AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de frconstant


frconstant
  30 janvier 2017
"Retour à Killybegs" de Sorj CHALANDON (lu en édition le livre de poche, n°32663) m'a touché au coeur et à l'esprit.
Je ne connaissais rien, ou à peu près, à propos de ce conflit Irlandais entre nord et sud, entre irlandais et anglais. Je ne me souvenais plus de la neutralité de l'Irlande lors de la seconde guerre mondiale (mais me l'avait-on seulement dit dans mes cours d'histoire? Pas sûr. Aucun souvenir à ce propos!)
L'esprit a donc été touché, remué, surpris. CHALANDON , avec une écriture sûre, posée, construite et fluide, nous présente ce que fut cette guerre d'Irlande, le combat de l'IRA contre les Brits... et son contraire. Car, et c'est une qualité du livre, ce roman, inspiré de faits réels, met en scène les combats, les violences et les doutes des irlandais comme des anglais. Sans parti pris, seulement celui de faire naître au coeur du lecteur, une compassion pour toute cette souffrance accumulée durant des décennies, souffrance rendue légitimes par une transmission de pères en fils, de maris à femmes, de ce que bon sang ne peut nier... L'histoire (l'Histoire) est dure, le quotidien cruel, le combat bien souvent perdu d'avance ... et pourtant il s'éternise, se complexifie, se construit sur la fidélité comme sur l'infidélité, sur le libre choix comme sur la contrainte. Au final, qui est le bon, le juste? Qui a trahit? Et la trahison, est-elle dirigée vers un pays, vers les compagnons de combat ou vers un idéal indicible que tout un chacun porte en lui?

Sorj CHALANDON, une valeur sûre dans le paysage des auteurs français nourris de notre temps.
Un grand livre, un auteur qui maîtrise le phrasé, le rythme de l'histoire, de la vie, les mots, les émotions et touche à la fois au coeur et à la raison!
Commenter  J’apprécie          170



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (16)voir plus