AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782070141043
1312 pages
Éditeur : Gallimard (25/11/2013)

Note moyenne : 4.22/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Ce volume contient : Le Grand Sommeil - Adieu ma jolie - La Grande Fenêtre - La Dame du lac - La Petite Sœur (Fais pas ta rosière !) - The Long Goodbye (Sur un air de navaja) - Playback (Charades pour écroulés).
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Renod
  15 février 2020
(critique du roman "Charade pour écroulés" réédité dans une version révisée sous son titre original "Playback" dans le recueil Quarto des "enquêtes de Philip Marlowe")

Philip Marlowe est engagé par un avocat pour prendre une jeune femme en filature. Il repère Betty Mayfield dans une gare de Los Angeles où elle patiente entre deux trains. Marlowe la suit jusqu'à Esmeralda, une ville côtière du sud de la Californie. La filature de cette jolie rousse est si simple que le privé se demande pourquoi ce commanditaire anonyme a fait appel à ses services. Mais à son arrivée à l'hôtel, il remarque qu'il n'est pas seul sur les traces de Miss Mayfield. Tiens donc, qu'est-ce qui explique ces filatures multiples ? Quelle est la véritable identité de la jeune femme et que fuit-elle? Pour le savoir, Marlowe va outrepasser les termes de son contrat initial et braver de nombreux dangers.
« Playback », (le titre adopté par la Série Noire est assez étrange : « Charade pour écroulés ») clôt le cycle des romans consacrés à Philp Marlowe. Il est en-deçà des livres précédents : il est plus court, l'intrigue est assez classique et certains passages sont plutôt flous. Un exemple : la secrétaire de l'avocat, Miss Vermilyea, disparaît complètement du récit après avoir succombé aux charmes de Marlowe. Mais un Chandler même en petite forme reste un auteur de grande qualité. le roman est plein d'esprit, les descriptions sont parfaitement travaillées et le mystère et la tension tiennent tout le long du récit. J'ai aimé accompagner ce privé mélancolique dans sa dernière traversée d'une Californie où cohabitent le vice et la vertu, la richesse et la misère.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
hanyrhauz
  07 août 2018
J'ai passé une partie de mes vacances d'été avec Philip Marlowe. Et ce fut un personnage de bonne compagnie.
Je n'avais jamais lu ces classiques du roman noir américain que sont les romans de Chandler, j'ai donc décidé me lancer directement avec les nouvelles traductions, au nombre de 7 !
La construction littéraire est souvent la même : Marlowe dans son bureau, cigarette au bec et scotch a porté de main, reçoit un appel lui proposant une affaire. Il rechigne, mais accepte invariablement, parce que la situation l'intrigue.
C'est terriblement plaisant de se plonger dans cette ambiance du Los Angeles des années 30, entre durs à cuire et femmes fatales. Parce qu'il y a quand même un bon nombre de blondes incendiaires qui passe par le bureau de Marlowe. Et quasiment autant de malfrats... Une ambiance qui est celle de l'âge d'or du film noir hollywoodien.
Pour ce qui est de la traduction, je m'interroge sur le fait de conserver celles de Boris et Michelle Vian. L'aura de Boris Vian a joué, bien évidemment, mais ces traductions ont vieilli et elles sont fantaisistes. Et quand on lit les 7 romans à la suite, la différence est assez flagrante. Et pourtant, en terme d'intrigue, c'est sûrement La dame du lac que j'ai préféré...
Je suis ravie d'avoir enfin découvert cet auteur autrement que par l'adaptation au cinéma du Grand sommeil, et d'avoir lu un grand classique du roman américain dans une version non tronquée.
Et il serait bien que Gallimard les publie à nouveau en Folio pour permettre à chacun de lire Chandler sans le filtre de la Série noire des premiers jours...

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Corpoy
  06 novembre 2020
J'ai pris beaucoup de plaisir à redécouvrir ces romans, ou pour la plupart (la contribution de Boris Vian ayant été sauvegardée) à les découvrir sans les coupures infligées par la Série Noire et avec une traduction remaniée qui les valorise incontestablement. le plus intéressant est "The long good-bye" sans doute parce que les éditeurs avaient obligé l'auteur à lutter contre son énième dépression et à sa tendance à l'attendrissement sur lui-même, que l'histoire tient assez bien la route et que Marlowe apparaît bien comme le vrai modèle du détective privé repris ici et là par une flopée de besogneux. Comme Sam Spade, le héros de Hammett auquel il ressemble le plus, il absorbe beaucoup d'alcools divers et variés et a beaucoup de succès auprès des dames. Sa morale est toutefois plus personnelle que professionnelle, d'où son mépris plus affirmé pour l'argent. le sud de la Californie avec ses nababs, ses plages de rêve, Hollywood et ses scandales, l'envers du décor est décrit avec justesse (soixante-dix ans après on peut suivre assez bien l'action avec les plans et les vidéos de Google maps) beaucoup de détails et surtout un humour réconfortant. Les chapitres sont courts et le rythme ne faiblit pas. D'autres romans noirs ont plus mal vieillis que ceux de Chandler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
blackcoffee
  24 août 2015
LA BASE !
Il y a Sherlock Holmes et Philippe Marlowe.
Sans eux, rien de tout ça n'aurait été possible.
Lisez, c'est magique !
Commenter  J’apprécie          72
polarjazz
  26 février 2017
Il est certain que depuis Edgar Allan Poe, Maurice Leblanc et Conan Doyle, Raymond Chandler a impulsé une seconde jeunesse à la littérature policière.
Le détective privé a plus de profondeur. L'intrigue semble servir les personnages (femme fatale et/ou psychologiquement instable, gigolo, flics ripoux ou flics intègres, assassins). le milieux dans lequel évolue les protagonistes est parfaitement décrit. Parfois, je m'y suis noyée. Les dialogues sont rythmés.
Mais le charme n'a pas tout à fait fonctionné.
Tant pis.
Commenter  J’apprécie          31


critiques presse (3)
LeMonde   30 décembre 2013
Le bonheur de pouvoir lire dans leur intégralité et sans digression argotique les aventures de Marlowe grâce à ce volumineux « Quarto ».
Lire la critique sur le site : LeMonde
Lhumanite   16 décembre 2013
Gallimard frappe un grand coup en publiant dans sa collection « Quarto » les sept romans de ce géant de la littérature policière.
Lire la critique sur le site : Lhumanite
Telerama   11 décembre 2013
Construction sobre, sens de la formule, écriture élégante : Raymond Chandler et Philip Marlowe nous entraînent dans la ville de Los Angeles, du côté des faubourgs sordides, ou encore des demeures chargées de marbre où les jeunes filles bâillent d'ennui.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
Nastasia-BNastasia-B   05 juin 2014
Elle dit d'une voix sans timbre :
- Je veux mes photos, Joe.
Brody déglutit et tenta de sourire.
- Bien sûr, mon petit, bien sûr...
Il dit ça d'une petite voix plate qui ressemblait à la voix qu'il avait prise pour me parler comme une pétrolette à un camion de dix tonnes.
Carmen reprit :
- Vous avez tué Arthur Geiger. Je vous ai vu. Je veux mes photos.
Brody devint vert.
- Eh... attendez une minute, Carment ! glapis-je.
La blonde Agnès revint à la vie en un éclair. Sa tête plongea et elle me planta ses dents dans la main.

LE GRAND SOMMEIL.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
SauveterreSauveterre   30 décembre 2020
L'ennui avec les flics, c'est pas qu'ils soient couillons ou vendus ou vaches, mais c'est qu'ils s'imaginent que le fait d'être flic leur donne un petit quelque chose qu'ils n'avaient pas avant. C'était peut-être vrai dans le temps, mais plus maintenant. Ils ont au-dessus d'eux beaucoup trop de types futés qui tirent les ficelles.

(Adieu, ma jolie)
Commenter  J’apprécie          120
polarjazzpolarjazz   18 février 2017
Un étincelant scarabée noir à tête rose, tacheté de rose, cheminait tranquillement sur la surface polie du bureau de Randall. Ses petites antennes noires s'agitèrent à deux ou trois reprises, tâtant le vent comme pour un décollage. Il progressait en titubant légèrement, comme une vieille femme surchargée de paquets. A un autre bureau, un flic anonyme menait une interminable conversation dans un vieux téléphone à sourdine qui transformait sa voix en crachement de locomotive sous un tunnel. Il parlait les yeux mi-clos, sa forte main couturée de cicatrices posée à plat devant lui, une cigarette allumée entre le pouce et l'index.
Le scarabée atteignit le bord du bureau et continua tout droit. Il tomba sur le dos, battit faiblement l'air de ses petites pattes grêles et fatiguées, puis il fit le mort. Nul ne s'en souciant, il recommença à gigoter pour finalement, après des efforts insensés, se retrouver sur le ventre. Après quoi, il se traîna cahin-caha dans un coin, en direction de nulle part.
(Adieu, ma jolie)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
hanyrhauzhanyrhauz   02 août 2018
Ça dépend de ce que vous appelez "d'aplomb". Elle restera toujours une hypernerveuse et une hypo-physique. Elle aurait fait une nonne idéale. Le rêve religieux, avec son étroitesse, ses émotions abstraites et sa pureté farouche lui aurait offert le parfait exutoire. En fin de compte, elle deviendra sans doute une de ces vierges aigres-douces qu'on trouve derrière le bureau des bibliothèques municipales, un tampon de caoutchouc à la main.
(La grande fenêtre)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
SauveterreSauveterre   31 décembre 2020
- Mais c'est qui, cet Hemingway ?
- Un type qui répète sans cesse les mêmes bobards, au point qu'on finit par le prendre pour un marrant.
- Ca doit prendre un sacré bout de temps.

(Adieu ma jolie)
Commenter  J’apprécie          121

Videos de Raymond Chandler (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Raymond Chandler
Chronique animée par Fabien Delorme, consacrée aux grands noms de la littérature policière, dans le cadre de l'émission La Vie des Livres (Radio Plus - Douvrin). Pour sa seizième chronique, le 08 novembre 2017, Fabien présente l'auteur Raymond Chandler. Fabien Delorme est aussi conteur. N'hésitez pas à vous rendre sur son site : http://www.fabiendelorme.fr/ ou sur sa page Facebook : https://www.facebook.com/fabiendelormeconteur La page Facebook de l'émission La Vie des Livres : https://www.facebook.com/laviedeslivres62
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les titres des romans de Raymond Chandler

Quel est le titre correct ?

La Dame du lac
La Dame du vendredi
La Dame de Shanghai
La Dame de pique

8 questions
34 lecteurs ont répondu
Thème : Raymond ChandlerCréer un quiz sur ce livre