AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782213595863
631 pages
Fayard (02/09/1998)
3.08/5   6 notes
Résumé :

Michel Chaillou a pendant deux ans sillonné les routes de France avec sa femme. A la fois journal de voyage et journal intime, ce livre est le récit de cette randonnée sentimentale. Personnages, contrées, monuments, conversations : en eux s'obstine le sentiment que ce pays aux données repérables en contient d'autres, plus secrètes, qu'une cartographie de ce qui ne se livre pas au premier regard reste à établir.... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Gehenne
  14 septembre 2020
Grand voyageur immobile, Michel Chaillou est un curieux phénomène (ou malheureusement était, mais j'ai choisi de le suivre au présent, tant son livre, nous le rend proche, quasi à nos côtés). Pour lui, voyager, c'est unir la géographie à L Histoire dans un mariage sacré, qui peut devenir un mariage à trois lorsque s'y invite la littérature.
Au voyage lointain, il préfère "l'allure à petit trot". Lecteur trop pressé, passe ton chemin ! Chaillou a le besoin impérieux "d'ajouter aux cailloux du chemin ceux que d'autres siècles firent rouler". C'est dire si cet ouvrage, publié en 1998, est riche de références et nous ouvre de multiples perspectives géo-historiques.
Pourtant qu'il lui est difficile de quitter son quartier parisien entre les rues Davioud et du Ranelagh et l'avenue Mozart. Et lorsqu'il se lance, avec son épouse, la stoïque Michèle, qui subit son érudition échevelée, c'est pour aller à Coulommiers, à Cassis, à Châteaudun, au coeur de la France donc, pour y glaner matière à "s'emplir la tête de savoirs que personne ne feuillette". On pourrait se lasser parfois de ce trop plein de culture comme se lasse elle aussi Michèle qui lui lance "Ne pourrais-tu jouir pour une fois de la simple campagne sans arrière-pensée ?". Mais justement ces fameuses arrière-pensées sont les plus fortes et quoi qu'étourdi, le lecteur ne peut qu'être admiratif devant tant de virtuosité, de connaissances multiples, de références virevoltant comme autant de papillons d'une connaissance encyclopédique.
Michel Chaillou nourrit un amour sans faille pour une France patrimoniale, héritée du passé et dont il veut faire perdurer le souvenir ("cette volonté chez moi d'essayer de développer d'un pays sa pellicule impressionnable").
Cette "France fugitive", il la célèbre dans une langue somptueuse, les paysages y semblent enfantés par les mots. Et de ce poème en prose sourd l'amour des chemins de traverse.
C'est véritablement une expérience particulière, enrichissante à maints égards que de mettre ses pas dans ceux de cet écrivain érudit. A l'heure où le pays semble quelque peu se chercher et peine à se rassembler, ce retour à une certaine idée de la France peut avoir des vertus apaisantes et redonner chair au "vivre ensemble", tellement malmené. Ce serait pour Chaillou une belle victoire posthume.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
michdesol
  20 septembre 2017
Journal de voyage et journal intime en voyage.
Bien écrit. Peut-être même trop écrit.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24fanfanouche24   18 novembre 2016
On l'a déjà compris, je voyage comme je parle, à bâtons rompus, m'attardant si le lieu m'enchante, m'esquivant dès qu'il me fâche, flânant, recherchant à perte de vue l'objet toujours en fuite de ma flânerie, digressant, aspirant à respirer aussi bien la fleur d'une idée que celles , odorantes du chemin (...)
m'aventurant aux abords, aux abords de tout, hameau, village ou clocher, ville ou cathédrale, préférant le vicinal, le cantonal, le départemental au national, à ces forcenés d'autoroutes (...p. 77)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          201
fanfanouche24fanfanouche24   01 septembre 2014
A dire vrai, je n'ai jamais su partir. D'abord pour partir, il faut être là, or je suis tellement toujours ailleurs, distrait, préoccupé, filant ma laine...Ensuite quitter, s'en aller, tous ces mots qui tournent le dos, pas mon être. (p.13)
Commenter  J’apprécie          130
michdesolmichdesol   20 septembre 2017
On l'a déjà compris , je voyage comme je parle, à bâtons rompus, m'attardant si le lieu m'enchante, m'esquivant dès qu'il me fâche, flânant, recherchant à perte de vue l'objet toujours en fuite de ma flânerie, digressant, aspirant à respirer aussi bien la fleur d'une idée que celles, odorantes, du chemin, de la sente que le bois touffu commente, sensible au bouquet dont l'agile maçon coiffe la maison neuve, m'aventurant aux abords, aux abords de tout, hameau, village ou clocher, ville ou cathédrale, préférant le vicinal, le cantonal, le départemental au national, à ces forcenées d'autoroutes, m'écartant, longeant les murs que le lierre envenime, changeant de sujet comme on change de chemise, mettant volontiers une cravate à cet arbre, ôtant ma veste quand le beau temps ouvre la sienne, mes souliers quand le sable crisse pieds nus, musant à tout bout de champs, croyant aux Muses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
GehenneGehenne   08 août 2020
Un livre souvent me leste. J'en ai plein d'ouvert à la fois et de toutes espèces, de tous côtés. Je réfléchis, remue les phrases comme on fourche dans la paille à la recherche du fond obscur de la remise.
Commenter  J’apprécie          50
GehenneGehenne   09 novembre 2020
C'est Michelet, dans son Journal, qui avoue voyager plus en lui-même que dans le pays qu'il traverse. Mais les "électricités" diverses des régions qu'il sillonne ont développé la sienne. Il étincelle, tressaille d'un rien, la main lui brûle de l'impossible passé, un savoir exquis dirige ses pas. Il cherche sur la route poudreuse à tirer des limbes du paysage les fantômes qui le peuplèrent.
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Michel Chaillou (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Chaillou

5 # Michel Chaillou
Grand prix 2007 de littérature de l'Académie française pour l'ensemble de son œuvre, Michel Chaillou poursuit inlassablement sa quête du temps, dans une recherche qui n'a rien de nostalgique. Outre ses livres autobiographiques qui mettent en scène son double littéraire Samuel Canoby ("Le dernier des Romains", Fayard 2009), son œuvre de plus de vingt-cinq livres propose des échappées purement imaginaires, la fantaisie, voire le fantastique ou un savant mélange ("Virginité", Fayard 2007). Interrogé par un romancier plus jeune, Jean Védrines, Michel Chaillou s'est efforcé de penser tout haut ce qu'est pour lui la littérature dans "L'Écoute intérieure", neuf entretiens sur la littérature (Fayard 2007).
+ Lire la suite
Dans la catégorie : France et MonacoVoir plus
>Géographie générale>Géographie de l'Europe>France et Monaco (386)
autres livres classés : franceVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
539 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre