AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
A detective Jack Yu investigation tome 1 sur 5

Henry Chang (Autre)
EAN : 9782491507008
244 pages
Filatures (29/05/2020)
2.92/5   19 notes
Résumé :
Une plongée dans le monde clos et fascinant de Chinatown, New York.
Dans un secteur à 99% chinois, 99% des flics sont blancs. Jack Yu est le «Chinois de service», le seul capable de comprendre les mentalités des habitants. Lorsqu’une fillette est violée dans une cage d’escalier, on préfère faire appel à la communauté, pas aux diables blancs. Oncle Quatre, figure de la communauté chinoise et patron du gang des Hip Chings, est descendu froidement. Traditions, m... >Voir plus
Que lire après A detective Jack Yu investigation, tome 1 : Chinatown beatVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique

Dans ce livre, on est plongée totalement dans le monde de Chinatown , du sexe, de la mafia. Johnny est chauffeur d'Oncle Quatre qui domine ce quartier. Mona se promène au bras d'Oncle Quatre, elle va se confier à Johnny sur d'horribles choses, il la frappe et la viole régulièrement. Cette femme rend Johnny vulnérable, il ne lui refuse rien. L'inspecteur Jack Yu est muté dans le quartier de son enfance et on va voir qu'il n'est pas toujours facile pour lui de mener une enquête surtout quand il doit mener celle sur le meurtre de l'Oncle Quatre.
Le point fort de ce roman c'est que l'on plonge entièrement dans ce quartier de Chinatown avec tout ce que cela comprend. L'ambiance est sombre, noire mais après je ne suis personnellement pas emballée par cet univers de mafia donc je n'ai pas forcement accroché au roman vu le thème et les personnages mais si vous aimez cet univers il est totalement fait pour vous.
Livre qui est sélectionné pour le prix du meilleur polar points
Pour information Chinatown Beat est le premier opus de la série mettant en scène Jack Yu qui est en cours d'adaptation pour la télévision.
Commenter  J’apprécie          360
Comme le titre l'indique, Chinatown beat, est une histoire qui se déroule en plein coeur de Chinatown.
Jack Yu, policier muté dans le quartier de son enfance, va devoir enquêter sur le meurtre d'un chef de gang Chinois ainsi qu'un viol sur mineur.

Un livre que j'ai assez bien aimé lire. Un style classique avec de courts chapitres, qui facilte la lecture.
Maintenant, il ne fait pas partie de mes coups de coeur, mais pour ceux qui aiment le genre il pourrait être intéressant.
C'est le premier de la série Jack Yu, si j'ai l'occasion, je me laisserai bien tenter de lire la suite.
Commenter  J’apprécie          80
Johnny, chauffeur de nuit, est fou de la belle et mystérieuse Mona. Mona est une femme énigmatique au bras du chef des Hip Chings, Oncle Quatre. Oncle Quatre domine les quartiers du Chinatown de New York et n'a pas que des amis. Jack est un policier qui vient travailler là où il a grandi alors que son père vient de décéder. Enfin, dans les rues de Chinatown, un volatile violeur de petites filles sévit.

A côté de ces grandes lignes, qui forment ce premier volume, de nombreux personnages agissent dans l'ombre et poussent les personnages à agir. Dans ce roman, nous ne suivons pas seulement Jack Yu et son enquête, on change de point de vue et d'acteurs dans les différents chapitres. Chacun apporte sa pièce au puzzle qui se construit lentement devant nous. Les acteurs se croisent, se côtoient, interagissent et permettent de comprendre comment on vit et on perçoit le monde lorsqu'on vient de ce quartier.

Chinatown est un autre univers, ce n'est pas les États-Unis, c'est un quartier qui a son propre coeur et ses propres poumons. On voit une communautarisation forte et un entre-soi qui est tiraillé entre une volonté et une obligation. Les personnes qui vivent ici sont venues d'Asie, pas forcément de Chine, ne parlent pas l'anglais, et perpétuent leurs traditions. C'est une mini-Asie indépendante qui est dépeinte. L'histoire d'une population qui n'est pas acceptée par les « démons blancs » qui profitent d'eux, mais qui est également victimisée par les autres de « couleurs ». le roman dépeint une forte dimension raciale et ethnique. Les Asiatiques sont les victimes « des noirs lorsque ces derniers sont rabaissés par les blancs ». Les Asiatiques semblent être à la fin de la « chaîne alimentaire » de la rue.

Mais on nous démontre bien également qu'ils ne sont pas « gentils et doux » comme les clichés peuvent nous le faire croire. Chinatown a ses propres règles et Jack, bien qu'il vienne de là, ne va pas pouvoir faire comme bon lui semble. L'uniforme qu'il porte fait de lui un traître, un traître qu'on préfère néanmoins avoir en interlocuteur lorsque l'action policière est vraiment nécessaire. On ressent le tiraillement de Jack entre sa culture familiale et sa culture environnementale qu'il s'est construit hors des murs de Chinatown. Cette question est prégnante, elle consume Jack car on l'oblige à faire un choix quand il n'est pas renvoyé sans cesse à ses origines.

