AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2265032735
Éditeur : Fleuve Editions (01/04/1986)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Des meurtres cannibales en Angleterre ?

Des étudiants anthropologues sont associés à des crimes sauvages envers leurs proches. Le point commun : leur ancien professeur.

Un manoir perdu dans la campagne anglaise, un professeur machiavélique, des têtes réduites manipulatrices, une jungle artificielle, des abominations bien décrites, des chiens sanguinaires, des enfants rôtis au four, une tribu de Nouvelle-Guinée, tout dans ce bouquin es... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Fab72
  27 juillet 2014
« Fureur cannibale » (« The Tribe » - 1981) est l'unique roman de l'écrivain écossais Glenn Chandler publié dans la collection Gore. le cannibalisme, sujet de ce livre, est un thème récurrent dans cette collection (« Grillades au feu de bois », « La chair sous les ongles », « Rêve de chair » etc.). Ce roman a l'avantage d'apporter une touche d'exotisme et un soupçon de vérité scientifique.
Tout commence par la disparition d'un assistant universitaire en anthropologie. A son domicile, sa femme est retrouvée morte gavée d'une nourriture suspecte. le corps éviscéré, cuit et à moitié consommé d'une fillette est allongé sur la table de la cuisine. Il s'agit de l'enfant du couple. Une photographie sur un placard représente la fillette d'une douzaine d'années se tenant fièrement entre son père et sa mère. Qu'est-il arrivé à cette famille unie et visiblement heureuse de l'être ?

Le disparu est un ancien élève du professeur, Allen Braithwaite, un anthropologue reconnu. Plusieurs de ses étudiants cachent un terrible secret qui trouve son origine en Papouasie à la fin des années 60. Lors d'une expédition avec leur professeur, ils ont vécu une expérience traumatisante dans une tribu cannibale. Selon la coutume, ses membres mangeaient aussi bien de la chair d'hommes blancs (par gourmandise) que leurs malades et leurs morts (par amour).

Dans ses valises, Allen a ramené cinq têtes réduites, aux longs cheveux noirs, vivantes ! Sous leur influence, notre professeur et ses anciens étudiants ont des pulsions incontrôlables. Par exemple, la seule femme du groupe pousse son fiancé dans une baignoire remplie d'eau bouillante avant de le manger !
Allen Braithwaite a reconstitué un morceau de jungle dans une immense verrière chez lui en Angleterre pour perpétuer les pratiques tribales anthropophages…
Il ressort du récit une forme d'ironie et de cruauté à la limite de l'absurde. Ainsi, écoeuré par la viande, l'inspecteur chargé de l'enquête devient végétarien. Ou encore, l'un des anciens étudiants croise sa mère inquiète de son manque d'appétit. Il la rassure en lui annonçant qu'il vient de manger. Ce qu'elle ne sait pas, c'est qu'il a rôti la tête de son petit frère au four et fait griller son appareil génital avant de déguster le tout !
C'est un bon roman Gore mais vraiment à déconseiller aux âmes sensibles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
hellrick
  06 mars 2019
Dramaturge, romancier et scénariste écossais, Glenn Chandler (né en 1949) crée au début des années 80 la série télévisée « Taggart » (qui durera près de 30 ans !). On lui doit aussi de nombreuses pièces de théâtre (ou de radio pour la BBC) et un paquet d'ouvrages variés parmi lesquels deux curiosités, de petits romans horrifiques écrits pour l'éditeur spécialisé Hamlyn. Et, avec cette unique publication chez Gore, Chandler frappait fort (on eut d'ailleurs aimé voir traduit son autre bouquin d'horreur) en traitant, de manière relativement sérieuse, du cannibalisme.
FUREUR CANNIBALE (« The Tribe » en VO) se distingue ainsi des autres titres de la collection beaucoup plus porté sur la gaudriole anthropophage (de 2000 MANIAQUES à GRILLADES AU FEU DE BOIS) en optant pour une approche anthropologique du sujet, un peu à la manière des classiques du bis italien comme « Cannibal Ferox » ou « Zombie Holocaust ».
Le roman débute par un massacre horrible : une femme est découverte éviscérée aux côtés d'une fillette à moitié dévorée. le père, devenu principal suspect, a disparu. Il était étudiant du célèbre professeur Braithwaite, lequel avait conduit une douzaine d'années auparavant une expédition en Papouasie au cours de laquelle il fut, avec cinq étudiants, confronté à d'horribles rituels cannibales. Braithwaite est également en possession de cinq têtes réduites mais vivants à l'influence pernicieuse.
Ecrit de manière convaincante, FUREUR CANNIBALE dépasse son simple statut de « boucherie » quoique l'auteur ne se prive pas d'accumuler les passages vomitifs. Il parvient à lier l'ensemble des scènes choc avec talent, développe une enquête crédible et réussit, en peu de pages, à offrir une réelle caractérisation acceptable des différents protagonistes. L'édition originale comptant seulement 190 pages, on suppose que le bouquin n'eut pas trop à souffrir de sa réduction aux formats de la collection.
Au final, une jolie réussite, captivante, bien ficelée, originale et trouvant le juste équilibre entre une intrigue fantasico-horrifique bien menée et des scènes gore vomitives. Un incontournable de la collection.

Lien : http://hellrick.over-blog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   05 mars 2017
Il n’était ni naïf, ni prude, ni même timide, mais il n’aimait pas l’idée que sa femme pût connaître quelqu’un qu’on recherchait pour meurtre. Et quel meurtre! Pour lui, ce genre d’histoires arrivait aux autres. Le seul rapport qu’il voulait avoir avec un meurtre, c’était sa lecture dans le journal. Qu’Alison fût, si peu que ce soit, liée à celui-ci le mettait mal à l’aise.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   05 mars 2017
C’est un phénomène qui fascine les anthropologues. Parfois les éléments d’une culture se retrouvent exactement semblables dans une autre culture totalement différente...
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   05 mars 2017
J’ai eu une sale journée. Trois gosses de douze ans ont attaqué une vieille dame. Douze ans, tu vois ! Ils ont baissé leurs frocs et lui ont pissé dessus. J’ai dû essayer d’expliquer ça devant la cour et leur trouver des excuses. Parfois, j’ai des doutes quant à l’avenir de la civilisation.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   05 mars 2017
Cette bouffe moderne. Occidentale. De la saloperie. On ne sait même pas ce qu’il y a dedans et après on se demande pourquoi les gens crèvent d’un cancer ou d’un infarctus...
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : goreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
544 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre