AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Jean Giraud (Illustrateur)
EAN : 9782205043341
48 pages
Éditeur : Dargaud (07/06/1996)
4.1/5   86 notes
Résumé :
Une gueule. Un personnage. Une légende de l'Ouest américain, pas moins. Il s'appelle Blueberry. Mike Blueberry. Drôle de nom : en anglais, il signifie "myrtille"... Mais attention : avec son nez cabossé, sa barbe de trois jours et son caractère de cochon, Blueberry est un dur. Un coriace. Un éternel rebelle, indiscipliné, râleur et batailleur. C'est aussi l'une des figures légendaires de la bande dessinée, née dans les pages de l'hebdomadaire Pilote. Les bonnes fées... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
4,1

sur 86 notes
5
2 avis
4
5 avis
3
0 avis
2
1 avis
1
0 avis

gill
  18 août 2013
Blueberry a été désigné comme marshall intérimaire à Silver-Creek, une petite ville frontière, terrorisée par une bande de mauvais garçons, à la solde des frères Bass.
Ceux-ci ont fait tuer le précédent shériff.
Blueberry à son arrivée ne trouve pas d'autre aide que celle d'un jeune garçon, Dusty, et celle de l'institutrice, miss Marsh.
Pourtant, avec son assistant le vieux Mac Clure, il réussit à mettre sous les verrous bon nombre des complices des Bass et, décidé à en finir, il poste aux entrées de la ville Dusty et Mac Clure avec mission d'interdire l'accès de la ville à tout homme armé.....
Ce sixième album de la série des aventures de Blueberry, entamée avec le formidable "Fort Navajo" dans le journal "Pilote" en 1963, est un western classique mais remarquablement réalisé par Jean-Michel Charlier et Jean Giraud, ses deux auteurs.
Son récit est imaginatif, un brin humoristique et bourré de rebondissements.
Initialement paru, en 1966, dans les pages du journal d'Astérix et Obélix, il est, à l'époque annoncé avec "les pirates du ciel*", "le secret des templiers*", "Barbe-rouge à la rescousse*", "Astérix et les normands*", "la chasse aux chasseurs*", "par le petit bout de la lorgnette*" et "solde en solde*" comme les championnes des histoires dessinées.
*avec dans l'ordre d'apparition au générique : Michel Tanguy, Jacques le Gall, le démon des Caraïbes, Buck Gallo, Philémon, Astérix et Tony Laflamme
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
RChris
  01 juin 2017
De tous les Blueberry, celui-ci peut se lire indépendamment. Après le cycle "fort Navajo", le tome 6 est un one shot, comme on ne le disait pas encore en 1969.
Dans cet épisode, le lieutenant revient à la vie civile et porte l'étoile de sheriff ; il est assisté de Jimmy MC Clure, le pendant du capitaine Haddock, en plus alcoolique et en moins marin.
L'histoire tient en 48 pages, Giraud dessine un western classique avec des chevauchées magnifiques et même une pointe de féminisme. le dessin animé est souligné par les couleurs vives.
J'espère que dans les rééditions les fautes d'orthographe, qui ont porté l'opprobre sur la Bande Dessinée à ses débuts, ont disparu.
Commenter  J’apprécie          162
Yanoune
  27 février 2019
L'homme à l'étoile d'argent.... où l'album que quand tu le relis bin ça a quand même vieillit pas mal...
Blueberry et moi on a toujours été très copain, en gros je les ai dévorés gamine ( les bds du tonton ) et j'étais fan, y avait de sacrées aventures !...
Et puis un jour j'ai découvert que Blueberry ça voulait dire myrtille, et à chaque fois après je me foutais de lui... oui je parle, invective ou me moque des héros de bd, comme on le ferait avec un pote...
Et Blueberry c'est ça...
Déjà il a la tête de Belmondo ( remarquez à un moment tout les perso de Giraud avaient la tête de Belmondo, rien qu'a voir Les maîtres du temps son dessin animé assez génial aussi ( niveau histoire on est entre Giraud et Moebius)... même si là c'est pas des coyotes à foie jaune, et qu'on est plus dans le registre pirates de l'espace.. il n'empêche Bebel avait la côte..^^ et c'est rigolo de s'en rendre compte 30 ans plus tard alors que de nos jours il est tombé dans l'oubli le plus total.. ne râlez pas et demandez à un gamin/gamine de 15 piges qui est Bebel... faut pas se leurrer)..
Alors pour en revenir à cet album..
Déjà on commence avec McClure, c'est un bon point, j'aime McClure, le vieil alcolo qui a des mules plutôt que des chevaux, des plumes à son chapeau et des mocassins indiens aux pieds et qui chante, sans doute mal...
Ensuite bon pas sûre que c'était une bonne idée de s'arrêter a Silvercreek, même pour se rincer le gosier...
Non pas une bonne idée, Bass et son gang veut mettre la main sur toute la ville, sur toutes les propriétés il a même le juge dans sa poche ( hum ça me fait penser à des trucs qui se passent en ce moment... comme quoi.)
Le shériff est dans les choux et va finir six pieds sous terre à bouffer les pissenlits par la racine, mais qui donc qu'on va appeler à la rescousse qui ?....
Mais le lieutenant Mike S Blueberry bien sûr...
Ensuite on a tous les clichés westerns de l'époque... normal.. c'est un album qui date de 1969 quand même... Donc ouais... y a eu des trucs bien mieux fait depuis niveau réalité, là on est pas dans la réalité.. on est dans l'aventure fantasmée.. dans le western comme quand on est môme...
Comme dans les films, tout pareil... y a plein de films qui ont ce pitch, cette histoire.. Charlier a-t-il pompé ?... c'est possible, sans doute... pas très grave non plus...
C'est rempli de Rascal, de foie jaune, de sukker ( avec une faute)...
C'est plein de saloon enfumé, de méchants ( très cons) et de gentille ( très gentille) et de brave niais...
C'est ocre, poussiéreux, parfois on à l'oeil qui se plisse et on se dit mais où sont mes lunettes de soleil...
La fin peu donner envie de vomir, là c'est attaque de guimauve puissance 10 mille...
Mais la belle est toujours laissée en plan, et comme Lucky Luke il s'en va dans le soleil "i'm a poor lonesome Blueberry..." ^^
ça va avec le package cliché, aventure, western....
J'ai deux édition de cette bd, une de 82 et une de 2000 et franchement le papier brillant ça va pas avec Blueberry.. La vieille le papier est épais granuleux et mat et bien ça rend beaucoup mieux...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          62
bdelhausse
  29 septembre 2016
Un shérif arrête le frère de l'homme le plus puissant de la région. Il n'a pour alliés qu'un adjoint ivrogne, un vieillard boiteux, un gamin, une joueuse de poker et un hôtelier mexicain, et contre lui une armée de tueurs...
Est-ce le synopsis du tome 6 des aventures de Blueberry? Non, c'est Rio Bravo d'Howard Hawks... mais les ressemblances sont troublantes, n'est-ce pas?
Ici, l'adjoint ivrogne et le vieillard se confondent en un seul personnage... et on troque la joueuse de poker contre une institutrice... la morale est sauve...
Depuis le début les auteurs de Blueberry jouent avec les poncifs du genre, on frôle les clichés, les lieux communs, les références universelles, la mémoire collective du western presque. Entre l'hommage rendu et l'imitation, il n'y a souvent qu'un fifrelin. Je ne suis pas persuadé que l'on évite l'écueil...
Adolescent, j'ai biberonné au tube cathodique, je me suis inoculé la Dernière Séance de Monsieur Eddy en perfusion... à 18 ans j'avais avalé un nombre incalculable de westerns des années 50 et 60... alors, même si je peux pleinement apprécier un épisode de Blueberry, y prendre du plaisir, quand bien même je vois se dérouler un scénario archi-connu, je suis resté très en retrait sur ce tome-ci. J'avais tellement apprécié l'idée d'une histoire racontée en 5 tomes (avec le soulèvement des Apaches) qu'une histoire en un seul tome m'a déstabilisé. Je n'ai pas frissonné, je n'ai pas tremblé, et la dernière tirade de Miss Marsh (que l'on appellerait Marshmallow tellement elle "guimauve" devant Blueberry) m'a achevé. Trop de clichés ne tue pas toujours le cliché...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
umezzu
  24 mai 2016
J'ai toujours une petite nostalgie d'enfance en relisant cette BD, un des premier Blueberry que j'ai eu, lu et relu. Charlier a conçu là un épisode one shot, simple, mais très bien mené, sur un thème classique dans le western : la petite ville tombée aux mains d'un propriétaire terrien despote, qui fait régner sa loi par gros bras interposés.
Blueberry est appelé par les honnêtes citoyens de Silver Creek pour qu'il les débarrasse des frères Bass et de leur pègre. Avec l'aide de ce soulot de Mc Clure et d'un tout jeune homme courageux, Dusty, Blueberry va mener la contre attaque, même si, face au danger, les couards citoyens de la ville les laissent affronter seuls la bande des Bass.
Au passage, ce macho de lieutenant de cavalerie est soutenu par l'institutrice du village, la pulpeuse Miss Marsh. Attention, cette mignonne déclenche sa pétoire à la moindre alerte contre ses élèves.
Ah, cet épisode sent vraiment trop le bon temps des western à la télé et de la dernière séance d'Eddy Mitchell...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
GrouchoGroucho   02 novembre 2014
Fameux assistant sheriff que Harrisson s'était déniché pour l'aider...

Ce vieil homme a osé, lui secourir le marshall pendant que vous le laissiez assassiner !!!

Miss Marsh !

Vous êtes tous des lâches ! Qu'attendez-vous pour sauter à cheval et ramener pieds et poings liés, les frères Bass et leur tueur à gages ?
Commenter  J’apprécie          60
Radwan74Radwan74   18 novembre 2020
Un dernier mot Blueberry !... je ne veux pas d’histoire !... vous êtes chargé de faire respecter la loi... pas de la violer à votre façon !!!
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   05 février 2019
Le maire arrive!... Toute la ville est sens dessus dessous!.. Les hommes se sont armés, les chevaux sont sellés et attendent dehors!..
Commenter  J’apprécie          10
Radwan74Radwan74   18 novembre 2020
Un vieux truc de Hicock (Wild Bill Hicock, un des plus fameux tireurs de l’Ouest.) un Derringer glissé dans la ceinture est invisible et se sort deux fois plus vite qu’un colt de son holster.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Jean-Michel Charlier (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Michel Charlier
À présent corsaires du Roy, Barbe-Rouge, Éric, Baba et Triple-Patte partent en chasse du « Spectre », un mystérieux pirate qui rançonne les planteurs de Pamticoe Sound. Une course mortelle s'engage contre un adversaire machiavélique… Entre hommage respectueux aux créateurs, Jean-Michel Charlier et Victor Hubinon, et nécessaire actualisation du mythe, Jean-Charles Kraehn et Stefano Carloni signent un retour fracassant du plus célèbre pirate de la BD franco-belge dans ce premier tome d'un diptyque !
autres livres classés : westernVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Aviateurs de légende

Quel pilote de sa majesté a déserté pour rejoindre les républicains à Barcelone dans Mattéo quatrième époque ?

Lord Guynemero
Sir Mermoza
Lord Nungessero
Sir Lindebergha

12 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : Jean-Michel CharlierCréer un quiz sur ce livre