AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Pois0n


Pois0n
  04 juillet 2018
Un tout petit livre, planqué, l'air de rien, sur une minuscule étagère au ras du sol : sans les teintes flashy de sa couverture, son format atypique et, une fois l'objet en main, sa tranche aux couleurs chatoyantes encore plus intrigante, Contes des sages créoles serait passé totalement inaperçu si je n'avais dû me baisser pour regarder autre chose. Bon, depuis le temps, vous connaissez mon amour pour le folklore, une fois le truc repéré, c'était foutu. Enfin, surtout foutu pour le porte-monnaie, surtout si l'on considère que le machin, au format encore plus petit qu'un livre de poche standard et pas bien épais (154 pages), est facturé la bagatelle de... 19€. Oui, au premier abord, ça pique sévère. Ceci dit, l'on a ici affaire non à un poche standard, mais à un vrai beau-livre miniature : couverture rigide, marque-page ruban, présence de nombreuses illustrations, pages intégralement en couleur, papier ultra épais (et qui sent bon, c'est important de le préciser)... Bref, le prix s'avère en fin de compte totalement justifié, et même si l'ouvrage ne durera grand maximum qu'une soirée ou deux, il y a fort à parier que vous ne regretterez pas l'investissement. D'autant que les contes présents ici s'éloignent pas mal des sentiers battus.

Oubliez les contes occidentaux somme toute assez standardisés, ici, la ruse ne triomphe pas toujours. Bonne au mauvaise fin, bien malin celui ou celle qui parviendra à deviner l'issue d'une l'histoire à l'avance ! Certes, on y retrouve tous les éléments propres au conte merveilleux : répétitions, formules magiques, créatures surnaturelles et miracles de la nature. Mais ça, c'est sans compter sur la nature humaine, à la fois pleine de ressources mais aussi empreinte de la stupidité la plus élémentaire. Si le déroulement de certaines histoires est prévisible, d'autres surprennent jusqu'au bout.

D'autant qu'on se laisse embarquer sans mal par la plume de Patrick Chamoiseau, légère et parvenant à rendre à l'écrit le ton oral originel du conte, ponctuant le texte de chansons et d'onomatopées, s'adressant directement au lecteur et ne lui épargnant pas quelques mots en créole. On a l'impression d'être en face à face avec l'auteur, écoutant son récit à la nuit tombée, à cette heure où l'on ne sait plus trop ce que peuvent dissimuler les ombres. Bref, vous l'aurez compris, en termes d'ambiance, impossible de faire mieux. Les contes en eux-mêmes ne sont pas en reste, nous amenant à la rencontre de créatures improbables terrées au fond des bois, d'oiseaux colorés à la beauté indescriptible ou d'arbres fantastiques. Et que dire de cette version créole de Barbe-Bleue, où la jeune fille séduite tombe dans les griffes d'un diable à la peau blanche... le message est plus que transparent ! Contes fantastiques donc, mais fortement ancrés dans le réel, où l'on retrouve des problèmes de nourriture, de familles nombreuses et de maîtres abusifs rappelant sans cesse l'origine de ces histoires.

Bref, c'est court, mais c'est très bon. Un joli voyage onirique aux Antilles.
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Ont apprécié cette critique (3)voir plus