AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Blueberry tome 12 sur 28
EAN : 9782205043402
48 pages
Dargaud (07/06/1996)
4.39/5   157 notes
Résumé :
Une gueule. Un personnage. Une légende de l'Ouest américain, pas moins. Il s'appelle Blueberry. Mike Blueberry. Drôle de nom : en anglais, il signifie "myrtille"... Mais attention : avec son nez cabossé, sa barbe de trois jours et son caractère de cochon, Blueberry est un dur. Un coriace. Un éternel rebelle, indiscipliné, râleur et batailleur. C'est aussi l'une des figures légendaires de la bande dessinée, née dans les pages de l'hebdomadaire Pilote. Les bonnes fées... >Voir plus
Que lire après Blueberry, tome 12 : Le spectre aux balles d'orVoir plus
Marshal Blueberry - Intégrale par Giraud

Marshal Blueberry

Jean Giraud

3.86★ (501)

4 tomes

Blueberry, tome 1 : Fort Navajo par Giraud

Blueberry

Jean Giraud

4.38★ (12264)

28 tomes

Bernard Prince, H.S. : D'hier et d'aujourd'hui par Hermann

Bernard Prince

Hermann

3.82★ (682)

19 tomes

Comanche, tome 1 : Red Dust par Greg

Comanche - BD

Greg

3.25★ (1119)

15 tomes

Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Cet album forme un diptyque avec La mine de l'Allemand perdu. Il en est la partie la plus réussie, grâce notamment au décor du maître Jean Giraud : la sombre Mesa du Cheval Mort, labyrinthe de tunnels, de sable et d'antres troglodytique à la frontière du fantastique (le côté onirique de Moebius n'est pas loin). Et ces lieux ne se révèlent pas si abandonnés qu'ils en ont l'air, car ils sont hantés par la présence de l'insaisissable spectre éponyme, qui, comme tous les revenants, hante les vivants pour se venger. La quête de l'or (caché en cette mesa) se confond avec celle de la raison au milieu de la folie.

Quelques scènes d'actions et manigances d'anthologie parsèment cet album, notamment un épisode impliquant le fameux serpent à sonnette (« rattlesnake »)… mais le serpent le plus venimeux c'est bien sûr Prosit, un personnage dans la droite lignée de certains grands méchants de la littérature anglaise, du Satan de Milton au Steerpike de Mervyn Peake : corrompu jusqu'à la moelle et pourtant fascinant par sa capacité à se tortiller hors des situations les plus désespérées et à tromper même ceux qui se méfient de lui, tout cela grâce à une ruse redoutable.

Prosit, Blueberry et Mc Clure, ainsi qu'un chasseur de prime retors se livrent une course-poursuite à portée de tir du spectre, sans oublier les dangereux Apaches qui montent la garde à l'entrée de la Mesa maudite : l'intrigue comporte de multiples factions, annonçant en cela le prochain triptyque « Balade pour un cercueil ». Mais rien que pour l'ambiance extraordinaire des ces montagnes ensablées et des ruines menaçantes qu'elles abritent, cet album de Blueberry demeure mon préféré.
Commenter  J’apprécie          130
A la fin du tome 11, La Mine de l'Allemand perdu, nous avions laissé Blueberry, McClure et Wally (un chasseur de primes véreux... doux pléonasme) à la poursuite de Prosit Lückner...

Le tome 12 démarre aux pieds de la mesa, et c'est quasiment là qu'il va se dérouler intégralement. Une chasse à l'homme infernale, où chacun va passer de chasseur à gibier et vice versa.

D'abord Lückner fait tomber des rochers sur ses 3 poursuivants. Les croyant morts, il relâche sa vigilance et est fait prisonnier. Mais les Indiens arrivent. Dans la poursuite, Wally abat le cheval de Blueberry, que McClure vient aider. Wally et Lückner s'enfuient. Wally prend le dessus sur Lückner, mais ce dernier place un serpent dans la botte du chasseur de primes. Arrivé à la mesa, Lückner est pris pour cible par le specter aux balles d'or... et ainsi de suite. le tome est une suite de rebondissements. Et le lecteur se régale...

Il se régale moins, le lecteur, pour l'abondance de textes et la taille de ceux-ci. le tome que j'ai eu sous la main est assez ancien et certains textes (surtout en blanc sur fond sombre) sont quasi impossible à lire.

Bref... Les Indiens refluent car la mesa est maudite. Et Blueberry et McClure finissent par arriver à la mesa. Pendant ce temps, Lückner est fait prisonnier par le spectre... L'intérieur de la mesa est glauque, surtout pour les scènes qui se déroulent dans la kiva, une pièce ronde et enterrée, dans laquelle Lückner est attiré... par Lückner, vu que Prosit est en fait Gustaaf, le valet de Lückner qui se fait passer pour ce dernier (désolé pour ceux qui ne savaient pas encore).

Le final avec le spectre est splendide, mais très verbeux. Abondance, surabondance de texte pour tout expliquer... comme si le lecteur était incapable de recoller les morceaux... C'est une constante chez Bluebery, il faut s'y faire. Même quand on voit un cavalier sur une plaine... il faut un commentaire du genre: "Pendant ce temps, sur la plaine, un cavalier chevauche sans relâche"... etc.

Le dessin est tellement bien fait qu'il se suffit à lui-même. On pourrait épurer en enlevant du texte. C'est mon avis.

La fin hautement morale voit un Blueberry défendre les parents des victimes du faux Lückner.

De la belle ouvrage. le fait qu'il y ait très peu d'interactions avec les Indiens dans ce dyptique est finalement une sorte de soulagement bienvenu, après les 10 premiers tomes.
Commenter  J’apprécie          70
La quête de l'or n'est pas terminée, et même si on s'en rapproche tout doucement, on n'est pas sûr d'y arriver en entier !

Dans le tome précédent, on avait tiré l'outre à alcool qu'est Jimmy McClure d'un mauvais pas, dézingué un gros connard d'enfoiré de sa mère et blessé l'autre.

Voilà maintenant Blueberry, Jim McClure et Wally (un des enculé de chasseurs de primes) à la poursuite de Prosit Lückner qui compte bien mettre la main sur l'or et se le garder pour lui tout seul.

Véritable course-poursuite à cheval, le gibier devenant parfois le chasseur ou le chasseur devenant gibier, le tout sous les attaques violentes de Apaches menés par Petite Lune, nos amis progressent dans ce désert toujours aussi impitoyable à la vitesse de rats morts, assoiffés qu'ils sont, épuisés aussi.

Et quand tout ce petit monde retrouve ce salopard de magouilleur de Prosit Lückner (ça rime), faudra toujours garder un oeil sur lui car maintenant, nos deux amis voyagent avec deux serpents à sonnettes (rattlesnake) !

Pour celui ou celle qui aime avoir du texte dans sa bédé, il va être servi car il y a tellement à lire que ces 54 pages donnent l'impression d'en faire 62, tant on met du temps à arriver au bout.

Non pas que c'est compliqué à lire, juste que les auteurs ne se sont pas contentés de dessiner des p'tits Mickeys, mais ils ont ajouté des placards de textes et vous en aurez pour vos sous, croyez-moi !

Bon, parfois, ils auraient pu s'abstenir de mettre du texte à des situations qu'on était tout à fait capable de comprendre de par nous même, sauf si nous ne possédons pas de cerveau, mais bon, je suis une habituée de Blueberry et j'ai toujours ma dose de lecture une fois que j'en termine un.

Du tout bon, du tout grand, de l'excellence faite bédé, tout simplement.

Lien : https://thecanniballecteur.w..
Commenter  J’apprécie          140
Le sommet du sommet... L' apothéose du diptyque commencé avec La mine de l'allemand perdu.
La toute fin de l'album (la dernière planche) est magistrale!

Cette histoire aurait pu faire l'objet d'un très grand film, tant son découpage et son scénario sont hors-pair... Hélas, il n'ent fut rien et le nanard commis par Jan Kounen est une trahison éhonté du travail de Charlier.
Commenter  J’apprécie          100
La chasse au rascal et à la mine d'or se poursuit pour Blueberry et Mac Clure.
Une poursuite qui se termine dans une cité Pueblo où l'or coule bien à flots... la découverte de toute l'histoire de cette mine d'or est très intéressante et pendant 2 secondes, j'ai cru que la conclusion de ce récit allait être une infamie... ouf, non car Blueberry possède toujours sa chance légendaire.
Apparemment, cette histoire en 2 tomes a donnée une adaptation au cinéma avec Vincent Cassel (je ne sais pas du tout la qualité de ce film et son degré de respect de la série ; rare sont les adaptations de BD réussies).
En tout cas, le récit est très intéressant, notamment la poursuite à 4 entre les indiens, Blueberry, le traître allemand et le spectre aux balles d'or.
Je regrette seulement la fin que je trouve un peu balancé rapidement... elle méritait un développement plus long mais peut-être pas assez sur un troisième album ; d'où une conclusion terminée hâtivement.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Mais Blueberry, McClure et Wally sont des tireurs exceptionnels et chacun de leurs coups fait mouche.

Fusillés à bout portant, décimés les Apaches qui tentaient d'encercler les quatre cavaliers, tourbillonnent, indécis... mais Petite Lune les rejoint avec le gros de ses guerriers.
Commenter  J’apprécie          30
En attendant, ce rat sanglant de Prosit court toujours et avec un cadavre de plus à son actif. (p.31)
Commenter  J’apprécie          50
- Brrr ! ces mines sont sinistres ! Je suis sûr que c'est plein de fantômes.
- Bah ! ton haleine parfumée au whisky les fera fuir. (p.42)
Commenter  J’apprécie          30
La vie est une marchandise qui n'a pas de prix.
Commenter  J’apprécie          10
Ton haleine parfumée au whisky les fera fuir.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Jean-Michel Charlier (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Michel Charlier
Dans cette nouvelle chronique BD, Jean-Edgar Casel vous présente ses coups de coeur et les nouveautés à ne pas louper côté BD classique :
- La bête (Tome 2) de Zidrou et Frank Pé chez Dupuis. https://lagriffenoire.com/la-bete-tome-2.html - La bête (Tome 1) https://lagriffenoire.com/le-marsupilami-de-frank-pe-et-zidrou-tome-1-la-bete.html - Golden West, de Christian Rossi chez Casterman. https://lagriffenoire.com/golden-west.html - Jim Cutlass (Intégrale), de Jean-Michel Charlier, Jean Giraud, Christian Rossi chez Casterman. https://lagriffenoire.com/jim-cutlass-integrale.html - Les bijoux de la Castafiore - La version du journal Tintin, par Hergé chez Casterman et Moulisart Éditions. https://lagriffenoire.com/tintin-t21-les-bijoux-de-la-castafiore-edition-journal-tintin.html - La course du siècle - Saint-Louis, 1904, de Kid Toussaint, José Luis Munuera aux Éditions Le Lombard. https://lagriffenoire.com/la-course-du-siecle.html - le Haut-Fer, de José Giovanni, Frédéric Brrémaud, Paolo Raffaelli aux Éditions Paquet. https://lagriffenoire.com/le-haut-fer.html - Edgar - de Lisbonne à Paris, dans les pas de mon beau-père révolutionnaire, de Mathieu Sapin chez Dargaud. https://lagriffenoire.com/edgar.html - Les Enfants du ciel, de Stephen Desberg, Bernard Vrancken aux Éditions Daniel Maghen. https://lagriffenoire.com/les-enfants-du-ciel.html
ET POUR VOUS ABONNER À LA NEWSLETTER BD : https://www.lactudulivre.fr/newsletter-bd/
+ Lire la suite
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (495) Voir plus



Quiz Voir plus

Aviateurs de légende

Quel pilote de sa majesté a déserté pour rejoindre les républicains à Barcelone dans Mattéo quatrième époque ?

Lord Guynemero
Sir Mermoza
Lord Nungessero
Sir Lindebergha

12 questions
14 lecteurs ont répondu
Thème : Jean-Michel CharlierCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..