AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782246731610
451 pages
Grasset (24/10/2007)
3.67/5   24 notes
Résumé :
Dans un hôtel de luxe de Cannes, se croisent, se jugent et s'affrontent des vrais milliardaires, des faux riches, des beautés fraîches et frippées, des escrocs, des gigolos, des flics véreux. L'argent et le paraître priment sur la sincérité et les sentiments. Il ne faut d'ailleurs pas mêler les uns et les autres si on veut survivre dans cette jungle impitoyable décrite avec beaucoup d'humour par l'auteur. Deux escrocs pitoyables sont amoureux de la même fausse com... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
vdd1944
  30 janvier 2009
Avant de commencer la lecture, il faut bien se mettre dans la tête que l'auteur est un homme de dilaogues de cinéma, de scénario aussi. L'histoire sera donc très visuelle et très "audio" en même temps, si je puis dire. Un langage peu ordinaire : un peu d'argot, de verlan mais pas trop, juste ce qu'il faut pour se placer dans l'ambiance des riches crapules de la Croisette à Cannes. Pas trop de sang, pas trop de cadavres, juste un peu, un tout petit nuage de coke. Mais la syntaxe des phrases ! on aime ou on n' aime pas ! Moi, j'ai aimé. Dilaogues ou narrations, c'est haché, sous-entendu, inachevé. Comme quand nous parlons, finalement. Et pourtant on comprend, malgré la syncope des mots de liaisons, des conjonctions,. Ca suit parfaitement, ça s'enchaîne bien, vif, rythmé, percutant, ça coule tout seul. Chalumeau est vraiment un homme de dialogues ! Mais ce n'est pas tout le temps comme ça : on respire souvent avec beaucoup de passages en syntaxe traditionnelle. J'ai bien aimé ce genre de style parce qu'il reflète bien le groupe social et l'époque de toute l'histoire. Et puis, les personnages : savoureux, attachants, sympatiques finalement, bien croqués par exemple en une seule conversation téléphonqiue. le commentaire en 4e de couverture parle d'intrigue diabolique. Mais noooon, voyons ! rien de diabolique là-dedans. Les personnages sont plutôt pitoyables, des loosers, des escrocs qui se font escroquer à leur tour et en deviennent presque sympathiques. Ce livre m'a bien plu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MrAZ
  01 avril 2021
Un polar (ou une comédie?) très réussi.
C'est un livre qu'on m'a offert à Noël (il y a de nombreuses années), donc obligé de le lire au cas où on me poserait des questions. Et puis Laurent Chalumeau, je ne connaissais pas (honte à moi) ; et si c'était le retour de Paul-Loup Sulitzer sous un pseudo...?! (Ouf, non)
C'est dire si le chemin était long pour que je mette 4 étoiles ! Et pourtant elles sont bien méritées.
La quatrième de couverture, que je n'avais pas lue, m'oblige à réduire mon commentaire, car j'étais arrivé à quelque chose d'assez proche.
Dans ce livre, beaucoup de rebondissements, à faire pâlir les championnats du monde de trampoline.
L'histoire se déroule sur la côte d'Azur, principalement autour d'un palace Cannois de grand luxe. le miel (l'argent) y attire les ours de tous poils.
Comme dans un film de Guy Ritchie (par exemple: "Snatch" ou "Arnaques, crimes et botanique") toutes les variations sur le thème du truand et de l'arnaqueur y sont déclinées: Gigolos, prostituées, trafiquants, petits escrocs "aux mains propres", tueurs psychopathes, mafieux de l'Est, etc.
Tous ces (nombreux) personnages semblent s'être donnés rendez-vous ici malgré eux. Leurs routes et leurs "projets" se croisent, interfèrent, s'entrechoquent faisant sans cesse prendre au récit des tournures imprévues jusqu'à la dernière page.
C'est un polar (ou une comédie?) trépidant, haletant, plutôt complexe finalement, mais cohérent. Et surtout une galerie de portraits et de répliques hilarants. Une totale réussite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
thomassandorf
  08 octobre 2015
Ce livre est digne d'un film des frères Coen. Du délire à l'état pur. Les pieds nickelés sont arrivés à Juan les Pins. L'histoire, je ne m'en souviens plus ; en revanche j'ai encore le souvenir des courbatures aux zygomatiques à force de poilades.
Commenter  J’apprécie          50
MissAlfie
  05 janvier 2021
En quelques chapitres, Laurent Chalumeau réussit à nous présenter les protagonistes de cette intrigue dont on se demande quand elle arrêtera de rebondir ! Rapidement, on comprend que rien ne va se passer comme prévu, et qu'il serait surprenant que chacun est celui qu'il dit être...
Je ne m'attarderai pas plus longuement sur ce roman, si ce n'est pour vous conseiller de le lire. Les réparties sont généralement bien senties et les personnages attachants (quand ils ne sont pas attachés...!). Une lecture divertissante à vous procurer bien vite pour sourire pendant les prochains jours et voir d'un autre oeil ce qui peut se passer dans les palaces cannois.
Lien : http://croqlivres.canalblog...
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
thomassandorfthomassandorf   08 octobre 2015
C'est une sortie de secours, pas une entrée de secours. Donc, comme son nom l'indique, la porte s'ouvre que du dedans, tu vois ce que je veux dire ? Dehors t'as pas de poignée. Donc il faut quelqu'un dedans, pour me l'ouvrir. Toi.
Commenter  J’apprécie          50
thomassandorfthomassandorf   08 octobre 2015
Jorge se sentant sourire, voir l'autre, comme ça, qui se doutait de rien.
Arnaquer le grand con.
Commenter  J’apprécie          50
AxelinouAxelinou   30 août 2014
- Comment c'est déjà votre nom vous avez dit ?
- Adrien Laouhénan, baron de Queréon.
- C'est une contrepèterie ?
Commenter  J’apprécie          20
thomassandorfthomassandorf   08 octobre 2015
Pour arnaquer un mec, il faut qu'il soit cupide.
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Laurent Chalumeau (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laurent Chalumeau
Laurent Chalumeau : "L'arrivée du CD a tué la notion de morceau de fin de face"
autres livres classés : Côte d'Azur (France)Voir plus





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2454 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre