AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782203161665
191 pages
Casterman (07/03/2018)
3.77/5   59 notes
Résumé :
Quand je serai adulte, j'irai en expédition sur la banquise. Il n'y aura que le silence autour de moi. Personne !
La nuit, j'aurai juste à lever les bras pour toucher les étoiles. Mais je ne le ferai pas.
J'écouterai. Je ne ferai qu'écouter les étoiles, et je n'aurai plus peur de rien.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (32) Voir plus Ajouter une critique
3,77

sur 59 notes
5
11 avis
4
10 avis
3
7 avis
2
0 avis
1
0 avis

Saiwhisper
  18 novembre 2018
Après avoir entendu et lu de belles critiques, puis rencontré Alexandre Chardin le temps d'une matinée, j'avoue que j'avais quelques attentes concernant « Mentir aux étoiles »… J'ai finalement été très touchée par cette lecture mettant en scène un adolescent souffrant de troubles autistiques. D'ailleurs, il est rare qu'un tel sujet soit perçu à la première personne, sans doute par crainte de ne pas paraître juste ou crédible. L'auteur a pourtant réussi ce challenge en montrant la différence de ce jeune homme de l'intérieur. On découvre ainsi sa façon de penser lorsqu'il observe les animaux, ses réflexions sur son quotidien qu'il veut vivre pleinement, ses rêves, ses espoirs, ses doutes, ses absences… J'ai trouvé Léon incroyablement émouvant et attachant. Ses problèmes de concentration et sa manière de fonctionner ne sont qu'un détail… Il est avant tout un adolescent comme les autres : si sa mère est trop sur son dos au point de l'empêcher de vivre, il est malheureux. Surprotégé, ce garçon aspire à l'indépendance, à faire ses propres expériences, à ne plus être autant couvert, à choisir ses relations et à se forger lui-même son futur. Hélas, par amour, sa mère l'étouffe en lui dictant constamment sa vie et en veillant sur ses moindres faits et gestes. Même aller seul au cinéma lui est interdit… Suivre Léon dans sa quête de liberté identitaire m'a attendrie. On comprend ses désirs. On suit avec plaisir l'évolution de son tempérament au fil des semaines. Et surtout, on le voit prendre de plus en plus confiance en lui et gagner en assurance.
Évidemment, lorsqu'il est question de différence, les moqueries ainsi que le harcèlement ne sont jamais loin. Léon va ainsi devenir la cible de plusieurs collégiens bien décidés à le rabaisser… Les scènes sont révoltantes et aisément imaginables dans la réalité… L'auteur a su trouver les mots justes pour retranscrire ces moments désarmants qui ne laissent pas le lecteur indifférent. Heureusement pour notre héros, une troisième du nom de Salomé va intervenir… Malgré leurs différences, elle va le prendre sous son aile en le protégeant et en lui donnant des conseils. On est sur des émotions d'empathie et de bienveillance inattendue. C'est beau et touchant… Malgré la vulgarité assez présente dans les dialogues, j'ai aimé voir la relation entre Salomé et Léon se tisser… Cependant, plusieurs doutes m'ont assaillie : Que ferait Léon quand Salomé aurait terminé sa troisième ? Pourquoi la jeune fille est-elle toujours là quand il le faut, même si c'est tard dans la nuit ? Pourquoi disparaît-elle brusquement au cours d'un dialogue ? Que cache la jeune fille qui donne des sueurs froides à ceux qui harcèlent Léon ? Même si j'ai fini par comprendre certaines révélations avant qu'elles n'éclatent, je reconnais qu'Alexandre Chardin a réussi son coup. Nul doute qu'il saura surprendre la plupart des lecteurs avec la conclusion de son livre…
La plume de l'auteur est vraiment délicate, poétique, émouvante et travaillée. J'ai aimé la façon naïve mais crédible dont Léon a narré son histoire. On tourne aisément les pages, d'autant plus que les chapitres sont très courts, que les marges sont épaisses et que le dialogue est souvent employé. Pour ma part, il ne m'a fallu qu'une petite heure et demi pour terminer cette lecture… Mais oh comme j'en aurais voulu plus ! Je pense qu'Alexandre Chardin aurait pu aller plus en profondeur sur certaines choses ou aller moins vite sur quelques passages… Par ailleurs, je m'étais beaucoup attachée aux personnages et avais apprécié l'ambiance du roman… Les quitter fut assez difficile. J'espère sincèrement que les jeunes lecteurs apprécieront cet ouvrage plein d'humanité et de tolérance…
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
orbe
  08 mars 2018
Léon est surprotégé par sa mère et a des problèmes de concentration. Par ailleurs, il préfère la compagnie des animaux à celle des hommes.
C'est pourquoi, la rentrée au collège se déroule sous le signe du harcèlement avec un groupe de troisième qui cherche à se moquer de lui.
Heureusement, il est bon à l'école et il fait la rencontre de Salomé une jeune fille qui va l'aider. Pourtant, personne ne semble la voir...
Un roman sur la différence et les liens et sur la rentrée des classes qui marque aussi une étape dans le changement au sein des relations familiales.
Chacun doit trouver ses propres solutions dans les tracas de la vie. Il faut aussi s'exprimer et se souder pour mieux vivre le quotidien.
Un joli récit à partager !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
Commenter  J’apprécie          260
LivresdAvril
  30 avril 2022
Léon est atteint de troubles de l'attention. Et comme en plus il a eu des problèmes cardiaques à la naissance, sa mère le couve. le surcouve même !
Mais voilà, Léon entre en 6ème. Ce n'est plus un bébé : il refuse d'être accompagné de son AVS (ancien terme pour les AESH) et a besoin d'air.
S'il se débrouille très bien en classe, son comportement, un peu étrange, attire l'attention des plus grands qui ne se gênent pas pour l'embêter.
Heureusement, Salomé, une "grande" de troisième le prend sous son aile. Elle lui donne des conseils et l'aide à prendre son envol face à cette maman un brin envahissante. Ce personnage est d'ailleurs plutôt désagréable : en plus de communiquer son anxiété à son fils, elle est très cassante et multiplie les jugements à l'emporte-pièce. le contre-pied apporté par le papa et Salomé est particulièrement bienvenu !
J'ai beaucoup aimé cette histoire d'émancipation juste et sensible. Certains passages sont difficiles, mais témoignent du prix qu'Alexandre Chardin accorde à l'autonomie.
Une lecture intéressante à partager avec son enfant car elle invite à la discussion. Pas facile de trouver (et de laisser !) sa place. Les enfants partagent le désir d'émancipation de Léon, et les parents reconnaissent la difficulté de laisser son enfant voler de ses propres ailes... avec le risque qu'il tombe. Pour mieux trouver la solution et se relever !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82
Clelie22
  16 décembre 2021
Léon entre en sixième. La boule au ventre. Enfant différent, rêveur, il attire les harceleurs comme le paratonnerre la foudre. Ça ne rate pas : très vite, il se fait embêter par des grands de troisième. Heureusement, il trouve une alliée inattendue : Salomé, une élève de troisième, grande et grosse. Vulgaire, dirait la mère de Léon. Mais Léon ne veut plus être surprotégée par sa mère. Il ne veut plus avoir peur. Il est temps que le "poussin" devienne "Léon le lion".
Ce roman est écrit du point de vue de Léon dans un style qui capte tout de suite. On s'attache à ce petit garçon et à sa lutte pour s'émanciper. Très vite, on devine qu'il y a un truc bizarre chez cette Salomé qui apparaît dès que Léon l'appelle mais que les autres ne semblent pas voir. Même si j'avais quasiment deviné sa nature véritable, je me suis laissé surprendre par la révélation finale.
Les chapitres sont très courts, la mise en page aérée et agréable, l'histoire facile à suivre. Cela en fait un roman accessible pour les élèves.
J'ai bien apprécié la finesse de la peinture des personnages : Léon, ses parents, Margot... Ils ne sont pas caricaturaux. le personnage de la mère "légèrement" surprotectrice est particulièrement intéressant. Ce qui est intéressant, c'est qu'il ne prend pas comme héros un enfant qui aurait un trouble particulier comme l'autisme. Tout jeune lecteur peut s'identifier à Léon dans sa singularité. de plus, ce roman montre toute la complexité des situations de harcèlement et la part personnelle que peut jouer la victime en se laissant faire. Ou pas.
Challenge Romans Jeunesse 2021/2022
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Lila72
  08 mai 2022
C'est tellement bien !
Quand j'ai fini de le lire je n'avais qu'une envie, c'est de le lire, le relire, le rerelire...
Ce livre a aussi changé un petit peu ma vision du monde je l'ai recommandé à une amie (je l'ai un peu forcée) mais quand elle m'a envoyé un message pour me dire que finalement c'était génial j'étais trèèès contente !
5/5
Commenter  J’apprécie          120


critiques presse (1)
Liberation   16 juillet 2018
Cette histoire extrêmement émouvante, entre la réalité et le fantastique, réussit à aborder des sujets difficiles, comme le harcèlement scolaire ou l’émancipation des enfants de leurs parents, mais de façon subtile, avec une légèreté typique de l’auteur.
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
NadaelNadael   04 mai 2018
« Ils sont très grands. Que dis-je? Immenses! Avec des voix fortes, des rires à faire s’envoler des corbeaux, des coupes de cheveux comme dans les magazines et des gros mots plein la bouche. Quand ils ont envahi la cour en riant comme des ogres mutants, je suis allé me cacher derrière le tronc du tilleul pour les observer en sécurité. On ne voit plus qu’eux. Les troisièmes ! »
Commenter  J’apprécie          60
CharlotteJeunesseCharlotteJeunesse   10 février 2018
Parfois aussi, je m'échappe. Cest ce que disait ma maîtresse de cm2. "ca y est, Leon Tournier nous a encore echappe !" . Je n'étais plus dans la classe, je ne sais pas vraiment où j'étais. Je restais un moment a fixer une couleur sur un cahier, sur un mur, et j'y entrais, tout disparaissait autour de moi. Je flottait agréablement. Je m'echappais jusqu'à ce que Véronique pose la main sur la mienne pourme ramener a monde. Je lui demandais de ne pas répéter a maman que je m'étais enfui, c'était notre secret.
Les supers héros savent voir à travers les murs, voler ou soulever un paquebot d'un seul doigt, moi, je m'évade.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ColibrilleColibrille   06 août 2019
Le ciel paraît soudain s'ouvrir, me happer. Il aspire quelque chose en moi, qui monte dans ma gorge et c'est un rire que je laisse échapper dans un hoquet de surprise. Une grappe de rire don chaque grain, enflé d'une peur que je reconnais, éclate dans un palpitement doux.
Commenter  J’apprécie          30
SaiwhisperSaiwhisper   19 novembre 2018
Je sais que je ne suis pas comme les autres, mais je veux essayer de le devenir, pour qu'on arrête tout le temps de me parler comme à un bébé. J'ai bien remarqué que les maîtresses de maternelle avaient des yeux plus doux avec moi et qu'elles se baissaient pour le demander quelque chose, comme on le fait avec les petits.

Commenter  J’apprécie          10
NadaelNadael   04 mai 2018
« – Arrête d’avoir peur pour moi. Je veux grandir. Je peux grandir. Mais pas quand tu me traites comme un bébé. (…) – Je veux avoir mes secrets, maman. Tu peux pas tout le temps être dans ma tête. »
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Alexandre Chardin (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexandre Chardin
Pour ce premier épisode de la série d'interviews d'auteurs en podcast « Ecrire des mots », Interbibly vous invite à découvrir Alexandre Chardin, écrivain alsacien en proie à une grande joie de vivre et d'écrire ! « Pour en finir avec le Groc », à paraître le 19 mai 2021 aux éditions Magnard jeunesse, est son prochain livre. Installez vos écouteurs et bonne écoute !
Qui est Alexandre Chardin ? Il aurait voulu être Rahan ou Davy Crocket et devenir éleveur de colibris ou surfeur de vagues géantes. Mais il est né à Strasbourg, ce qui n'est déjà pas si mal. Après des études de lettres, il déménage à Mulhouse dans un immeuble plein de yorkshires et de sorciers et devient professeur de français. Il est l'auteur de nombreux romans à succès chez Magnard Jeunesse : le goût sucré de la peur, Des vacances d'Apache, Ma fugue dans les arbres et Lola à la folie.
+ Lire la suite
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

le goût sucré de la peur

Qui est la narratrice(comment s'appelle-t-elle)?

Lucie
Louise
Kochka
Julie

8 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : Le goût sucré de la peur de Alexandre ChardinCréer un quiz sur ce livre