AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : Magnard Jeunesse (15/01/2019)

Note moyenne : 4.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
L’anniversaire de ses onze ans restera longtemps pour Albertine à la fois le plus beau et le pire jour de sa vie.

Elle à qui son père a toujours interdit de grimper aux arbres décide d’installer dans le jardin une balançoire, à l’ombre du grand chêne. Elle va enfin pouvoir s’élancer vers le ciel, et sans vraiment désobéir ! Mais à peine accrochée, voilà la balançoire coupée, mise à terre par son père.

Furieuse, Albertine monte à la cord... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Saiwhisper
  08 janvier 2019
Petite pépite pleine de poésie, « Ma fugue dans les arbres » m'a emportée aux côtés de la courageuse Albertine et de sa famille au bord de la rupture. Avec joie, j'ai savouré la plume d'Alexandre Chardin qui sait toujours trouver les mots justes, m'a décroché quelques sourires et m'a émue au cours de ma lecture. Bien que l'histoire soit très simple, j'ai passé un doux moment et suis ressortie avec le sourire aux lèvres ! Comme dans « Jonas dans le ventre de la nuit », l'auteur brosse un très joli portrait de la nature. Honnêtement, à un moment, j'étais vraiment avec la jeune héroïne, perchée en haut des grands arbres, avec le bruit des animaux autour et la douce brise du vent. Il ne me manquait que les fragrances boisées que j'aurais pu avoir si j'étais sortie de chez moi (c'est l'avantage de vivre pas loin des bois comme Albertine)… J'ai été ravie de me laisser transporter par ce récit…
Les protagonistes ont su me conquérir, notamment cette jeune narratrice au tempérament volcanique ! Cette dernière est une demoiselle avec beaucoup d'humour et de répartie, notamment lorsqu'elle échange avec son frère cadet Sylvain ou avec son « nounou » Nours/Pierre qui lui donne trop de légumes. Pleine de malice, elle sait ce qu'elle veut et n'hésite pas à le dire. Alors, quand on lui offre enfin une balançoire et que son père la lui enlève sans raison valable, elle décide de fuguer dans les arbres… On ne peut pas parler d'insolence, car l'adolescente a de bonnes raisons de faire un tel caprice… Son géniteur, toujours en déplacement pour son travail, a énormément de mal à communiquer avec ses enfants. Il n'est jamais là pour eux, ne les embrasse pas, ne les voit pas grandir et passe plutôt son temps à les réprimander lorsqu'il est là… Cela ne veut pas dire qu'il ne les aime pas… Simplement, il n'arrive pas à parler avec eux. Un lourd secret pèse sur ses épaules, si bien qu'il a développé une véritable aversion pour les arbres et la nature. On comprend donc son bouleversement lorsque sa fille aînée a décidé de s'exiler en hauteur en hurlant qu'elle ne redescendra pas avant que les choses changent. La relation père/fille m'a réellement touchée. C'est un lien très intéressant, crédible, sensible et puissant. Au fil des échanges, le lecteur a vraiment envie que chacun ouvre les yeux sur la situation et que tout s'arrange.
En plus d'un personnage principal aussi attachant que déterminé, d'autres individus forment un joli noyau. J'ai adoré le petit Sylvain dont la relation avec sa soeur va se révéler touchante, mignonne et sincère. Il y a aussi Nours que j'aurais voulu voir davantage tant il est gentil, patient et drôle. Camille, la meilleure amie d'Albertine, est peu présente cependant, j'ai aimé ses interventions ainsi que le système de troc qu'ont instauré les deux demoiselles ! Un autre personnage, plus en retrait et qui n'arrive que vers la fin du récit, m'a également convaincue. Même si on ne développe que les personnages principaux et les liens qui les unissent tous, j'ai beaucoup aimé les suivre dans cette aventure !
Ce roman jeunesse vaut le détour, ne serait-ce que pour son idée aussi originale que poétique de fuguer dans les arbres… L'émotion est vraiment au rendez-vous ! La seule chose qui peut gêner le lecteur, c'est peut-être le rythme lent du récit. Ne vous attendez pas à énormément d'actions ou de suspense, car on est plutôt sur une atmosphère calme, propice à une réflexion. Cela dit, ce que va vivre Albertine perchée à la cime des arbres est loin d'être de tout repos ! Elle devoir faire face à quelques difficultés qu'elles soient humaines ou animales… Mais je ne vous en dis pas plus ! Il serait préférable que vous grimpiez vous-même entre les pages de ce livre pour vous forger votre propre avis. J'espère que, comme moi, vous passerez un moment riche en émotions et ce, que vous soyez un adulte ou une personne du même âge qu'Albertine… Merci encore aux éditions Magnard jeunesse pour l'envoi de ce roman qui est d'une aussi belle sensibilité que « Mentir aux étoiles ». (Au passage, je trouve que la couverture est magnifique et retranscrit bien l'ambiance de l'ouvrage…)
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          163
Vinie1984
  15 janvier 2019
Albertine est une pré-ado de 10 ans. Sa mère est décédée quelques mois après la naissance de son frère, Sylvain, et alors qu'elle-même n'avait qu'un peu plus d'un an.
A cause de son travail, Son père voyage beaucoup et doit s'absenter régulièrement, c'est alors Nours qui s'occupe d'eux en son absence. Nours est un homme à tout faire qui est tantôt cuisiner, tantôt chauffeur de taxi, infirmier, raconteur d'histoire, … lorsque leur père les quitte pour plusieurs jours d'affilée.
Les onze ans d'Albertine approchent à grand pas et à cette occasion elle demande à Nours de lui installer une balançoire sur la branche du chêne qui dépasse sur leur propriété. Elle sait pourtant que son père n'aime pas les arbres et qu'elle a interdiction de grimper dedans. Mais contre toute attente, Nours accède à sa requête.
Seulement, quelques heures après avoir savouré cette petite victoire, Albertine voit sa balançoire coupée par son père. Furieuse et malgré l'interdiction de son père, elle grimpe au chêne et décide de ne plus jamais en redescendre.

L'auteur a parfaitement su retranscrire la colère d'Albertine, ses sentiments. On ressent toute l'énergie qu'elle dégage. Les secrets et les non-dits font d'elle une enfant rebelle, qui brave les interdits même si il faut en subir les conséquences. Sauf que trop c'est trop. Elle n'a pas de réponses à ses questions, elle n'arrive plus à comprendre ce père qu'elle trouve distant et et qui est bien trop souvent absent à son goût.
De prime abord, le père d'Albertine paraît froid, distant, impénétrable… Mais c'est la peur de perdre les êtres qui lui sont chers qui fait de lui l'homme qu'il est. Il ne sait pas montrer ses sentiments, on ne lui a pas appris alors il s'est forgé cette carapace. Pourtant, au fil de la lecture, on le découvre sous un autre angle, un père aimant et protecteur, inquiet pour ses deux enfants et ne voulant que leur bien.

J'ai vraiment adoré ce livre malgré toute la colère qu'il dégage de par le personnage d'Albertine. Les personnages sont tous tellement authentiques, différents et l'auteur a travaillé la personnalité de chacun d'eux, les rendant uniques et vivants.
Et n'allez pas croire que cette histoire est triste et dure, oui elle est pleine de révolte d'une enfant qui grandit et ne supporte plus les secrets de famille mais le roman est bourré de touches d'humour, de phrases drôles et sarcastiques, d'aventures.
C'est vraiment un livre que je conseille aux enfants dès 9 ans, une petite pépite qui fera son petit effet j'en suis sûre !
Lien : https://livreoumourir.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
SaiwhisperSaiwhisper   08 janvier 2019
Bon, on va arrêter de faire du mal à Chopin, le pauvre vieux vient de faire trente galipettes dans sa tombe, et m'est avis qu'il n'est plus très souple, à son âge... Allez, tu feras mieux demain.
Commenter  J’apprécie          50
SaiwhisperSaiwhisper   08 janvier 2019
- Entre frère et sœur, il n'y a PAS de juste milieu.
J'ajoute avec un mouvement de balancier, pour être plus claire :
- Guerre et Paix.
Commenter  J’apprécie          51
SaiwhisperSaiwhisper   08 janvier 2019
- Attends, toi ! dit-il en me désignant d'un doigt nerveux. Vas-y, fais la maligne !
Je m'assieds sur la branche et lui dis calmement :
- Hier soir, j'ai regardé la lune pendant un moment, et tu sais quoi ? Elle a moins de cratères que toi !
Commenter  J’apprécie          20
SaiwhisperSaiwhisper   08 janvier 2019
Tu fais pas l'école buissonnière, toi. C'est carrément l'école forestière !
Commenter  J’apprécie          30
SaiwhisperSaiwhisper   06 janvier 2019
Papa s'est douté de quelque chose, bien sûr, mais mon frère n'a pas osé me trahir. Il redoute mes vengeances. Il faut dire qu'il m'arrive de laisser traîner, un peu exprès, des listes de tortures devant la porte de sa chambre...
Commenter  J’apprécie          80
Videos de Alexandre Chardin (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexandre Chardin
Alexandre Chardin - Des vacances d'Apache & Le goût sucré de la peur
autres livres classés : arbresVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

le goût sucré de la peur

Qui est la narratrice(comment s'appelle-t-elle)?

Lucie
Louise
Kochka
Julie

8 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Le goût sucré de la peur de Alexandre ChardinCréer un quiz sur ce livre