AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782213022598
378 pages
Éditeur : Fayard (26/04/1989)

Note moyenne : 3.19/5 (sur 8 notes)
Résumé :

Madeleine ChapsalLa Chair de la robeA mes yeux d'enfant, ma superbe marraine, Madeleine Vionnet, qui fut la plus grande créatrice de la Haute Couture de l'avant-guerre, ainsi que ma mère, son intime collaboratrice, étaient des sortes de fées. Toutefois, quelles fées laborieuses !

Ces femmes acharnées, qui n'avaient guère de temps pour une autre existence - l'enfant que je fus en a souffert, avant de pouvoir admirer -, se vouaient à un labe... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
BVIALLET
  26 décembre 2014
En 1912, Madeleine Vionnet, tante et marraine de l'auteure, ouvre sa maison de couture rue de Rivoli à Paris après avoir travaillé comme première main dans diverses maisons. Elle prend comme première collaboratrice la mère de Madeleine Chapsal jusqu'à la fermeture définitive en 1939. En 1940, celle-ci ouvre en pleine guerre sa propre maison de couture sous la dénomination de Marcelle Chaumont qui fermera en 1951. Ainsi, l'auteure passera toute son enfance et une partie de sa jeunesse dans les ateliers de haute couture, assistera à tous les défilés, sera témoin de la rivalité entre sa marraine et la jeune et « révolutionnaire » Coco Chanel ainsi que de l'ascension des plus grands comme Christian Dior, Pierre Cardin, Givenchy, Paco Rabanne ou Yves Saint Laurent pour n'en citer que quelques-uns. A l'époque, Paris était un haut lieu de l'élégance et du raffinement, il existait encore toute une clientèle française qui pouvait s'offrir ces modèles uniques entièrement faits main avec l'art et la maîtrise inégalés de toute cette filière de luxe et de frivolité.
« La chair de la robe » est à la fois un récit d'enfance, un témoignage personnel et une description assez étonnante d'un milieu finalement fort mal connu, celui de la haute couture avant et après la première guerre mondiale. le lecteur y apprend un très grand nombre de choses et comprend mieux l'esprit, les motivations et la passion qui imprègnent tous les acteurs, depuis la créatrice jusqu'aux petites mains en passant par les couturières, les modistes, les fourreurs et les mannequins qui avaient, si on excepte la beauté, peu de chose à voir avec nos top-models d'aujourd'hui. Un livre passionnant, très bien écrit et donc très agréable à lire qui ne peut qu'intéresser celles et ceux qui voudraient découvrir l'histoire et les coulisses de la haute couture parisienne. A noter en fin de volume, un répertoire listant tous les créateurs reconnus par la chambre syndicale avec date d'ouverture et de fermeture de la maison.

Lien : http://etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
BVIALLETBVIALLET   26 décembre 2014
La couture n'est pas sans être dangereusement concurrencée par l'automobile, les résidences secondaires, le salon nautique... Cet homme avait raison : le véritable ennemi de la Haute Couture, ça n'est pas tant son coût que la multiplication des objets de consommation et d'amélioration de la vie quotidienne ! Tout le temps qu'on passe à s'en servir (ou à les entretenir !) cesse d'être disponible pour « soigner sa toilette » et en faire une œuvre d'art.
– J'ai connu une époque où la joie et la fierté d'un homme, ce n'était pas sa voiture, mais de sortir avec une femme qui soit la plus élégante et la mieux habillée possible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
BVIALLETBVIALLET   26 décembre 2014
Chanel a eu un coup de génie : elle a féminisé le costume masculin. Elle a pris le costume masculin – tout, les vestes, les chemises, les parements, même les uniformes, avec leurs galons, leurs boutons dorés, même les chapeaux, elle a tout pris aux hommes, jusqu'aux ceintures ! – et elle l'a féminisé. C'est tout. Mais c'est génial ! Elle a compris l'avenir du féminisme avant les autres ! Et elle l'a fait avec une force, une détermination... Chanel, c'est un précurseur, une voyante ! 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
BVIALLETBVIALLET   26 décembre 2014
Dior. Beaucoup de chic, tissus toujours très bien choisis et appropriés – très belle confection-, pas difficile à répéter par les confectionneurs. Rien de nouveau dans la forme. S'il n'avait raccourci certaines de ses jupes- surtout les robes du soir très brodées – on en parlerait moins !
Commenter  J’apprécie          20
BVIALLETBVIALLET   26 décembre 2014
J'ai habillé d'anciennes clientes de Vionnet, et aussi de richissimes Américaines, Miss Pully, Lady Granard, Madame Rose Kennedy, mère du président. J'ai aussi eu Mammie Eisenhower... 
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Madeleine Chapsal (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Madeleine Chapsal
Pour la 2 édition du jeune salon du livre de l'île de Ré, L'ILE AUX LIVRES, sa marraine Madeleine Chapsal et son parrain Patrick Poivre d'Arvor accueillent 80 auteurs dont Jetsun Pema, la soeur de Sa Sainteté le Dalaï Lama.
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Biographie générale et généalogie>Biographie: artistes et sportifs (789)
autres livres classés : haute coutureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
142 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre