AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Jean-Charles Chapuzet (Autre)Christophe Girard (Autre)
EAN : 9782344046760
128 pages
Glénat (28/09/2022)
3.27/5   13 notes
Résumé :
Revivez la matinée qui a changé le cours de l’histoire du XXème siècle.

Au matin du 28 juin 1914, l’archiduc François-Ferdinand, héritier de l'Empire austro-hongrois, est assassiné à Sarajevo par un jeune nationaliste serbe, Gavrilo Princip. Comment cet acte terroriste, qui précipitera l’Europe entière dans l’enfer des tranchées de la Première Guerre mondiale, s’est-il préparé et déroulé ? Ainsi l’album nous emmène avec un groupe de conspirateurs inex... >Voir plus
Que lire après Le matin de SarajevoVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
L'ouvrage de Jean-Charles Chapuzet et Christophe Girard nous raconte l'histoire d'un évènement tragique qui plongea l'Europe dans la Grande Guerre, l'assassinat de l'héritier à la couronne d'Autriche-Hongrie, l'archiduc François Ferdinand et de son épouse Sophie à Sarajevo le 28 juin 1914. Tout le monde connaît cet événement qui accélèrera les évènements menant au premier conflit mondial.

L'Autriche-Hongrie est un vieil empire, quasi-millénaire. À travers une explication simple, on comprend la complexité d'un État multinational et multiconfessionnel qui ne tient plus en ce début de XXème siècle.

Nous sommes dans une époque où le nationalisme, souvent exacerbé, et le terrorisme (son corolaire) font un mélange explosif et sont à l'origine d'une série d'attentats comme nous le rappelle les portraits page 50. La Belle Époque ne peut plus supporter l'oppression d'une minorité face à la domination d'une puissance que l'on juge étrangère.

Cette bande-dessinée retrace également le destin de la couronne d'Autriche-Hongrie et des difficultés liées à la succession d'un Empereur, François-Joseph, vieillissant.
On y voit Rodolphe d'Autriche, « héritier, s'il vous plaît de l'Empire Austro-hongrois, digne représentant de la dynastie des Habsbourg depuis 1273 » (p.42) et sa fin tragique en 1889. Dès lors, François Ferdinand, malade comme sa mère de la tuberculose, neveu de l'Empereur, devient archiduc et donc l'héritier de la couronne. On voit que son oncle, l'autoritaire François-Joseph, n'en veut pas et aurait préféré son petit-frère Otto (« une option acceptables mais ses dernières fresques l'ont écarté définitivement du trône », p. 79). de plus, son mariage avec Sophie, une « simple » duchesse est intolérable pour l'Empereur.

Les allers retours chronologiques sont risqués mais très bien menés. On comprend ainsi la complexité du contexte dans lequel se joue cette journée particulière.

Les images du procès en noir et blanc apportent également des explications utiles aux lecteurs pour qu'il comprenne les motivations de ces individus. D'autres vignettes sont insérées dans la narration lorsque certains personnages secondaires apparaissent et montrent, en noir et blanc encore leur exécution quelques années plus tard.

Les dessins peuvent paraître simplistes or ils nous donnent une image plaisante et bucolique des paysages de ce vaste empire mais aussi des différentes cultures et des populations qui l'occupent et qui font la richesse de l'Empire et, pour l'occasion d'une BD que je recommande.
Commenter  J’apprécie          40
On a tous lu ça dans notre livre d'Histoire : C'est l'assassinat de l'archiduc François-Ferdinand qui a précipité l'Europe dans la première guerre mondiale. Oui mais pourquoi ? Qui était l'assassin ? Quelles étaient ses motivations ? Comment ça s'est passé ?

C'est ce que veut nous raconter cet album du duo de « L'affaire Zola » à travers un récit digne d'un bon polar historique. On va ainsi découvrir comment cette idée a germé dans la tête de Gavrilo Princip, l'assassin, bien aidé par ses copains jeunes nationalistes serbes. On va aussi voir que tout ce n'est pas vraiment passé comme prévu, c'est le moins qu'on puisse dire. On va également faire connaissance avec cet archiduc, pas destiné à monter sur le trône et pas vraiment dans le moule des Habsbourg.

Le récit de JC Chapuzet est passionnant, dynamique et, quitte à me répéter, le dessin de Christophe Girard lui donne vie à merveille. Dans une variété graphique surprenante, il parvient à donner corps à ces personnages, à ces lieux et à ces évènements, à illustrer le procès des terroristes et même à y introduire en fin de récit l'écrivain Georges Pérec en repérage pour un roman écrit en 1957 et qui ne sera publié qu'en 2016, longtemps après sa mort, « L'attentat de Sarajevo ».

Une lecture divertissante et instructive, un album qui nous plonge dans des heures tragiques qui ont bouleversé le cours de l'Histoire. Une réussite !
Commenter  J’apprécie          40
28 juin 1914, l'archiduc François-Ferdinand, héritier de l'Empire austro-hongrois, est assassiné à Sarajevo avec sa femme Sophie par un jeune nationaliste serbe, vaguement anarchiste et fils de facteur, Gavrilo Princip. Ce dernier fait partie d'une poignée de conspirateurs abrutis et bavards, terroristes de pacotille qui vont se répartir le long du trajet motorisé qu'emprunte François-Ferdinand en tournée d'inspection de manoeuvres militaires.

Tout n'est qu'improvisation, hasard, amateurisme.

L'archiduc n'était pourtant pas destiné à monter sur le trône comme neveu du vieux et rigide François-Joseph (83 ans). Il devient prétendant au décès de Rodolphe d'Autriche tragiquement décédé au château de Mayerling en 1889.

S'il est vrai que la mode à travers le monde était aux crimes politiques (p50), cet acte terroriste, par le biais des alliances, précipite l'Europe entière dans l'enfer des tranchées de la Première Guerre mondiale.

Un procès des protagonistes est organisé en oct 1914 à Sarajevo. Il condamne une partie de ceux-ci à la pendaison en fev 1915. Gavrilo Princip échappant à cette sentence car mineur au moment des faits, va croupir et mourir en prison faute de soins.

Il est donc question des causes, des origines et des protagonistes de ce double assassinat. Mais pas facile de s'y retrouver dans ses narrations parallèles, ses retours en arrière, ses parenthèses malgré tout indispensables... même si le style graphique s'emploie à différencier ces périodes. Contrairement à l'ambition initiale, il est rapidement évoqué l'organisation de la main Noire, Pierre 1er de Serbie, les rôles de l'empire Ottoman et de la Russie... La frustration du lecteur le dispute avec la nébulosité d'un scenario par moment confus. Il est vrai que le contexte historique de cet assassinat l'est tout autant.

Le graphisme comme les couleurs sages et ternes collent remarquablement aux dessins du Petit Journal de l'époque. C'est immersif.
Commenter  J’apprécie          10
Hum, je ne suis pas convaincue par ce roman graphique, les créateurs ont déjà produit des albums de grande qualité d'après la fin du résumé. Pourtant, je n'ai pas accroché du tout, il aurait pu être beaucoup plus intéressant mais la manière dont c'est mis en scène ainsi que les dessins donnent un résultat plutôt fouilli.

Je situe bien le moment historique et ce qui en a découlé, j'en apprends davantage autant sur l'Archiduc que les conspirateurs mais il m'a fallu relire certains passages pour comprendre qui était qui en rapport avec qui. Je dirais que l'agencement de cet album est aussi hasardeux que les tentatives de nos conspirateurs. Conspirateurs qui auraient pu m'être sympathique s'ils avaient été un tant soit peu sérieux mais ce n'était qu'une équipe de bras cassés et stupides de surcroît. Je peux comprendre les enjeux et leur désir de liberté, vengeance, etc. Mais cela ne m'a pas touchée, ils se comportent comme des adolescents attardés fiers de trucider quelqu'un. Non décidément, le côté « burlesque » vanté dans le résumé n'est pas visible, je dirais que ces conspirateurs du dimanche m'ont énervée plus qu'autre chose. le côté Habsbourg ne fut pas évident à comprendre non plus, certes je m'y connais en Histoire mais quelques informations supplémentaires n'auraient pas été de refus. Les dessins ce n'est pas mon truc non plus, je n'aime pas critiquer pour critiquer, je suis certaine qu'ils plairaient à d'autres personnes mais je n'accroche pas. Somme toute, c'était un super sujet à traiter mais la réalisation manque de clarté et d'aboutissement à mon goût. Je dirais que : peut mieux faire. Un avis donc plutôt mitigé pour ce roman graphique.
Lien : https://sambabd.net/2022/11/..
Commenter  J’apprécie          10
Le matin où tout bascula

Le matin de Sarajevo entraîne les lecteurs dans les coulisses de l'attentat qui fit basculer le monde dans la guerre.

Une bande de branquignoles nationaliste décide de profiter de la venue de l'archiduc François-Ferdinand à Sarajevo pour l'assassiner, sans plan élaboré et sans aucune connaissance du maniement des armes. Ils auraient dû échouer et être tué ou arrêté… Mais, par un incroyable concours de circonstance, ils vont parvenir à leur but… et précipiter un monde qui n'attendait que ça dans l'horreur de la Grande Guerre…

Le scénario implacable et burlesque de Jean-Charles Chapuzet est mis en image par l'élégant dessin de Christophe Girard qui évoque les illustrations des unes du Petit Journal… Un album passionnant et fascinant qui retranscrit avec efficacité cet improbable succession d'évènements qui dans une fiction aurait été jugé trop peu crédible… Mais la réalité dépasse bien souvent la fiction…
Lien : http://sdimag.fr/index.php?r..
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (2)
LigneClaire
24 octobre 2022
Jean-Charles Chapuzet (Vergès) a passé au crible l’évènement, les causes, les origines et les destins des protagonistes qui vont révolutionner l’histoire du siècle. Christophe Girard (L’Affaire Zola avec Chapuzet) l’a bien dessiné cet album phare particulièrement brillant et brûlant.
Lire la critique sur le site : LigneClaire
BDGest
26 septembre 2022
Tensions et suspenses rythment le récit qui accorde une grande place à l'expression graphique.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
« C’est notre tour de nous sacrifier pour changer le cours de l’Histoire. Les peuples des Balkans ont trop longtemps été humiliés par les Habsbourg. »
Commenter  J’apprécie          00
La balle du revolver de Princip a couvert des nuages les plus sombres la beauté d’un jour serein.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Jean-Charles Chapuzet (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Charles Chapuzet
Jean-Charles Chapuzet vous présente son ouvrage "Bandit" aux éditions Robert Laffont.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/3034817/jean-charles-chapuzet-bandit
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : croateVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (33) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5208 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..