AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Hélène Fournier (Traducteur)
EAN : 9782226172365
387 pages
Éditeur : Albin Michel (30/03/2006)
3.67/5   24 notes
Résumé :
Après Parmi les disparus, formidable recueil de nouvelles pour lequel il a été finaliste du National Book Award, Dan Chaon revient ici avec un superbe roman psychologique que l’on a du mal à quitter !

A la mort de sa mère, Jonas Doyle, 25 ans, décide de rechercher son frère aîné, l’enfant que sa mère avait abandonné à la naissance lorsqu’elle était adolescente.
Jonas, solitaire, désœuvré et en quête d’identité est persuadé que retrouver ce frèr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Claire45
  03 août 2015
Le début m'a paru difficile du fait des changements de temps et de personnages à chaque chapitre. Mais dès que les personnages prennent chair, on ne peut renoncer à la lecture.
Jonas apparaît dès les premières pages alors qu'enfant il est agressé par son chien. Laissé pour mort, défiguré. Entre une mère peu équilibrée et un grand-père aimant mais dépassé, il cherche sa place dans la vie d'autant plus que sa mère lui parle toujours d'un bébé qu'elle a abandonné. Gueule cassée, il le restera à jamais.
Les autres personnages du roman - et notamment son demi-frère qu'il va retrouver- sont tous dépendants d'une forme de malchance. Ils s'échappent de la réalité par différents moyens, selon leur âge ou leur milieu : mensonges, histoires inventées, séquences de films imaginées, drogues. Avec des "si", peut-on refaire sa vie ?
Livre fascinant, beaucoup de sentiment qui n'arrive pas à s'exprimer unit ces gens que la vie déchire.
Commenter  J’apprécie          130
Zephyrine
  28 juillet 2018
Très beau roman, très émouvant. La mère de Jonas ne s'est jamais investie auprès de lui. Elle a dû abandonner un bébé plus jeune et n'a jamais pu se remettre de ce choix. Après sa mort, Jonas part à la recherche de ce frère. Mais ce dernier a-t-il envie d'être retrouvé ? Jonas aurait-il été plus heureux si sa mère n'avait pas abandonné ce bébé ? Si leurs rôles avaient été inversés ? Toutes ces questions l'auteur les abordent, mélangeant d'un chapitre à l'autre les époques et les narrateurs. Il le fait avec beaucoup de sensibilité et on se sent ému par les destins de Jonas et Troy.
Commenter  J’apprécie          110
ClarissaDalloway
  27 février 2012
T'es quoi, toi ? lui avait-elle demandé et il réfléchit de nouveau à la question."
Tout ou presque tourne autour de cette question, cruciale autant que cruelle et abrupte, dans ce magnifique roman, foisonnant, intrigant et extrêmement émouvant.
Jonas est un enfant un peu à part, il y a quelque chose en lui qui l'écarte des autres, qui les fait même fuir, pense-t-il.... Adulte, il n'a pas vraiment changé, sauf peut-être sur un point, les stigmates qu'il portait au coeur, se voient à présent, dévastatrices, sur l'ensemble de son visage et une partie de son corps, cicatrices blanches et boursouflées. Jonas est celui qui est resté dans le ventre de la baleine avant d'être rejeté sur le rivage. Comme le Jonas de la Bible, il ne comprend pas, révolté, les intentions sinon de Dieu, du moins de sa mère, celle qui l'a mis au monde et gardé, tandis que quelques années plus tôt elle avait abandonné son premier né. Jonas, en deuil de ce frère qu'il n'a jamais connu, mais qui le hante comme une part de lui-même tout à la fois adulée et jalousée.
"T'es quoi, toi ?"
Entre une mère instable, toujours à la lisière de la folie, et un grand père aimant mais un peu effacé, Jonas peine à se trouver, exclu de lui-même et des autres. A la mort de sa mère, il vend tout, se débarrasse de tout, même des photos de famille, et part à Chicago pour bâtir une nouvelle vie, mais en fin de compte pour commencer sa quête, celle du frère.
Le roman de Dan Chaon fait se percuter les temps et les époques, les chapitres se succèdent et se heurtent, nous renvoyant tantôt dans le présent, tantôt dans le passé, en compagnie de Jonas ou de son frère, Troy, qui de son côté fut adopté par un couple, et aimé, même si la vie..... Cette désarticulation du temps éclaire indirectement les manquements, les failles, les pleins et les déliés, tout ce qui a pu permettre aux personnages d'en arriver là, à cette situation de crise et d'angoisse qui presque d'emblée dès le début du livre nous est exposée. Et tandis que le présent se déroule et que l'anxiété croit (la disparition d'un enfant, encore une), les allers-retours dans le passé loin de nuire au suspens tendu jusqu'à se rompre, le nourrissent et le bâtissent.
Livre sur l'identité et la recherche des repères. de quoi sommes-nous faits ? Sommes-nous seulement des héritiers, de nos parents, de l'histoire familiale, faut-il s'en nourrir, la rejeter, ou tout simplement extrapoler, inventer, réécrire l'histoire quand elle est trop douloureuse ou inconnue, quitte à passer pour un menteur, le romancier de sa propre vie...
Les deux frères vont finir par se rencontrer. Cette rencontre, loin d'être l'apothéose prévue par Jonas et bien évidemment tout autre....
