AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782130800293
Éditeur : Presses Universitaires de France (19/09/2018)
4.25/5   18 notes
Résumé :
Deux grands noms de l'histoire de l'Allemagne contemporaine dressent une biographie renouvelée du personnage le plus fantasmé du XXe siècle. D'où venait Hitler, quel était son véritable buit et l'a-t-il atteint ? Plus qu'un portrait, c'est un parcours, entre échecs personnels et succès politiques, entre folles obsessions et pragmatisme froid, que Johann Chapoutot et Christian Ingrao retracent. L'une de ses prophéties était :" Il n'y aura plus jamais de novembre 1918... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Ogrimoire
  19 mai 2019
Ce qui est drôle avec cet ouvrage, c'est que les deux auteurs parviennent à nous faire oublier qu'il s'agit d'un ouvrage scientifique. En effet, ils déroulent à la perfection leur propos si bien que l'on a l'impression qu'ils nous racontent une histoire, certes sordide mais une histoire quand même. On ne ressent pas du tout le côté barbant de certains ouvrages écrits par des universitaires, vous savez les innombrables et interminables notes de bas de pages… Les deux auteurs ne sont pas là non plus pour débiter leur savoir mais plus pour en faire une synthèse. Résultat, on a plus l'impression de lire un roman qu'un ouvrage scientifique.
Ce que j'ai particulièrement aimé dans cet ouvrage est sans nul doute son « découpage », que ce soit par période ou par faits, on s'y retrouve, on arrive à suivre Hitler de sa jeunesse aux plus hautes sphères de l'État et à avoir une chronologie claire et simple du basculement du personnage dans la folie et également de la diffusion du nazisme en Allemagne. C'est très bien construit, très clairement organisé ! On apprend des tonnes choses comme, par exemple, le fait qu'il n'a pas toujours été antisémite mais au contraire – si j'ose – « pro juifs » à un moment donné dans sa vie, ou ses relations très complexes avec son père – qui in fine l'amèneront à fuir l'Autriche -…
Autre point positif, même si l'ouvrage n'est pas très épais, j'ai appris des choses – après tout, comme le dit le dicton, « la taille ne fait pas tout ! » -, alors même que je baigne dans le monde des historiens !
En conclusion, on a là une belle mise en lumière sur un des personnages les plus complexes du XXe siècle. Je ne peux que conseiller cet ouvrage aux curieux et même aux non initiés en histoire. Vous verrez, vous n'aurez pas de mal à suivre !
Lien : https://ogrimoire.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
PostTenebrasLire
  09 mars 2020
> Une très bonne introduction à l'histoire d'Hitler et au nazisme
Le livre n'a pas pour but d'être exhaustif.
Il se veut : condensé, accessible. Il ne parle pas exclusivement d'Hitler.
Si les premiers chapitres lui sont dédiés, très vite le propos est élargi au nazisme.
J'ai vraiment beaucoup appris sur cette période :
La montée du nazisme dans le contexte de son époque
le maillage de la société par les nazis
le soutien ou l'indifférence européenne.
La doctrine nazie qui fait une relecture globale raciale
La guerre
La guerre à l'Est qui est d'une violence que l'on ne s'imagine même pas Ce n'est pas du tout la même échelle
L'utopie nazie
et un peu l'appareil nazi
C'est vraiment cet aspect qui est le plus expliqué et pour ma part le moins connu
Il a eu un impact considérable autant sur l'adhésion du peuple, que sur la conduite de la guerre y compris la retraite.
La Shoah est clairement traitée au travers de l'évolution de la position nazie, de la guerre, de la violence.
En conclusion
Le livre indispensable pour vous rafraîchir la mémoire et se débarrasser au passage de quelques mythes et idées reçues. Les deux auteurs ont écrit d'autres livres qui me semblent très intéressants pour approfondir le sujet. Je suis entrain de lire “Comprendre le nazisme” de Johann Chapoutot.
Lien : https://post-tenebras-lire.n..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
jullius
  20 septembre 2020
Ni Adolphe Hitler, ni L'hitlerisme, cette excellente synthèse de l'histoire du 3e Reich se concentre et s'intitule du seul nom de son acteur principal, Hitler. Peut-être parce que toute l'intelligence des deux historiens, tous les éclairages, toutes les pistes sociologiques autant que philosophiques, toutes les ressources que l'histoire des idées, autant que la psychologie collective ne parviennent toujours pas à lever complètement le mystère Hitler, celui d'un nom plus encore que d'un homme, d'un principe , d'une logique, de ce fanatisme, ce jusqu'au-boutiste qui s'apparente à de la folie, de cette croyance, cette ferveur générée par la manipulation profonde et qui emporta tout un peuple le temps d'un délire de grandeur et de domination. Hitler comme symbole de cette dérive collective aux accents tellement contemporains, de cette logique « moderne » dont nombre de mécanismes sont encore bien actif (cf de Chapoutot encore : Libre d'obéir). Ce Hitler est une leçon d'histoire dans tous les sens du terme : un éclairage du passé pour servir au présent. INDISPENSABLE !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Gaouledenn
  03 novembre 2018
Ouvrage extrêmement bien écrit qui en 200 pages nous présente une biographie d'Hitler Et la description du nazisme, en conclusion une chronologie qui met en évidence les millions de crimes commis dans les différents points d'envahissement du IIIe Reich.
Un devoir de lecture surtout pour les jeunes générations qui peut être ne prennent pas la mesure de ce tragique moment d'histoire. 200 pages lues très rapidement mais qui laissent un souvenir bien présent.
Commenter  J’apprécie          60
Doralex72
  21 janvier 2021
Dès l'introduction les auteurs le précisent : ce livre n'est pas une biographie exhaustive du personnage que fut Adolf Hitler. Il ne s'agit pas ici de concurrencer l'immense travail de fond réalisé par Ian Kershaw dans sa biographie référence.
La biographie de Johann Chapoutot et Christian Ingrao, courte et épurée, a malgré tout beaucoup de qualités. En dix chapitres la vie d'Adolf Hitler nous est résumée en y expliquant aussi bien la pensée de l'homme que le contexte historico-culturel dans lequel il faut le replacer. La lecture est rapide et agréable grâce à une écriture concise et maitrisée. Ce qui est très appréciable dans cet ouvrage, c'est la neutralité des auteurs : les faits, rien que les faits. On ne trouve ni jugement, ni sentence. Pour finir, ce livre a la grande vertu de convenir aussi bien à un public d'initiés qu'à un public de profanes.
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (2)
NonFiction   16 octobre 2018
Disons le tout de suite, les lecteurs spécialistes des guerres mondiales ou de l'Allemagne de la première moitié du XXème siècle ne trouveront sans doute pas leur compte dans ce livre. Mais les motivations de Chapoutot et Ingrao sont ailleurs. Avec cette biographie, ils souhaitent faire œuvre de pédagogie et de simplification sur ce sujet complexe.
Lire la critique sur le site : NonFiction
LeMonde   21 septembre 2018
Les historiens Johann Chapoutot et Christian Ingrao, auteurs de livres reconnus sur le national-socialisme, font le pari d’un bref « pas de côté » : guère plus de 200 pages, mais l’ambition de montrer que les mutations brutales du XXe siècle se « précipitent – au sens chimique du verbe – dans sa vie ». Nombre d’erreurs et de lacunes fragilisent toutefois ce projet.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
OgrimoireOgrimoire   19 mai 2019
Il faut bien comprendre l’affectivité qui porte l’intériorisation d’un tel système de croyance. Les nazis ont une approche extraordinairement angoissée du monde, constituée d’ennemis ligués qui veulent conduire l’Allemagne à sa perte en tant qu’État, que nation, mais aussi en tant qu’entité biologique ; les Français ont envahi la Ruhr avec des troupes de couleur, des tirailleurs sénégalais notamment, et il s’agit là, à leurs yeux, comme pour tous les compteurs de la Rassenschande (la honte noire), d’une atteinte fondamentale et délétère au patrimoine racial allemand.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91
PostTenebrasLirePostTenebrasLire   16 avril 2020
On ne prend pas les nazis au sérieux, et c’est là leur grande chance. À l’intérieur, la droite a cru pouvoir s’allier avec eux pour les maîtriser. À l’étranger, on ne prend pas au sérieux celui qui est considéré comme le putschiste raté de 1923, un bateleur, un monstre de foire politique qui ne parviendra pas à diriger une grande puissance comme l’Allemagne.
Commenter  J’apprécie          40
PostTenebrasLirePostTenebrasLire   27 mai 2020
Cet homme n’était pas omnipotent, ni le génie qu’il a prétendu être. Avec des talents, une énergie et une rage personnelle évidents, il a été servi par une conjoncture qu’il a su exploiter mais qui s’est retournée contre lui lorsque la guerre est devenue si défavorable à l’Allemagne. C’est peut-être là aussi l’une des missions des historiens : déconstruire patiemment les mythes.
Commenter  J’apprécie          30
PostTenebrasLirePostTenebrasLire   14 avril 2020
Il est aisément possible de balayer un deuxième préjugé, selon lequel les nazis seraient simplement une bande de barbares rétrogrades et réactionnaires, soucieux de retourner à la Germanie des forêts. Ce sont des doctrinaires qui sont parfaitement de leur lieu et de leur temps, contemporains au sens le plus strict du terme ; ils observent ce qui se passe en politique et en économie et exploitent tout ce qui permet de maîtriser les esprits et de structurer les masses
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
PostTenebrasLirePostTenebrasLire   13 mars 2020
Cette défaite est évidente pour l’état-major allemand et les plus hauts responsables de l’armée (Hindenburg, Ludendorff), et ce, dès l’été 1918, lorsque la tentative de briser le front ouest échoue. Cela représente, selon Ludendorff, le jour le plus noir de l’histoire de l’armée allemande et le conduit, lui pourtant habitué aux décisions difficiles et à la guerre, à un effondrement nerveux. Il comprend que la défaite est désormais inéluctable et que l’armée va devoir se résoudre à l’inimaginable : demander la paix aux conditions et selon les termes de l’ennemi. L’état-major s’en sort habilement en faisant porter le chapeau de la défaite au pouvoir civil.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Johann Chapoutot (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Johann Chapoutot
Historien du nazisme et de sa vision du monde, Johann Chapoutot a récemment fait paraître un essai dont la réception n’a pas été unanimement favorable : "Libre d’obéir : le management, du nazisme a aujourd’hui". Il revient avec Julien Théry sur la démarche du livre et profite de l'occasion pour répondre aux objections qui lui ont été opposées.
autres livres classés : biographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1138 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre