AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782848766775
318 pages
Éditeur : Philippe Rey (03/05/2018)
4.08/5   6 notes
Résumé :
Tous, ensemble, nous sommes bien plus grands que nous. C’est ce « plus grand » qu’il nous faut deviner. Qu’il nous faut invoquer.

Patrick Chamoiseau et Michel Le Bris


Trente écrivains et artistes racontent des histoires singulières de migrations. Ils parlent exils, exodes, familles brisées, espoirs trahis ou réalisés, surprenantes rencontres, expériences uniques : leurs paroles s’insurgent et appellent à une nouvelle fraternité.... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
FleurDuBien
  02 juillet 2018
Il FAUT lire ce livre.
C'est essentiel et urgent.
Il m'a fait découvrir des auteurs magnifiques que je ne connaissais pas, notamment Le Clézio, qui a écrit un texte superbe sur les migrants, et Claudio Magris.
Lire les quelques citations que j'ai publiées, cela vous donnera une bonne idée de l'ouvrage.
Parfois textes didactiques, parfois poésie, parfois dessins, parfois réflexions, parfois histoires, et je n'oublie pas le texte extraordinaire de Christine Taubira, tous ces textes sont à lire et à relire, tous humains, tous indispensables à la compréhension des migrants.
C'est très intéressant et profondément Juste.
On y trouve même des pistes de résolutions de cette migration exponentielle.
Quelle barbarie que les frontières, et la "frontièrisation" !
Quelles horreurs muettes que cette immigration forcée, forcée comme la petite jeune fille du texte "Lune, l'une d'elle" de Gisèle Pineau. Horrible. Et pourtant si vrai.
On apprend, et c'est merveilleux.
Retirons nos lunettes noires, et voyons le monde des migrants tel qu'il est.
Épouvantable.
Et si injuste.
Il va falloir se battre, sinon, tous autant que nous sommes, nous serons complices de cet immense assassinat.
Et de cela, je ne veux pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
vellard
  23 décembre 2018
Par delà tout bavardage stérile, toutes les formules à l'emporte-pièce ( par exemple ,celles relatives à la "misère du monde"!! ), tous les raisonnements des plus farfelus aux plus implacables, laissons parler les artistes , les écrivains , les poètes qui , dans cet ouvrage , nous disent , mieux que personne, la douleur, l'effroi,l'urgence, la souffrance mais aussi l'espoir, la Vie qui ,malgré tout, palpite et se bat.
Loin des discours ,loin du raisonnable qui cache en réalité notre trouille et notre égoïsme, écoutons ces Veilleurs qui nous disent l'Humain avec des mots si vrais ,si beaux....
Lecture indispensable!!
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
SPOUNYSPOUNY   04 avril 2020
Notre niveau de conscience individuée nous rend tous responsable. Nous savons. Nous voyons. Nous entendons. Nous lisons. Nous constatons. Nous sommes comptables autant de ce que nous ne faisons pas. Chaque geste compte, chaque absence pèse, chaque défaillance menace l'équilibre d'ensemble : c'est la grandeur, la misère et le défi de la démocratie.
(p. 12)
Commenter  J’apprécie          80
FleurDuBienFleurDuBien   28 juin 2018
La mer est un énorme cimetière d'inconnus, comme les esclaves sans nom qui ont péri pendant la Traite des Noirs et ont été jetés dans les eaux par les négriers. Aujourd'hui - en dépit de tous les problèmes - on doit et on peut faire beaucoup pour accueillir ceux que l'Evangile appelle les derniers, dont il est difficile, mais nécessaire, d'imaginer qu'un jour ils pourront vraiment devenir les premiers.

"Quatrième guerre mondiale" Claude Magris
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
FleurDuBienFleurDuBien   23 juin 2018
Car les réfugiés ne débarquent pas de rien ni de nulle part. Ils reviennent, ils ne sont que revenir - et si on les confond avec des étrangers ou des envahisseurs, c'est qu'on refoule de notre propre généalogie le fait que nous sommes tous des enfants de migrants, et que, si la question des réfugiés hante l'Europe, il faut aussi voir ces spectres comme ici, de joyeux lutins, car ces enfants sont nos "parents revenants".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
FleurDuBienFleurDuBien   26 juin 2018
Quand avons-nous commencé
A n'être plus
Que foule
Masse,
Groupe sombre de visages et de mains ?
Quand
Avons-nous perdu ce qui nous donnait lumière et vie ?
Nous avançons les uns derrière les autres, attendons
Les uns contre les autres, dormons
Les uns
Sur les autres,
Si proches, les uns
Se toussant sur les autres,
Si serrés
Les uns les
Autres à n'en faire plus
Qu'un au milieu des
Autres.

Laurent Gaudé
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
SPOUNYSPOUNY   29 avril 2020
Madame, (...)
Vous avez trois frères plus âgés que vous et qui ne travaillent. Ils sont d'après vos propres mots teneurs de murs, adeptes des jeux en ligne, connards qui jouent aux petits chefs avec moi ...
(p.17)
Commenter  J’apprécie          60

Lire un extrait
Videos de Patrick Chamoiseau (23) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrick Chamoiseau
Lecture par Greg Germain, Mariann Mathéus, Roberto Jean, Sophie Bourel & Steffy Glissant Accompagnés de Viktor Lazlo (chant), Marie-Claude Bottius (chant) & de Grégory Privat (piano) Mise en musique par le Trio Mahagony
« Every great dream begins with a dreamer. Always remember, you have within you the strength, the patience, and the passion to reach for the stars to change the world. »
Harriet Tubman

Il y a 20 ans, le 10 mai 2001, le Parlement français votait la loi reconnaissant la traite négrière et l'esclavage transatlantique comme crime contre l'humanité, loi portée et défendue par Christiane Taubira. le texte stipule en son article 1 :
« La République française reconnaît que la traite négrière transatlantique ainsi que la traite dans l'Océan Indien d'une part, et l'esclavage d'autre part, perpétrés à partir du XVe siècle, aux Amériques et aux Caraïbes, dans l'Océan Indien et en Europe contre les populations africaines, amérindiennes, malgaches et indiennes constituent un crime contre l'humanité. »
Dans son discours de présentation du projet de loi, Christiane Taubira déclarait :
« Nous sommes là pour dire que la traite et l'esclavage furent et sont un crime contre l'humanité ; que les textes juridiques ou ecclésiastiques qui les ont autorisés, organisés percutent la morale universelle ; qu'il est juste d'énoncer que c'est dans nos idéaux de justice, de fraternité, de solidarité, que nous puisons les raisons de dire que le crime doit être qualifié. Et inscrit dans la loi parce que la loi seule dira la parole solennelle au nom du peuple français. »
Pour commémorer ce mois des mémoires, l'institut du Tout-Monde présente un « Chaos-opéra » imaginé par Sylvie Glissant et Greg Germain.

Avec les textes de Christiane Taubira, Léon-Gontran Damas, Édouard Glissant, Patrick Chamoiseau, Eugène Pottier, Gaël Faye, Marie-José Mondzain, Monique Arien-Carrère, Dénètem Touam Bona, Nicole Cage, Nancy Morejón, Léonora Miano, Estelle Coppolani, Aimé Césaire, Toni Morrison …

Soirée proposée par l'Institut du Tout-Monde.
+ Lire la suite
autres livres classés : migrantsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Auteurs de littérature jeunesse

Qui est l'auteur.e de "Charlie et la chocolaterie" ?

Claude Ponti
Roald Dahl
Charles Perrault
Tim Burton

5 questions
34 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , auteur à succés , classiqueCréer un quiz sur ce livre