Dan Chaon fut abandonné à la naissance et élevé par des parents adoptifs dans une ferme du Nebraska. Son histoire personnelle hante ses écrits, romans, nouvelles, mais sans aucune complaisance ni apitoiement. Il y a les mères qui abandonnent, sans vraiment le vouloir ou le réaliser, des enfants qui cherchent ou ne cherchent pas, la solitude, et le grand pourquoi universel de la vie. le vertige du devenir, le grand trou noir de l'avenir tel qu'il peut être vécu par ceux qui dès l'enfance doutent, déjà.... "La véritable épouvante, se dit Jonas, le véritable mystère de l'existence n'est pas le fait que nous allions tous mourir mais que nous étions tous nés, que nous avions tous été des bébés comme celui-là, inconscients, enroulant lentement le monde autour d'une bobine, boucle après boucle, comme une pelote de fil. La véritable épouvante était qu'avant, nous n'existions pas et que sans avoir commis aucune faute, il nous fallait exister."
Le livre s'ouvre sur une image très forte, le souvenir d'un enfant, alors âgé d'une dizaine d'années, il est mort, puis revenu à la vie, il a survécu.... L'enfant imagine ce souvenir, il le voit comme porté à l'écran, filmé de très haut, en contre plongée, comme s'il était lui-même un oiseau, s'observant lui-même. le monde vu d'en haut, comme par un créateur invisible et tout puissant, qui aurait peut-être la réponse à tous ses "pourquoi ?". Mais il n' y a, pour l'heure, qu'un oiseau, ou un romancier, ou un cinéaste en devenir, alors l'enfant se penche sur son jeu, son univers en miniature en attendant peut-être de pouvoir le dominer pour de vrai.

Lien : http://lily-et-ses-livres.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
clefran45
  14 octobre 2018
Je ne connaissais pas Dan Chaon et je trouve qu'il mérite qu'on s'y intéresse. le livre de Jonas est un très beau roman qui interroge les liens familiaux, la filiation plus particulièrement, l'adoption, l'abandon.. Jonas est un personnage très complexe. A la mort de sa mère il décide de chercher son frère aîné qui a été abandonné.
Finalement on se demande si Jonas n'est pas le plus traumatisé des 2 bien qu'il soit resté avec sa mère.. mais une mère déstabilisée et déstabilisante, insécurisante, psychologiquement fragile.
Les personnages sont attachants, plein de contradiction, comme dans la vie !
C'est un livre émouvant qui nous invite à réfléchir à notre propre parcours et nos liens familiaux, à de nombreuses reprises j'ai effectué ce cheminement en compagnie de Jonas.
Dan Chaon gagne à être connu c'est certain, il vient d'ailleurs de sortir un nouveau roman que je lirai volontiers.
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
ClarissaDallowayClarissaDalloway   27 février 2012
L'enfant avait parfois l'impression que tout était minuscule. Au centre du jardin dénudé, une pinte de crème vide représentait la maison de son grand-père, et le train consistait en une rangée de pochettes d'allumettes scotchées bout à bout. Jonas ignorait pourquoi ce jeu lui plaisait tant mais il se souvenait y avoir joué à maintes reprises : il se voyait avec sa mère, son grand père et sa chienne Elisabeth, tous à l'intérieur de la petite bouteille, et s imaginait lui-même (une autre partie de lui-même) se pencher sur eux, tel un géant ou un nuage orageux, tout en faisant lentement avancer son train de fortune.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Claire45Claire45   03 août 2015
En comparaison de la plupart des gens, c'est à peine s'il existait - il n'était rien, qu'une accumulation d'instants et de souvenirs fortuits qu'il se trimballait, une suite d'humeurs changeantes. Une série de mensonges auxquels il ne pouvait pas échapper. Jonas frissonna : dans son souvenir, qu'y avait-il de réel ? P.224
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   19 décembre 2018
Le Bonheur et le Malheur sont des choix, disait-il. Des états d’esprit. Les problèmes n’existent pas en eux-mêmes. Ce sont des mirages qui semblent nés d’un esprit abattu, et ils ne prennent de l’importance que parce que nous choisissons de leur en donner.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   19 décembre 2018
Dans le noir, l’adolescente ne peut s’empêcher de croire qu’elle a affaire à un fantôme. Elle ne croit pas aux fantômes, pas vraiment, mais s’ils existaient, ils prospéreraient dans un endroit comme celui-ci. Des gamines se sont suicidées ici, Nora en est convaincue. C’est un lieu lugubre. Silencieux. Glacial. Il produit sur ses pensionnaires le genre d’impression que vous pourriez ressentir en traversant seul un parc à la fin de l’automne au moment où une unique feuille se détache d’un arbre et tournoie lentement avant de tomber à vos pieds.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Claire45Claire45   03 août 2015
La véritable épouvante était qu'avant, nous n'existions pas et que sans avoir commis aucune faute, il nous fallait exister. P.95
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Dan Chaon (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dan Chaon
À l'occasion du festival America 2018 à Vincennes, Dan Chaon vous présente son ouvrage " Une douce lueur de malveillance " aux éditions Albin Michel .
Rentrée littéraire automne 2018.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2232352/dan-chaon-une-douce-lueur-de-malveillance
Notes de Musique : Free Music Archive.
Retrouvez la librairie Mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Youtube : https://www.youtube.com/user/LibrairieMollat Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : frèreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1199 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre