AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Bazart


Bazart
  19 août 2019
Journaliste à Libération pendant plus de trente ans, désormais au Canard Enchainé, Sorj Chalandon, lauréat du grand prix du roman de l'Académie française pour Retour à Killybegs, est revenu à la rentrée littéraire 2017 avec le jour d'avant un éblouissant roman, peut etre le meilleur de son oeuvre, malgré une absence totale dans les prix littéraires de l'époque.

A la lecture de son dernier roman, on peut se demander ce qui a bien pu arriver à cet auteur dont j'avais aimé les précédents romans "Mon Traitre" ou "le quatrième mur", ?

A-t-il trop regardé La casa del papel ? A-t-il voulu montrer son soutien à tout prix au mouvement #metoo avec un roman très féministe dans lequel les femmes tiennent le beau rôle et les hommes sont très très ( très) méchants, lâches, violents, sans la moindre parcelle d'humanité? A t- il eu marre de ses univers très noirs et très nihilistes pour nous trousser un feel good book finalement optimiste mais qui se moque de toute crédibilité narrative? Nul ne le sait, mais toujours est il que le résultat laisse assez pantois surtout quand on misait énormément sur cet auteur dans la rentrée littéraire de cette année

Si l' on pourra être ( un peu) touché notamment dans sa première partie par le personnage de Jeanne et la façon dont on vit l'annonce de son cancer et dont elle vit son traitement, et que l'auteur sait encore écrire et trousser de belles formules, l'intrigue a un côté très "bigger than life" , très outrancière et surtout pétrie de bons sentiments qui font passer Anna Gavalda pour une cynique..

Entre la cancérologue italienne qui sort des phrases comme des mantras, le gentil commissaire, le mari sans nuances, les ex tous affreusement salauds, et les amies de Jeanne vraiment trop caricatures, il nous a été impossible de croire à cette histoire qui plaira peut etre à ceux qui sont plus réceptifs aux feel good books ; les autres attendront le retour du romancier nuancé et profond qui nous avait habitué à tant mieux... Sorj Chalandon a visiblement voulu changer de braquet pour cette rentrée 2019 mais hélas, celui ne lui a pas bien réussi !

Lien : http://www.baz-art.org/archi..
Commenter  J’apprécie          638



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (63)voir plus