AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2738100732
Éditeur : Odile Jacob (01/10/1989)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Les mathématiques et la biologie se trouvent aux deux extrémités du spectre de la science. D'un côté la rigueur logique, débarrassée de toute contingence matérielle, de l'autre une science d'observation, profondément tributaire de savoir-faire techniques et de concepts moraux. Ce livre d'entretienstente de créer une passerelle entre ces disciplines que tout éloigne. Les deux auteurs, tous deux académiciens et professeurs au Collège de France, s'interrogent sur la na... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (1) Ajouter une critique
gerardmuller
  12 février 2016
Matière à pensée/J.P.Changeux
Je viens de terminer la lecture de l'excellent ouvrage de J.P. Changeux et A.Connes, et je pense qu'il faut absolument lire cet opuscule lorsque l'on s'intéresse de loin ou de près au lien qui existe entre le monde qui nous entoure et le cerveau.
Les questions que se posent les deux savants sont nombreuses, plus nombreuses que les réponses qu'ils apportent ; en effet, chaque proposition résolutive infère d'autres questions par une sorte de dichotomie des antagonistes .
Chacun des deux protagonistes argumente et ouvre une voie ; et enfin de compte ils se retrouvent d'accord sur l'essentiel.
L'antagonisme entre platoniciens et constructivistes sur l'origine des objets mathématiques est largement et profondément abordé. le fonctionnement du cerveau dans une situation de recherche mathématique également.
D'autres questions sont évoquées, comme le concept « éthique ». « L'universalisme moral se heurte à la diversité des cultures » dit Changeux. Et une réflexion philosophique faisant référence à Kant et Spinoza s'ensuit. J'ai relevé cette phrase choc : »Les conflits récents entre sunnites et chiites, des protestants et catholiques, des juifs et musulmans, des hindouistes et bouddhistes, témoignent de cette impénétrabilité culturelle réciproque qu'entretiennent des religions qui ne méritent plus guère leur nom, puisqu'elles divisent plus qu'elles ne relient. » (Changeux)(religere en latin veut dire unir !)
La fonction de la morale est abordée également, car là aussi , beaucoup de questions philosophiques se posent. Pourquoi le bien plutôt que le mal ? La notion de « sympathie » au sens premier du terme a son importance .
Est mise en lumière également l'importances des sciences cognitives qui se développent aux confins des neurosciences , de la psychologie et des mathématiques.
Chacun reste modeste dans sa réflexion et Changeux dit : « Une bonne expérience est plus difficile à faire qu'une théorie médiocre ! ».
La réflexion de type darwinien, darwinisme neural de l'évolution de la connectivité et darwinisme mental au niveau supérieur, agit en sélectionnant les bons cheminements, mais la réalisation d'un problème ne résulte pas nécessairement d'une suite d'essais aléatoires .
Un excellent chapitre sur la neuropsychologie des mathématiques fait suite, en montrant le rôle des différents lobes cérébraux .
La notion de complexes simpliciaux hyperboliques me paraît capitale pour expliquer l'élaboration de la mémoire à long terme. Celle de la fonction d'évaluation est aussi importante dans la compréhension de ce qui se passe dans le cerveau. La comparaison entre ordinateur et cerveau montre que ce dernier est encore loin d'être imité ou copié au niveaux supérieurs où règnent l'intentionnalité, l'anticipation et surtout l'affectivité.
Lecture globalement facile et passionnante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Lire un extrait
Videos de Jean-Pierre Changeux (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Pierre Changeux
« Ce livre est la synthèse de plusieurs décennies de réflexion sur le beau.
Il verse au débat une nouvelle dimension : celle de la connaissance scientifique à la fois de la contemplation de l??uvre d?art et de sa création. Avec la science du cerveau, ou neuroscience, un champ nouveau s?ouvre à la recherche sur l??uvre d?art.
On peut désormais imaginer une neuroscience de l?art.
Comprendre comment notre cerveau intervient dans la relation de l?être humain à l??uvre d?art devient envisageable et prometteur. C?est le chemin que je vous propose ici. » J.-P. C.
Jean-Pierre Changeux est l?un des plus grands neurobiologistes contemporains. Il est professeur honoraire au Collège de France, membre de l?Académie des sciences. Il a été président de la Commission interministérielle d?agrément pour la conservation du patrimoine artistique national, dite Commission des dations, et président du Comité consultatif national d?éthique. Il est l?auteur, notamment, de Raison et plaisir, de Matière à pensée (avec Alain Connes), de la Nature et la Règle. Ce qui nous fait penser (avec Paul Ric?ur), de L? Homme de vérité, de du vrai, du beau, du bien et, avec Pierre Boulez et Philippe Manoury, des Neurones enchantés. le cerveau et la musique.
Pour tout savoir sur l'ouvrage : http://www.odilejacob.fr/catalogue/art-et-litterature/arts/beaute-dans-le-cerveau_9782738134684.php
+ Lire la suite
Dans la catégorie : CerveauVoir plus
>Physiologie humaine>Neurophysiologie et physiologie sensorielle>Cerveau (32)
autres livres classés : mathématiquesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
257 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre