AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2203392355
Éditeur : Casterman (21/09/2005)

Note moyenne : 3.72/5 (sur 48 notes)
Résumé :
Londres, décembre 1944. Emy déteste les Indes. Elle y a perdu ses parents, 16 ans plus tôt. Et voilà que resurgit le passé. De façon fortuite, Emy prend connaissance du journal intime de sa mère, Amélia, jeune femme résignée, à peine sortie des principes de l'Angleterre Victorienne, et confrontée au travers d'une Inde dite impudique, au réveil de sa propre sensualité. Janvier 1930. Amélié débarque avec Emy sur le premier paquebot à destination de Bombay, pour y retr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
LVI
  18 mars 2012
Toute vie recèle sa part de mystère !

Jean-François Charles est un scénariste (qui écrit d'ailleurs aussi pour d'autres) et dessinateur de BD belge né en 52 et qui s'est fait connaître à partir de 82 avec sa série ‘Les pionniers du Nouveau Monde'. Dans les années 90, il a épousé la scénariste belge Maryse Nouwens avec laquelle il a coécrit ‘India dreams' (elle aussi travaille également pour d'autres dessinateurs).

‘India dreams', Tome 4 : Il n'y a rien à Darjeeling (2005)

En 46 pages en couleur directe (d'où de magnifiques aquarelles), Jean-François Charles nous emmène une dernière fois en Inde en 1966 : Jarawal, qui a échappé de peu à un terrible attentat, est enfin avec sa fille, Kamala, qui part toutefois bientôt pour Darjeeling avec son fiancé, Jay ; et dans le train qui les mènent à leur but ultime, Kamala lit le journal tenu il y a longtemps par son arrière-grand-père, le père de Thomas, le mari d'Amelia, la mère d'Emy, sa propre mère et apprend enfin des choses importantes sur les tenants et les aboutissants de toute cette histoire qui se sera étalée sur trois générations ; à Darjeeling, elle apprendra en outre, de la bouche d'un ancien ami de son père, tout ce qui n'était pas consigné dans le journal de son arrière-grand-père et découvrira ainsi le secret des ‘Cinq de Cambridge'…


Si vous avez gardé un souvenir encore vif de films d'aventure comme ‘Les trois lanciers du Bengale' ou, bien plus tard, ‘Le tigre du Bengale' et sa suite, ‘Le tombeau hindou', ou ‘Kali Yug, déesse de la vengeance' et sa suite, ‘Le mystère du temple hindou' ; si vous avez été ému(e) par ‘La route des Indes', le roman d'E.M. Forster ou son adaptation cinématographique par David Lean ; ou si vous avez vibré bien plus récemment pour ‘Rani' à la télévision, vous aurez, grâce au superbe dessin de Jean-François Charles, beaucoup de plaisir à vous plonger dans cette vaste saga romantico-aventureuse placée sous le signe de la Princesse nue, une divinité descendue sur Terre sous forme humaine et que ne voient que les très vieilles âmes…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Guillaume72
  09 mai 2018
Je ne dirais pas qu'il n'y a rien à Darjeeling. Bien au contraire, tout nous est dévoilé dans ce quatrième tome qui vient clôre le premier cycle. Nous restons sur la même qualité graphique et de mise en couleur qui donnent à cette série son caractère si particulier, complètement ancré dans une nostalgie pleinement assumée. Jay et Kamala quittent le Népal et vont à Darjeeling, ce qui nous donne l'occasion de découvrir de magnifiques fresques en pleine page sur ce petit village devenu si célèbre et sur son club des planteurs.
L'alternance entre ces épisode à Darjeeling et les retours dans le passé en flash back en couleur ôcre sont très réussis. La trame politique de l'histoire prend tout son sens. Cette dernière est d'ailleurs assez complexe.
L'hstoire entre Jay et Kamala est très sensuelle. Ces deux être pris entre deux mondes forment une bulle à eux deux. Cairncross détient finalement les clés de l'histoire et Kamala parvient à lire les pages disparues du journal intime de sa grand mère. On ne peut s'empêcher de penser à la fin de ce cycle que le 5ème homme du cercle de Cambridge en cavale n'est autre que Cairncross, en témoignent les paroles des agents chinois.
J'aime à la fois ce sentiment de nostalgie que dégage tout ce cycle, la sensualité latente des albums 1, 3 et 4 et sa spiritualité. Les grandes âmes se retrouvent pour accomplir leur destin. L'homme qui fait la couverture de ce quatrième tome, présent dans les autres albums avec son singe ne peut être lui même qu'un avatara, sans doute d'Hanuman qui a sauvé Jarawal. En effet, comment pourrait-il traverser les générations sans vieillir ???
Voilà un cycle d'une bien belle série qui se clôt !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MarquePage
  20 mai 2018
Définitivement je n'ai pas été plus convaincue que ça par cette série même si la lecture reste distrayante et assez facile.
Le voile est levé sur certains éléments. Pas tous, j'ai l'impression d'être restée dans le flou. Mais peut-être avais-je cherchais trop loin. Ou alors j'étais trop fatiguée pour bien apprécier les révélations (je me suis endormie à la dernière page. C'est loche.) L'homme avec son singe et la femme nue avec son éléphant ne trouvent pas d'explications. L'histoire manque de profondeur. La saga familiale et les étranges personnages qui ne semblent pas se trouver là par hasard, ne sont pas plus détaillés que ça. Au final pas vraiment de politique non plus. Après l'amourette et le voyage sont sympathiques. On passe un bon moment.
Les personnages sont à l'image du récit. Sympathiques, distrayant, facile à suivre mais manquant de profondeur.
Par contre c'est un sans faute pour les dessins d'une grande finesse et beauté. Avec des paysages qui nous font voyager.
Commenter  J’apprécie          40
MissG
  23 novembre 2014
Contrairement à ce que le titre pourrait le laisser présager, il n'y a pas rien à Darjeeling hormis du thé, mais bien la clé pour comprendre bien des choses.
Kamala est dans de sales draps suite à la mort accidentelle d'un policier local provoquée par l'un de ses amis et finit par ressortir libre du tribunal, à la surprise générale.
C'est alors qu'elle se rend, à la demande de sa mère, au chevet du prince Jarawal et y apprend le secret de sa naissance.
L'histoire aurait pu s'arrêter là, entre une Emy retrouvant un Jarawal apaisé et une Kamala, emblème de la nouvelle génération, filer le parfait amour avec Jay, mais c'est sans compter sur les révélations qui ponctuent ces retrouvailles, à commencer par une lointaine prédiction : "Rappelle-toi la prédiction de l'avatara : Tous les 5 liés d'éternité pour assurer la pérennité de Khalapour.", qui permet enfin aux protagonistes de comprendre et d'accepter leur rôle dans cette Inde qui se découvre et se construit; et surtout sur l'apparition du journal intime de l'arrière grand-père de Kamala, colonel britannique de l'Armée des Indes qui révèle tout un pan du passé ignoré jusqu'alors.
Il y a quelque chose de très beau dans cette histoire, à la fois dans les relations entre les personnages mais également dans l'arrière-plan qui s'avère bien plus riche qu'il n'y laisserait paraître au premier abord.
Les auteurs ont revisité l'Inde coloniale et l'Inde indépendante d'une façon contrastée entre deux générations qui ne connaissent pas les mêmes déboires.
Ils ont su capter l'atmosphère particulière de l'Inde à travers les époques et mettre en lumière la pauvreté de ce pays qui peut surprendre au premier abord et dérouter les Occidentaux.
Il y a un côté mystique à l'histoire qui m'a séduit mais également plusieurs très belles histoires d'amour.
Celle de Kamala et de Jay s'inscrit dans un cadre plus apaisé mais le jeune homme a une remarque très juste pour sa compagne afin de lui faire comprendre que certes le passé est important mais seul l'avenir compte :
"- Curieux personnage que mon père ! Malgré ce qu'il avait vécu ici, il ne cessait de dire qu'il n'y avait rien à Darjeeling !
- Et il avait raison ! C'est vers l'avenir qu'il nous faut regarder !".
Les dessins sont de toute beauté, j'ai été charmée à la fois par les personnages mais également par les paysages.
Ils arrivent toujours à saisir la justesse de l'instant et, sans s'inscrire complètement comme des aquarelles, j'aime la douceur du trait de crayon et des couleurs.
J'ai été séduite par cette première partie de la saga "India Dreams", j'y ai retrouvé toute la finesse de scénario et la beauté des dessins que j'avais pu apprécier dans "War and Dreams" des mêmes auteurs.
Cette bande dessinée est une véritable invitation au voyage et ne peut laisser personne indifférent, à découvrir de toute urgence.
Lien : http://lemondedemissg.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Jumaz
  02 mai 2014
Très contente de retrouver l'enthousiasme que j'avais perdu à la lecture du tome précédent... Les rétrospectives, le mystère (avec la réapparition de l'avatar), l'émotion et la sensualité sont de retour ! Et j'ai encore été captivée par les dessins, bien entendu (ça, ça ne peut pas changer !).
Ici sont apportées beaucoup d'explications par rapport aux événements décrits auparavant, ce qui est agréable car "trop de mystère" avait tendance à "tuer le mystère", je trouve...
Etre éclairci est donc un plus, sans pour autant tout savoir, et songer que lire la suite serait inutile !
On commence à mieux saisir la trame de l'histoire en cours, tout en plongeant dans le passé à travers des témoignages de personnes ayant vécu à l'époque.
Je ne ferai pas de résumé ici, le but étant d'apporter une critique et non pas un résumé ! Et je ne verrai pas l'intérêt de dévoiler le synopsis étant donné que chaque tome découle des autres...
Cette série est vraiment sympathique. Amatrice de la culture indienne à la base, c'est un vrai bonheur que d'être immergée dans cet univers particulièrement bien dessiné !
Pour les curieux qui ne veulent pas forcément lire de romans sur l'Inde (parfois très longs), cette BD peut leur permettre de voyager un peu, tout en demeurant sur une base fictive.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   04 février 2019
Avec le temps, tout se tasse, tout s'oublie et ce qui semblait primordial n'a plus qu'une relative importance... Les ennemis d'hier peuvent devenir les alliés de demain...
Commenter  J’apprécie          10
MissGMissG   23 novembre 2014
- Curieux personnage que mon père ! Malgré ce qu'il avait vécu ici, il ne cessait de dire qu'il n'y avait rien à Darjeeling !
- Et il avait raison ! C'est vers l'avenir qu'il nous faut regarder !
Commenter  J’apprécie          00
CielvariableCielvariable   04 février 2019
Toute vie recèle sa part de mystère. Il faut en prendre son parti!
Commenter  J’apprécie          10
MissGMissG   23 novembre 2014
Rappelle-toi la prédiction de l'avatara : Tous les 5 liés d'éternité pour assurer la pérennité de Khalapour.
Commenter  J’apprécie          00
CielvariableCielvariable   04 février 2019
Si tu ne peux pas avancer, recule!
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Maryse Charles (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maryse Charles
LA CHRONIQUE DE THOMAS - CHINA LY
autres livres classés : indeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La littérature indienne : etes-vous intouchable ?

Quel est le nom de l'ancienne propriétaire de la maison qu'occupe le couple dans "Loin de Chandigarh" de Tarun Tejpal ?

Fizz
Karine
Catherine
Angela

10 questions
79 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature indienne , indeCréer un quiz sur ce livre