AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2367601666
Éditeur : Erick Bonnier (14/03/2019)

Note moyenne : 3.38/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Opération Timber Sycamore : ce nom de code ne vous dit probablement rien. Il désigne pourtant une gigantesque guerre de l’ombre, dont le principal objectif était de renverser Bachar el-Assad.

Menée par la CIA et ses alliés dès l’automne 2011, puis stoppée à partir de l’été 2017, cette campagne secrète attira peu l’attention des médias occidentaux. Or, elle mobilisa des milliards de dollars et des dizaines de milliers de tonnes d’armes et de munitions,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
musemania
  26 juillet 2019
Timber Sycamore : un nom de code qui me disait véritablement rien. Pourtant, cette opération a eu des répercussions jusqu'à chez nous, notamment, de par l'émergence de cette organisation terroriste sans frontières alimentée des reliquats d'al Qaeda : l'Etat Islamique. Depuis 2015, des attentats se sont succédés partout en Europe (mais pas seulement) et notamment en France, en Belgique après une accalmie modérée suite aux attentats terroristes de New York, Londres et Madrid du début du 21ème siècle.
Essai richement documenté, l'écriture permet une lecture aisée où le lecteur peut facilement comprendre les tenants et les aboutissants, sans devoir relire des dizaines de fois les pages pour comprendre l'exposé de l'auteur. Cette opération ayant pourtant coûté des milliards de dollars n'avait finalement qu'un objectif assez « simple » : renverser Bachar el-Assad de sa présidence de l'Etat syrien.
Le problème est que lorsque l'on veut à tout prix arriver à ses fins, les dommages collatéraux risquent d'être nombreux comme ce fut le cas ici avec la montée en puissance de cette organisation nébuleuse - responsable de milliers de morts à travers le monde. A coup de centaines de millions de dollars, d'armes et d'une logistique apportée à ce que les grands de ce monde pensaient des « rebelles modérés », ces derniers se sont finalement révélés  être les prémisses de cette mouvance islamiste. 
C'est le genre de secrets dont les grandes puissances à l'origine de ce phénomène (Etats-Unis, France et Royaume-Uni) aimeraient taire. C'est d'ailleurs le chemin emprunté par les médias occidentaux qui ont laissé de côté ce gênant problème au plus fort de la guerre en Syrie, débutée en 2011, par des mécanismes de désinformation.
Huit ans après le début de cette campagne, Bachar el-Assad est toujours à la tête de son pays, l'Etat Islamique s'est retrouvé coincé en poche clandestine sous le feu des alliés près de Deir-ez-zor et des milliers de syriens ont dû tout quitter pour trouver un semblant de sécurité, loin de leur pays. Finalement, on se retrouve au point de départ mais avec des milliers de morts, de blessés et de réfugiés sécuritaires.
Merci à Babelio dans le cadre de la Masse Critique non-fiction de juin 2019 et aux éditions Eric Bonnier pour l'envoi de ce livre enrichissant. 

Lien : https://www.musemaniasbooks...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
MagicJoe
  07 juillet 2019
Face à la déraison d'état, la justice et la vérité doivent triompher.
Cette simple phrase résume bien mon sentiment après la lecture de ce livre. Maxime Chaix, journaliste, signe ici une enquête qui met en lumière des faits aux implications terribles.
En quelques mots, l'occident associé aux pétromonarchies (sunnites) ont, dans leur volonté de limiter l'influence grandissante de l'axe Iran-Hezbollah-Damas (chiites, dont les intérêts sont bien plus proches de la Russie que de l'occident), financé, entraîné, soutenu et armé les groupes rebelles de la région syrienne depuis 2011. Ces groupes rebelles étaient longtemps une entité "générale" comprenant parmi eux Al-Qaida, Al-Nosra et ceux qui allaient trois ans plus tard proclamer le nouveau califat, Daesh.
Les informations présentées par Maxime Chaix, qui reprend les principaux éléments connus depuis 2011 (interviews, témoignages, documents déclassifiés, etc.), tendent à montrer que les décideurs de action de soutien (opération nommée Timber Sycamore) étaient bien au courant que des milliards de dollars ainsi que des tonnes d'armement acheminés en Syrie tombaient dans les mains de ceux qui venaient dans nos pays commettre des attentats...
Si cela peut sembler incroyable, rappelez-vous l'Afghanistan dans les années 80, l'Amérique du Sud, le Nicaragua, le Venezuela... les précédents historiques sont nombreux.
J'ai lu récemment La fabrication du consentement de Noam Chomsky & Edward Herman, qui donne un éclairage très important pour comprendre les fonctionnements des appareils d'état occidentaux et de leur appareil médiatique.
Ce livre La guerre de l'ombre en Syrie montre clairement que ces mécanismes de désinformation et de "raison d'état" (sic) sont toujours à l'oeuvre et peut-être même plus que jamais.
Dans la forme, ce livre est assez court (198p) avec énormément de notes de bas de page, permettant au lecteur de vérifier les sources de l'auteur concernant le moindre fait rapporté. Un réel gage d'honnêteté intellectuelle. Les sources d'ailleurs, si je ne les ai pas toutes consultées, semblent plutôt solides et bien établies. le livre se lit assez facilement même s'il est assez lourd parfois: répétitions d'un paragraphe à l'autre, citations présentes deux fois... Les nombreuses références sont aussi un frein à une lecture plus fluide mais c'est malheureusement le revers de la médaille (inévitable?) d'un livre journalistique dûment sourcé.
Contrairement à La fabrication du consentement, on voit que l'auteur manque de recul par rapport au sujet traité et beaucoup de questions restent en suspens. L'histoire est encore en cours. Et c'est au final tout l'intérêt de ce livre. Il n'est peut-être pas trop tard pour agir et demander des comptes à nos décideurs, individuellement et collectivement.
Merci à Maxime Chaix de mettre en lumière ce que les citoyens doivent savoir, merci aux éditions Erick Bonnier et à Babelio pour ce livre.
Masse critique non-fiction juin 2019
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
FlorianeB
  05 août 2019
"Timber Sycamore" n'a étrangement jamais fait la Une des journaux français. Pourtant, derrière ce nom presque anodin, se cache une des opérations de renseignement les plus importantes de ce début de siècle tant elle a bouleversé (voire déréglée) la géopolitique au niveau international.
« Timber Sycamore » est donc un nom de code désignant un programme secret classifié géré par la CIA et conduit par les services secrets de plusieurs pays notamment le Qatar, l'Egypte, l'Arabie Saoudite, le Royaume-Uni mais aussi la France. Lancée en 2012 ou 2013, l'opération visait à fournir de l'argent, des armes et un ensemble de formations aux forces rebelles qui combattent en Syrie. Dit autrement, il s'agissait de renverser Bachar al-Assad.
Proportionnellement aux montants investis par les USA pour mener l'opération, les dommages collatéraux ont été eux aussi démesurés. Ainsi, les armes injectées ont contribué à faire de la branche d'al-Qaïda en Syrie (Front al-Nosra) et de ses proches alliés la plus puissante des forces anti-Assad dans ce pays – et elles ont aussi permis l'émergence de Daech. En effet, selon l'auteur, le gigantesque trafic d'armes et de munitions organisé par la CIA pour équiper les rebelles en Syrie aurait, directement ou non, profité à Daech et favorisé sa montée en puissance dès janvier 2012. Une accusation très grave mais heureusement solidement documentée.
L'auteur de cet ouvrage, Maxime Chaix, est un journaliste indépendant spécialisé dans les questions stratégiques ayant trainé ses guêtres au Moyen-Orient. La force du livre réside sans nul doute dans sa fine documentation. Beaucoup de spécialistes en géopolitique et d'experts sur le conflit syrien ont été interviewés. A chaque argument (accusations devrions-nous dire), l'auteur cite ses différentes sources. Dommage cependant que l'éditeur est préféré des notes de bas de page car cette disposition alourdit la lecture.
Bilan de l'histoire: Bachar el-Assad est toujours à la tête de son pays et « Timber Sycamore » a ainsi indirectement façonné le monstre Daech qui a porté sa violence et sa barbarie jusqu'à nos portes. A travers ce livre, Maxime Chaix nous livre une page d'Histoire, une Histoire écrite dans le sang et dans la clandestinité dont les répercussions pourraient pendant longtemps se faire sentir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : jihadVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox