AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2896626867
Éditeur : Mortagne (05/04/2017)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
« Sois jolie, sois mince, sois forte, sois polie, bien éduquée et plus intelligente », disait le père de Samuel.

Pendant des années, ce dernier s'est demandé comment bien vivre, comment être une bonne fille. Il a désespérément tenté de se conformer à la norme, imitant ses amies, enfouissant toujours plus profondément son anxiété et sa douleur, souriant en public, laissant croire que rien ne clochait.

Il souffrait pourtant d'épisodes dé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Frogzine
  14 août 2017
Une ode à la vie. Voilà qui décrit bien ce roman. La vie, qu'est-ce que c'est véritablement ? Est-ce le simple fait de vivre et de respirer ? Est-ce d'être ce que les autres veulent que nous soyons ? Parfaite, bien rangée à suivre le groupe comme un troupeau de moutons ? Je ne crois pas que ce soit ça la vie. « VIVRE » ne signifie-t-il pas au contraire d'être qui nous sommes réellement? de pouvoir montrer aux gens la véritable personne que nous sommes avec nos défauts et nos qualités. Que ça fasse plaisir ou non aux autres. N'est-ce pas de pouvoir montrer nos couleurs, mais surtout, d'être en paix avec nous même? de nous aimer et nous accepter comme nous sommes? Et croyez-moi, c'est extrêmement difficile dans le monde où nous vivons actuellement. Les gens ont de plus en plus d'attentes envers les autres, les critères de « beautés » ou autres dirigent en quelque sorte nos vies qu'on le veuille ou non. Inconsciemment, nous suivons le troupeau…
En général, je fuis les livres qu'on dit « fait vécu ». Non pas que ce n'est pas intéressant, mais je dois avouer que j'ai de la difficulté avec la manière dont le tout est raconté. Surement parce que dans la majorité des cas, ce n'est pas la personne concernée qui écrit réellement son récit. L'histoire passe souvent par la main d'une tierce personne qui jongle avec les mots et ça finit par m'ennuyer, car le récit manque d'âme, de vie. Pour ma part, «Trans» fut l'exception à la règle puisque je me suis laissé prendre au jeu et dès les premiers paragraphes, je suis tombée en amour avec Samuel. Et que les choses soient claires, je ne parle pas d'amour physique (même s'il est séduisant), mais je parle de l'«ÊTRE», de l'âme de cette personne. Tout comme lui, j'ai une double ethnie. Tout comme lui, je vois la vie différemment des gens. Je suis sensible aux émotions des autres, à ce que les gens vivent dans leur vie. Grâce à mon métier de technicienne en santé animale, je me suis rendu compte que j'ai beaucoup de compassion et d'empathie pour les gens, même si ces derniers m'ont terriblement fait souffrir durant mon enfance et mon adolescence. L'histoire de Samuel m'a ému dès le départ… Elle m'a touché en plein coeur ! Il nous parle de son cheminement, des obstacles qui se sont dressés sur son chemin. Comment il a vécu ce mal-être dont il n'arrivait pas à mettre des mots et qui lui a volé tant d'années de bonheur à vivre en harmonie avec «QUI» il est réellement. Et que dire de son courage et sa persévérance sans faille? Même si par moment il avait envie de baisser les bras, il fonçait et continuait d'aller de l'avant. Chaque jour l'éloignait de sa prison… de ce corps qui n'était pas le sien !

Je n'ose pas trop parler du roman, car je crois que les gens doivent découvrir par eux même l'histoire de Samuel qui est possiblement similaire à bien d'autres humains. Je ne veux pas pointer un « groupe », car je n'aime pas l'idée de mettre des personnes dans un panier et les catégoriser. Nous sommes plus que des hétérosexuels, des homosexuels, des lesbiennes ou autres. Nous sommes «HUMAIN» à la base. Toutefois, je dois dire que l'histoire de Samuel est une réalité que les gens ne puissent réaliser ou réellement comprendre s'il ne le vit pas eux même. Toutefois, Samuel s'exprime tellement bien et c'est tellement honnête comme récit, qu'on peut comprendre cette douleur qui l'a suivi si longtemps. Par moment, je n'avais qu'une envie, celle d'aller crier au visage des gens pour qu'ils se réveillent enfin. Que la personne en face d'elle n'est pas une « CHOSE », mais un être vivant. Qu'il a le droit au même respect que les autres! Pourquoi faut-il toujours catégoriser les gens? Ne pouvons-nous pas juste être nous-mêmes et vivre en tant qu'humains? Est-ce si important d'être dans la « norme »? Et, existe-t-il réellement une «norme»? Moi, je dis vivre et laisser vivre.

Je me considère comme étant une personne ouverte d'esprit et qui je crois, accepte les gens tels qu'ils sont. Je ne vois pas les différences de la même manière que la plupart des gens. Peu importe la religion, le sexe, l'ethnie, le handicap, l'orientation sexuelle ou autre, pour moi, c'est un humain qui est devant moi, non une catégorie. D'ailleurs, Samuel essaie par moment de nous faire comprendre que les gens trans ou gais sont des humains comme les autres. Ça nous amène à nous questionner sur les raisons qui poussent certaines personnes à les considérer comme des extraterrestres. Des gens « anormaux ». Seulement parce qu'ils ont des différences.

Je tiens sincèrement à lever mon chapeau à ce jeune auteur qu'est Samuel. Il a eu le courage de mettre des mots sur un sujet qui est malheureusement encore considéré tabou aujourd'hui. Pourquoi est-ce si difficile d'accepter les différences des autres ? Des livres comme celui-ci ne devraient pas exister pour la simple et bonne raison qu'il ne devrait pas y avoir de discrimination. J'espère que ce dernier permettra à d'autres personnes de pouvoir enfin être heureuses et de s'accepter tels qu'ils sont. La société n'a pas à nous dicter qui nous devons être. Nous sommes qui nous sommes, point final ! Ce livre est une histoire qui ouvre tellement de portes… Il permettra à certains de s'accepter tels qu'ils sont, de dévoiler vraiment la personne qui se cache derrière eux ou simplement d'ouvrir les yeux à d'autres qui sont trop « étroits » d'esprit pour réaliser à quel point le jugement peut détruire et blesser les gens. Ce roman permettra, je l'espère, à de nombreux trans de faire comprendre à leur entourage ce qu'ils vivent ou simplement d'amorcer la discussion avec leurs proches comme ce fut le cas pour certains d'entre eux. J'espère que «Trans» fera la différence pour notre société… et qu'enfin, nous serons une société ouverte ! Chose certaine, cette lecture m'a fait grandir, en tant qu'humain, et je vois les choses sous un autre regard. Elle m'a transformé à jamais… Merci Samuel!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          12
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
FrogzineFrogzine   14 août 2017
Sophie avait un an de plus que moi, elle a donc quitté le primaire avant moi et s’est fait de nouveaux amis. En plus, elle a déménagé. Elle était toujours dans la même ville, mais, forcément, il était bien plus difficile de jouer ensemble, de se rencontrer le matin et de se séparer pour le dîner, pour mieux se retrouver en soirée. Comme je n’allais pas à la même école primaire que ma cousine, j’étais seule. J’étais jalouse des amis que Sophie s’était faits, notamment de Véronique. En plus, elles habitaient maintenant près l’une de l’autre ! Dommage pour moi…

Il faut cependant noter que, pendant mes nombreuses disputes avec Sophie, au primaire, et après son départ, je me suis liée d’amitié avec plusieurs garçons de l’école. À part mon cousin, je n’avais jamais eu d’amis mâles avant. Illumination ! Je me sentais… libre. Ils me considéraient comme fille, alors j’avais bien le droit d’aimer ce que je voulais, mais, en tant que compagne de jeu, je jouais comme eux. Personne n’avait d’attentes et ça m’a fait du bien pendant un long moment. Je n’avais pas peur de perdre ou d’arriver seconde quand j’étais avec les garçons. Peut-être que, quelque part, je savais que c’était ma place.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
FrogzineFrogzine   14 août 2017
Mon existence ressemble probablement à beaucoup d’autres, ma vie s’apparente sûrement à celle de gens que vous connaissez. Pourquoi vous y arrêter, alors, si ce que vous allez découvrir est très semblable à ce que vous savez déjà ? Parce que mon sentiment ne trouve écho que chez une infime, minuscule part de la population. Parce qu’une personne transsexuelle construit sa vie en porte-à-faux, en décalage. Parce qu’il y a un moment où toute personne transsexuelle se demandera quoi faire pour exister. Pendant longtemps, j’ai eu le sentiment de marcher au travers d’un monde que je ne saisissais pas. Maintenant, je ne peux pas dire que je le comprends tout à fait, oh non, pas du tout. Mais je me comprends. Et, pour y arriver, j’ai dû aller au bout, tout au bout… à la limite de ce que je croyais possible, et sauter… pour aboutir dans un lieu qui avait des allures de rêve.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Samuel Champagne (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Samuel Champagne
Vidéo de Samuel Champagne
autres livres classés : handicapVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Chefs-d'oeuvre de la littérature

Quel écrivain est l'auteur de Madame Bovary ?

Honoré de Balzac
Stendhal
Gustave Flaubert
Guy de Maupassant

8 questions
7829 lecteurs ont répondu
Thèmes : chef d'oeuvre intemporels , classiqueCréer un quiz sur ce livre