. On sent qu'elle sait ce que c'est que dialoguer…
Un roman intéressant et grave.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
collegebissy
  26 janvier 2018
Le personnage principal est Clarisse. le livre est écrit à l'époque actuelle et se passe chez Nico lors d'une fête et au collège. Lors d'un cours d'éducation sexuelle, la lecture de plusieurs questions anonymes vont changer le reste de la vie de Clarisse. Par la suite Clarisse et ses amis se regroupent devant le collège et se posent tous la même question: "Mais qui est homosexuelle?" Ils comprennent qu'une amie de Clarisse refuse son homosexualité. Ce livre m'a déplu parce que dans l'histoire le sujet est la sexualité et l'homosexualité alors qu'ont a pas encore vu le sujet en classe...Cela aurait pu être gênant ou désagréable...Mais pour autant c'était tout de même très instructif et réaliste et le roman m'a fait réfléchir...
Je recommande ce livre a ceux qui ont déjà étudié la sexualité et a ceux qui se posent des questions sur l'homosexualité.
Ylana
C'est histoire d'une fille de 3ème nommée Clarisse qui a une meilleure amie, Hélène. C'est la rentrée et les filles vont participer au cours d'éducation sexuelle. Pendant ce cours Mariane la professeure, demande aux élèves d'écrire une question sur un papier. Une fois tous les papiers réunis, elle va les lire un par un. Jusqu'à ce qu'elle lise un papier plus jaune que les autres:
"je suis homosexuelle, comment faire pour ne plus l'être? Aidez-moi s'il vous plait?"
Cette question va interpeller Clarisse car elle a compris que c’était une de ses amies. Elle va essayer de mener une enquête pour savoir de laquelle il s'agit.
Ce livre fait réfléchir, il est facile à lire. Mais il m'a moyennement plu car il est réaliste mais triste, un peu lassant, avec une fin sans surprise. L'auteur veut parler de l'homosexualité. Je recommande ce livre aux personnes qui aiment les histoires tristes.
Charlotte R
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
zazimuth
  17 septembre 2010
Dans ce livre, Clarisse raconte son quotidien de collégienne, et avant tout d'adolescente, les discussions avec ses amies. L'intrigue de ce roman débute avec un cours d'éducation sexuelle et une des questions (écrites et anonymes) posées lors du débat qu'il a entraîné : "Je suis homosexuelle, comment faire pour ne plus l'être ? Aidez-moi s'il vous plaît !"
Clarisse est bouleversée de découvrir le désespoir de celle qu'elle sait être une de ses amies...

Lien : http://toutzazimuth.eklablog..
Commenter  J’apprécie          40
hermansmarie20
  07 juillet 2019
j'ai adoré se livre, il traite l'homosexualité et le mal etre d'une tres bonne façon mais j'aimerais savoir si il y a une suite=3
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
ZilizZiliz   15 mai 2015
- Clarisse, ma chérie, je n'ai pas l'intention de te faire un mot d'absence pour le collège uniquement parce qu'il y a un cours d'éducation sexuelle cet après-midi. L'année dernière, il me semble que tu en es ressortie vivante...
- Justement ! Je ne veux pas revivre un pareil cauchemar une deuxième fois ! [...]
- Pourquoi parles-tu de cauchemar ? Je ne me souviens pas que tu m'aies dit...
- Figure-toi que je suis pudique, moi ! Tu ne voudrais pas que je te raconte toutes les questions débiles posées par les garçons ! Même l'infirmière avait l'air gênée en lisant certains papiers. La honte ce truc, je te dis pas, la honte !
(p. 18-19)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
ZilizZiliz   15 mai 2015
[cours d'éducation sexuelle au collège]
Ils nous ont expliqué des trucs que j'avais déjà entendus l'année dernière : la sexualité qui fait partie de la vie et la grande mutation de l'adolescence, comment on se transforme tous... Pas possible d'y échapper, c'est i-né-luc-table, ont-ils répété. Au cas où certains d'entre nous auraient voulu passer leur tour... Et puis ils ont ajouté que sinon l'espèce ne se reproduirait pas, on resterait cool avec nos copains et nos PlayStation jusqu'à notre mort et personne ne tomberait amoureux. Bienvenue la fin du monde !
(p. 28)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
JuinJuin   10 mai 2015
Je ne serai jamais homosexuelle de mon plein gré. (...) jamais je n'accepterai une chose pareille ni un mot aussi horrible. Un H affreux comme une prison, et sexuelle comme une "obsédée sexuelle". Et les autres ils sont quoi? Comment les appelle-t-on, ceux pour qui on a fait un les cours d'éducation sexuelle . Les Normaux-Sexuels, les Coeurs-Grenadine-sexuels, les Reproducto-Sexuels ?
Commenter  J’apprécie          60
autres livres classés : homosexualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Livres et auteurs chez PKJ (pocket jeunesse)

Qui est l'auteure de "Eleanor & Park" et "Carry on" ?

Cat Clarke
Marika Gallman
Rainbow Rowell
Jo Witek

20 questions
68 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature pour adolescents , jeune adulteCréer un quiz sur ce livre