AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782246711711
273 pages
Grasset (23/08/2006)
3.77/5   750 notes
Résumé :
Nous sommes en Mayenne, une maison à l'orée d'un village. Tout est silencieux, les volets fermés et la porte close. Nuit et jour pourtant, sept amis en franchissent le seuil. Les uns après les autres, chacun son tour et chacun sa tâche. S'accomplit ainsi le serment de sept âmes sombres : la parole donnée pour retarder le deuil.
Voici l'histoire d'un mystère et d'une fraternité.

Une promesse a obtenu le prix Médicis 2006.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (162) Voir plus Ajouter une critique
3,77

sur 750 notes

marina53
  18 mars 2019
Une promesse est une promesse.... Alors, chaque jour, depuis 10 mois, ils se relaient auprès de Fauvette et Étienne. Ils aèrent la maison, mettent les couverts, fleurissent la table, allument la veilleuse, lisent quelques poèmes, font le lit, remontent le coucou. Chaque jour, immanquablement, quelqu'un est là auprès du vieux couple. Que ce soit Madeleine, le Bosco, Paradis, Léo, Ivan, Berthevin ou Blancheterre. À Ker Ael, pour un temps, la vie s'anime...
Où il est question d'amitiés fortes, de souvenirs inoubliables, de mains tendues ou effleurées, de croyances, de fraternité, de deuils à surmonter, de gestes déplacés, de vocations transmises, de sanglots étouffés, de confiance partagée, d'amour indéfectible, de respect, de serments et de promesses... Où il est question de clés, de mer déchaînée, de veilleuse des âmes, de mobylette, de vélo, d'andouilles et du verre de la promesse... Où il est question de René Char et de Milon de Crotone... Une promesse qui relit les hommes, qui regorge d'émotions, de tendresse, de sincérité et de profondeur. Une promesse lumineuse, poétique, intime et bouleversante. Une promesse ou l'art et la manière pour Sorj Chalandon de dépeindre avec une profonde humanité des personnages magnifiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1089
CasusBelli
  19 octobre 2021
Une lecture surprenante ma foi, intimiste et mélancolique, un récit lent et introspectif qui se dévoile à dose homéopathique autour du thème de la mémoire, du souvenir et de la force de l'évocation.
Il y a le "Bosco" qui tient le bar du village et aussi "Paradis", Madeleine, Léo, "Ivan", Berthevin et Blancheterre, ils sont liés par un serment, ils sont liés par une promesse.
À Ker Ael vivent Fauvette et Etienne et le lien qui unit tous ces gens simples, simples au sens noble du terme va se révéler riche et émouvant car il est tissé par une foule de souvenirs qui sont autant de marques indélébiles dans leurs coeurs.
J'ai aimé cette lecture, elle m'a souvent ramené à mes propres souvenirs, oui je l'ai aimé même si je dois avouer qu'elle m'a parfois donné le "bourdon".
Commenter  J’apprécie          838
diablotin0
  29 juillet 2016
Une histoire d'amour, d'amitié, de croyances, de promesses.
C'est beau, c'est touchant, c'est émouvant.
Je n'ai pas envie de trop en dire, j'aurais l'impression d'aller à contre courant. Sorj Chalandon n'en dit pas trop, il écrit tout en pudeur.
C'est un beau livre.
Commenter  J’apprécie          670
joedi
  05 mars 2013
Un petit village en Mayenne, un huis clos, un petit roman de par le nombre de pages (217), un Grand Livre d'Humanité et de Fraternité.
Sept amis, qui se voient journellement dans le café du village, sont liés par une promesse faite au Bosco, le tenancier. Quelle est cette promesse tenue fidèlement pendant dix mois ?
A lire si vous voulez la connaître !
Sorj Chalandon, conteur et poète dans l'âme, livre les secrets des personnages jusqu'à la révélation de la Promesse. Un roman plein d'émotions.
Commenter  J’apprécie          625
gouelan
  28 janvier 2019
En Mayenne, dans un petit village, les habitués du café Bosco se relaient pour tenir une promesse. La promesse de faire durer un lien, de faire vivre l'oubli pour ne pas l'effacer. Comme une légende bretonne, une lanterne qu'on allume pour ne pas avoir peur, pour ne pas être seul, pour ne pas se séparer, pour ne pas se perdre dans la tempête.
C'est tendre et rugueux à la fois, comme l'amitié.
C'est sombre et lumineux.
C'est un poème, un moment suspendu...
"À travers les persiennes, le jour fait ce qu'il peut. Il filtre de latte en latte, il glisse avec peine, il s'épuise en poussière grise, il est déjà mourant."
Commenter  J’apprécie          610

Citations et extraits (146) Voir plus Ajouter une citation
marina53marina53   22 mars 2019
Etienne a expliqué que lorsqu'on aime très fort celui qui part, on peut le retenir encore. Il faut occuper la maison du mort, marcher en faisant du bruit, ouvrir les portes comme on va au travail, les fenêtres comme on fait entrer le soleil. Il a dit qu'il faut parler haut, rire, choquer les couverts et les assiettes comme si le repas était en train. Il a dit qu'il faut que l'eau coule, qu'il y ait des fleurs coupées dans les vases. Il a dit que les lumières doivent éclairer les pièces, que le lit doit être défait au soir et refait au matin. Il a dit qu'il faut respirer fort pour deux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
joedijoedi   04 mars 2013
Elle a ouvert le livre au milieu, au hasard. Elle aime surprendre les phrases sans qu'elles s'y attendent. Les phrases qui paressent, qui pensent qu'elles ont le temps. Qu'il y a tant et tant de pages avant elles, qu'elles peuvent sommeiller à l'ombre des mots clos.
Fauvette a lu à voix haute.
- "Les solitudes d'eau sont lugubres. C'est le tumulte et le silence. Ce qui se fait là ne regarde plus le genre humain."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
marina53marina53   18 mars 2019
Son mari n'a jamais aimé le dimanche. Il n'a jamais aimé son silence, sa torpeur, le raide de ses habits, le bar de son frère tout énervé de gosses. Il n'a jamais aimé les trottoirs pressés du matin, les promenades molles d'après-déjeuner, les mains d'hommes qui soulèvent les chapeaux, les parlotes d'angles de rues, le brusque désert du soir, les voix de radios, l'été, par les fenêtres ouvertes, les lampadaires du presque lundi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
SachenkaSachenka   20 juin 2016
Pour les gens du bourg, Fauvette et Étienne sont partis ensemble, le 21 novembre, à quatre heures du matin. Tout avait été paisible. C'est tout. Certains ont murmuré qu'on ne meurt pas comme ça, pour rien, à deux dans son lit. D'autres ont dit que la vie avait bien fait les choses, et chacun en est resté là.
Commenter  J’apprécie          430
kuroinekokuroineko   02 février 2018
Elle a ouvert le livre au milieu, au hasard. Elle aime surprendre les phrases sans qu'elles s'y attendent. Les phrases qui paressent, qui pensent qu'elles ont le temps. Qu'il y a tant et tant de pages avant elles, qu'elles peuvent sommeiller à l'ombre des mots clos.
Commenter  J’apprécie          300

Videos de Sorj Chalandon (94) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sorj Chalandon
Journaliste, grand reporter et écrivain, Sorj Chalandon est venu présenter son roman "Enfant de salaud" (éditions Grasset) à La Galerne. Le narrateur, en même temps qu'il couvre le procès Barbie, se souvient de son grand-père qui le traitait « d'enfant de salaud » et confronte son père affabulateur pathologique à la réalité. Entre les mensonges glaçants de Barbie et les petits arrangements minables du père avec son histoire, le narrateur se livre à une enquête passionnante.
autres livres classés : deuilVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Sorj Chalandon

Combien de romans a écrit Sorj Chalandon jusqu'à présent (mars 2014) ?

2
4
6
8

11 questions
91 lecteurs ont répondu
Thème : Sorj ChalandonCréer un quiz sur ce livre