AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9791037502650
124 pages
Les Arènes (04/11/2020)
3.99/5   34 notes
Résumé :
De mars à août 2020, Chappatte a tenu un journal dessiné de l’épidémie de Covid-19. Urgentistes, épidémiologistes, personnel soignant et personnel de service en sont les principaux protagonistes. Le dessinateur porte un regard sincère et poignant sur ces « combattants » de l’ombre.
Si l’histoire se déroule à Genève, sa portée humaine est universelle. C’est aussi un hommage aux malades et à leurs proches. Les dessins de presse de Chappatte parus pendant la cri... >Voir plus
Que lire après Au coeur de la vagueVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
3,99

sur 34 notes
5
3 avis
4
7 avis
3
0 avis
2
1 avis
1
1 avis
Patrick Chappatte, Suisse et dessinateur de presse pour de nombreux journaux dont der Spiegel, le Temps, le Neue Zürcher Zeitung, le Canard enchaîné, le Boston Globe, le New York Times, ainsi que Courrier international, livre ici un reportage en bande dessinée, se mettant en scène pour traiter un thème oh combien d'actualité puisque il s'agit de la pandémie de covid 19. C'est ainsi que sous la forme d'un journal intime dessiné on découvre comment le service de réanimation du grand hôpital de Genève a géré la crise sanitaire, le dessinateur s'étant rendu sur place au plus près du personnel soignant mais aussi des malades. Des soignants comme des malades et leurs proches mais également du personnel de service auxquels il rend hommage avec beaucoup de sincérité, sans manquer de pointer avec un humour irrésistible les incohérences des politiques durant cette incroyable période.
Commenter  J’apprécie          572
Le dessinateur de presse Patrick Chappatte plus commu sous son patronyme seul, travaille pour le Canard enchaîné, le Temps de Genève, ou même pendant longtemps le New York Times pendant 18 ans. On peut dire que depuis qu'il a commencé sa toute première en 1995, Chappatte est un peu le spécialiste des reportages en bande dessinée et colle souvent à la réalité.

Pour cette année 2020, quoi de plus logique pour lui que de nous parler de la première vague de la crise sanitaire?Avec cette toute première BD reportage consacrée à la pandémie, Chappatte reste infiniment fidèle à ses méthodes de travail qui ont fait son succès. Apprennant rapidement qu'il était cas contact puis présentant les symptomes de la maladie, Patrick Chappatte se confine dans les combles de sa maison tout en continuant à faire son reportage , testant le télé travail avant tout le monde.

Il va être en effet en contact permanent avec les acteurs les plus concernés par cette épidémie d'une ampleur inédite: épidémiologiste très réputé ( le docteur Pittet, inventeur du gel hydrolcoolique) avec qui il échange régulièrement, infimières, mais aussi assistantes sociales ou agents d'entretiens, métiers de l'ombre qui auront été aussi mis à l'honneur pendant cette première vague d'une ampleur considérable :

Tous ces portraits, forts et émouvants, souvent saisis en pleine action, donnent le tempo de ce journal de bord prenant et très documenté qui s'étend jusqu au mois de septembre, alors même que la deuxième vague restait encore une vague menace qui depuis s'est bien précisée.

Plus que jamais, Chappatte réussit parfaitement à traduire son expérience personnelle en dessin, donnant ainsi plus d'universalité et d'empathie à son enquête.

« Au coeur de la vague », de Patrick Chappatte.

Histoire d' alléger un peu cette immersion sous haute tension, Chappatte a également le bon gout de faire alterner cette série d'entretiens avec une sélection de dessins sur la crise sanitaire qu'il a publiés dans plusieurs journaux.

On peut ainsi vérifier à quel point le trait de Chappatte est merveilleux pour réussir à nous faire rire sur les absurdités et les incohérences de cette crise, notamment à l'échelle mondiale, les grands de ce monde n'étant pas épargnés par ce trait corrosif mais jamais méchant.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
Commenter  J’apprécie          240
Ce fut l'une des premières BD à sortir en 2020 pour surfer sur la vague du COVID qui venait de frapper le monde dans son ensemble. Elle a été réalisée par un reporter suisse du nom de Chappatte que je connaissais déjà. Son oeil de journaliste peut nous permettre en effet de comprendre le monde dans lequel nous vivons.

Pour moi en tant que lecteur, ce n'est pas la première bd sur ce sujet que je lis. Celle-ci m'a semblé un peu dépassée au bout d'un an par justement le manque de recul par rapport à cette épidémie mondiale. Il y a par exemple une réflexion sur les vaccins qui seraient assez mal admise en ce moment sauf par les extrémistes conspirationnistes. En effet, il semble privilégier la solution naturelle (le corps doit se défendre tout seul avec une bonne hygiène de vie) par rapport à la solution extérieure du vaccin.

Inutile de dire que je ne partage pas du tout ce point de vue assez rétrograde et qui peut d'ailleurs coûter la vie de millions d'individus à moins qu'on ne le veille vraiment au nom de la sélection naturelle. Mais bon, on ne peut lui reprocher car les choses ont beaucoup évolué dans cette période.

C'est clair que l'année 2020 sera inscrite dans les annales de l'humanité et qu'on n'est pas près de l'oublier. C'est toujours intéressant d'avoir le témoignage au moment où le faits ont été vécu d'autant que l'auteur a su quelques mois plus tard qu'il avait été lui-même victime du virus alors que son entourage était insouciant.

Grâce à cette BD, j'ai appris que par exemple le professeur Raoult si apprécié par nos compatriotes possède un buste de lui-même dans son logement à Marseille. Bien à lui mais je n'apprécie pas le narcissisme, désolé. Au-delà de cette anecdote, il est vrai que nos gouvernants ont tâtonné et que nos experts se sont contredits. Il faut dire que cette guerre contre la maladie n'est guère simple. On vit désormais dans une nouvelle réalité.

Je pense qu'il faut lire au coeur de la vague pour avoir un témoignage à chaud même si beaucoup de nous ont leur propre histoire avec cette pandémie.
Commenter  J’apprécie          120
Chaque pays a réagi différemment avec la montée de l'épidémie de covid. Chappatte a mis son aptitude au service de cette période en Suisse. Il montre l'action coordonner et construite dans les hôpitaux. le responsable explique ses réflexions, son approche de la gestion, son rapport aux patients... le dessinateur de presse croque un peu quelques différents en France par exemple. Etonnamment, on a l'impression que tout c'est bien passé sans trop de mort et de chaos. Il faut relativiser les choses par rapport à des maladies comme Ebola. Pourtant, je ne reconnais rien dans cet ouvrage. Où est la tension ressentie? le mal-être? les troubles psychologiques? la désinformation du gouvernement? le fait que des personnes ont du renoncer à des soins par manque de personnel à l'hôpital? la montée des hoaxs? les conspirationnistes? Où sont les médecins orgueilleux, prétentieux et hautains? les aides-soignantes et les infirmières à bout qui ont démissionné? Où sont ces familles qui n'ont pas pu faire leur deuil? On a l'impression que l'on a assisté à une balade de santé assez bien gérée sans trop d'impact par la suite. A part bien entendu les fous ayant acheté plus de papiers toilettes qu'ils n'en auront besoin dans leur vie et le raz-de-marée sur les pâtes. Est-ce suffisant pour insuffler un peu de légèreté? Où est l'émotion dans l'album?
Commenter  J’apprécie          30
Les dessins de la pleine lune (illustration au dos de la couverture) et du soleil (p.110) font planer un danger imminent sur la planète terre. Les dessins de presse datés du 29.1 au 5.9.2020 ne laissent planer aucun doute sur le sujet qui a fait la une des journaux durant la plus grande partie de cette année qu'on a nommée "particulière", l'année 2020.
Chaque chapitre de ce reportage illustré est composé de deux parties : un reportage en bande dessinée et des dessins de presse exécutés pour divers journaux européens ou américains. le reportage reprend la chronologie de la mondialisation de la pandémie et les dessins de presse sont humoristiques (on rit un peu jaune quand même), caustiques ou carrément provocateurs (p.19, 114).
Patrick Chapatte s'est investi sur ce projet en allant au devant de tous ceux qui étaient "au front" pour combattre le virus. Il a mené des interviews non seulement avec les dirigeants des hôpitaux et des task force mais aussi avec les intervenants sur le terrain, personnel soignant et personnel d'entretien, il a été un fin observateur pour restituer l'ambiance qui régnait au sein de la population confinée en mars, déconfinée en été et qui se demande comment cela va se terminer. Un document édifiant qui aura certainement un jour une valeur historique.
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (1)
Sceneario
07 décembre 2020
Une chronique efficace et réussie de l'épidémie, portée par le talent de P. Chappatte et sa vision acérée du monde et des gens qui l'entourent !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Macron :
— sachons nous réinventer 

— avec tous les gilets jaunes fabriquons des masques !

Le Canard enchaîné, 15.4.2020
Commenter  J’apprécie          190
Ça se dispute ferme entre statisticiens, qui tracent leur courbes mathématiques, et épidémiologistes "de terrain"…Prof Pittet : "Ces calculs n'intègrent pas des facteurs réels, le comportement des gens. On a un dicton : "Tous les modèles sont faux, certains sont utiles."
Commenter  J’apprécie          20
En Afrique, j'étais parfois le premier médecin que les gens voyaient de leur vie !
Commenter  J’apprécie          70
Et franchement, un bon journal ne se conçoit pas sans dessins de presse...
Commenter  J’apprécie          60
La peur, on l'a tous : agents, infirmiers, médecins. Il faut y aller, se protéger et entrer dans la chambre.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Patrick Chappatte (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrick Chappatte
Chappatte : 25 ans d’impertinence - A l’occasion de la remise du prix de la Fondation pour Genève, récompensant sa carrière, Chappatte, fidèle au 'Temps' depuis ses débuts, revient sur quelques-uns des dessins qui ont rythmé son parcours.
autres livres classés : covid-19Voir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (67) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5215 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}