Chinatown Beat est un roman surprenant. Il est sombre dans ses propos et son développement. Il fait apparaître un malaise latent autour de cette population. Il fait mal au coeur de voir tellement de déchirures et de cassures entre les personnes, mais semble tout de même décrire une réalité palpable aux États-Unis. Il faut néanmoins essayer de garder un certain recul, ne connaissant pas réellement le contexte américain, il ne faut pas prendre la violence des relations comme argent comptant.

Il n'est pas un roman à mettre entre toutes les mains. Et n'est pas non plus forcément très facile à lire tant au regard de son style que par les événements qui y sont décrits. de plus, le résumé fait perdre de sa saveur à l'histoire car il dévoile un élément de l'intrigue qui n'aura lieu que vers la fin. Cette attente à travers le synopsis coupe le rythme du texte, car on s'attend à un roman policier plus classique.
Lien : http://www.onirik.net/Chinat..
Commenter  J’apprécie          00
Lumières rouges et nuit noire sur Chinatown

Chinatown Beat est une plongée immersive dans les bas-fonds new-yorkais, une incursion plus ou moins hasardeuse au coeur de la pègre chinoise. Sur fond de trafic de drogue et de prostitution, un flic désoeuvré est muté à Chinatown où il retrouve le quartier de son enfance afin d'enquêter sur le viol d'une gamine de dix ans. L'affaire semble se corser pour notre enquêteur éthylique lorsqu'un parrain de la mafia est assassiné, et Henry Chang tisse autour de Chinatown une toile sordide, dangereuse et poisseuse.

Ce polar explore un univers méconnu et assez peu représenté dans la littérature contemporaine : celui de la mafia chinoise et des Triades dans la fourmillante New-York. Pourtant, Chinatown Beat manque cruellement de consistance, malgré les nombreux tiroirs ouverts par Henry Chang. Les péripéties s'enchaînent en même temps que les stéréotypes que l'auteur semble prendre plaisir à accumuler. Sans être drastiquement mauvais, le premier volet des aventures de Jack Yu perd son lecteur à mesure que l'enquête s'enlise dans les ruelles obscures de Chinatown, petit village au coeur de la ville, peuplé de grands caïds et d'amers paumés.
Roman noir atmosphérique plutôt que thriller effréné, Chinatown Beat ne révolutionne pas le genre. La lecture reste plaisante, sans pour autant marquer les esprits. Malheureusement, Henry Chang abandonne son lecteur curieux sur la touche ; mitigé et un tantinet amer.

Ouvrage reçu dans le cadre du Prix du meilleur Polar Points.
Commenter  J’apprécie          10
Je suis à moitié chinoise et j'ai toujours trouvé qu'on avait du mal en France à trouver des romans qui permettent de se plonger dans cette culture, alors quand j'ai reçu ce roman et que j'ai vu ça, je me suis dit "Chouette ! Il y a des éléments qui vont résonner avec mon vécu !" Et c'est le cas sur certains points, notamment les relations humaines, la difficulté à parler sentiments, émotions et j'ai été touchée par le racisme ambiant de la police, ce racisme qu'on voit moins parce que les Asiatiques sont plus discrets. L'auteur étant chinois, nous sommes vraiment embarqué dans cet univers si particulier qu'est la culture chinoise et les affaires de gangs.

L'intrigue est difficile émotionnellement : une enquête de viol sur mineure, c'est ardu. Il y a vraiment des moments où la lecture est insupportable, non pas que ce soit gore mais le peu de description qu'il y a suffit à nouer la gorge. La colère se dispute avec le dégoût, ce qui est le signe que l'écriture est incisive, percutante, que l'auteur réussit à faire passer les émotions qu'il souhaite. Néanmoins, ça rend la lecture parfois compliquée si, comme moi, vous avez du mal avec la violence et les scènes émotionnellement dures.

Enfin, malgré les moins de 400 pages, l'intrigue est complexe, il y a plusieurs sous-intrigues qui se croisent et se recoupent. Bien que le début soit un peu lent, l'auteur trouve ensuite son rythme de croisière jusqu'aux dernières pages. On finit par entrer dedans, l'action se développe et monte en puissance, rendant la lecture plus agréable et plus prenante. C'est sûrement le point faible de ce polar : un début un peu poussif, qui peut décourager de par la thématique et le rythme... mais si on s'accroche, on finit par y prendre goût !
Commenter  J’apprécie          00


autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (103) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2793 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *}