AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Jean Giraud (Illustrateur)
EAN : 9782205043372
48 pages
Éditeur : Dargaud (07/06/1996)
4.08/5   83 notes
Résumé :
Une gueule. Un personnage. Une légende de l'Ouest américain, pas moins. Il s'appelle Blueberry. Mike Blueberry. Drôle de nom : en anglais, il signifie "myrtille"... Mais attention : avec son nez cabossé, sa barbe de trois jours et son caractère de cochon, Blueberry est un dur. Un coriace. Un éternel rebelle, indiscipliné, râleur et batailleur. C'est aussi l'une des figures légendaires de la bande dessinée, née dans les pages de l'hebdomadaire Pilote. Les bonnes fées... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
HORUSFONCK
  09 mai 2019
Pilote sut proposer, en son temps, une bande dessinée moins naïve et destinée à un public plus âgé.
Avec Blueberry, Charlier et Giraud offraient des récits dessinés de haute tenue à un lectorat plus mature au fil des années.
Le lieutenant Blueberry va être disculpé de l'accusation du vol de la paye des ouvriers du rail, grâce aux indiens qui n'ont que faire de l'argent récupéré sur le derniers des voleurs (celui-ci ayant éliminé ses complices)...
Mais le pire reste à venir, avec l'arrivée de cette baderne teigneuse (dixit le Général Grant lui-même) d'Allister arrivé spécialement pour "casser de l'indien"... Celui-ci aura droit au titre de l' épisode suivant Général Tête jaune.
Commenter  J’apprécie          300
belette2911
  13 septembre 2020
Blueberry, c'est LE mec qui chope toutes les emmerdes possibles et inimaginables à cent kilomètres à la ronde !
La preuve une fois de plus avec cet album où il se sort d'un guêpier pour retomber dans un autre, puis un autre… La poisse est son amie.
Blueberry, c'est aussi l'Histoire de l'Ouest de manière plus réaliste que Lucky Luke ou Jerry Spring, plus violente, aussi.
Les dessins de Giraud sont toujours des petits bijoux, remplis de détails et les décors ne sont pas négligés.
Dans ce tome, Blueberry ne va pas se reposer, ses deux amis Red Neck et MacClure non plus. Que ferait notre lieutenant sans eux ? Parfois ça lui ferait moins d'ennuis…
Ce tome emprunte une voie plus positive puisque la langue droite de Blueberry et celle du Général Dodge promettent aux Indiens de ne pas aller massacrer leurs femmes et papooses lorsqu'ils seront à la chasse au bison.
Enfin, se dit-on, du happy end dans l'air avec l'arrêt des massacres d'Indiens… Et puis saloperie, on voit apparaître cet enfoiré d'enfant de pute de Général Allister, un salopard qui râle de ne pas avoir de décorations durant la guerre civile et qui pense qu'un bon Indien est un Indien mort et que la parole de Dodge, il va se torcher avec.
Steelfingers était un salopard fini et Allister peut aller lui donner la main.
Une fois de plus, un excellent tome des aventures de Blueberry mais qui annonce avec horreur le tome suivant, que je déteste, que je crains de relire car le Général Allister est un bel enfant de salaud d'assassin, une couille molle qui s'attaque au plus faibles afin de faire mousser.

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
bdelhausse
  07 octobre 2016
Dernier tome de la "Guerre du Rail". le rythme est soutenu. Les dessins splendides... Mais on a parfois l'impression de revivre certaines des situations des premières aventures de Blueberry, avec cette sempiternelle dialectique "Je-t'aime-moi-non-plus" où Blueberry tombe de plus en plus bas, convainc les Indiens de sa bonne foi, est fait prisonnier par son ennemi du moment, Indiens, avant de retomber encore plus bas, etc.
Le lecteur sait en fin de volume que Blueberry et le Général Dodge ont tort de promettre une paix qui ne dépend pas d'eux... Et il frémit quand il voit entrer en scène le Général Allister. On se dit qu'avec des "amis" de ce calibre, point n'est besoin d'ennemis. L'avenir s'annonce bien sombre. le sens de l'honneur dont font preuve Blueberry et Dodge n'est pas partagé par tous les blancs.
Comme toujours les héros et les méchants rivalisent d'ingéniosité, mais Steelfingers va payer ses vaines promesses et sa duplicité. Superbe première planche à une seule case, où l'on voit les Indiens cavaler à la poursuite de ce qu'ils pensent être Blueberry. de manière générale, la mise en page et la mise en couleur est impeccable. En 9 tomes, on peut clairement constater la marge de progression, alors que la barre était déjà fort haut.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
umezzu
  06 octobre 2016
Je trouve que ce Blueberry témoignait d'une légère baisse de forme de Charlier en 1971. Blueberry passe son temps dans cet album à tenter de ramener la paix entre les indiens et les forces américaines dans les Blackhills où doit passer la voie ferrée trans-américaine. Pour se faire, il est tour à tour pris en grippe par les uns ou les autres, capturé, évadé, recapturé. Steelfinger continue de vouloir sa mort, comme ses complices, et quelques chefs indiens. Mike est constamment tiraillé par son devoir d'obéissance militaire, qui lui fait faire l'inverse de ce qu'il voudrait. Heureusement McClure et Red Neck vont tout faire pour l'aider. Et le général Dodge n'a pas perdu confiance en lui...
Commenter  J’apprécie          30
Radwan74
  22 janvier 2021
Une histoire prenante et terriblement frustrante tant les traîtrises, les mauvais coups et les personnages malsains sont légions dans cette série.
Et malgré des fins réjouissantes, on est jamais à l'abri d'une situation qui s'envenime de nouveau...
Bref, Charlier et Giraud sont passés maîtres dans des scénarios passionnants qui nous font passés par toutes les émotions.
L'album se termine encore une fois sur un terrible suspense...
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
GrouchoGroucho   28 janvier 2015
Une mauvaise paix vaut mieux que la meilleure des guerres, et le chef des visages-pâles est aussi soucieux que toi d'épargner la vie de ses guerriers ! Si tes propositions sont acceptables, il les écoutera !
Commenter  J’apprécie          20
JacopoJacopo   06 juin 2020
- Bonsoir les gars ! Dites-vous bien que ce n'est qu'un hors-d'œuvre à côté de ce qui vous attend quand le lieutenant reviendra.
- Sortons d'ici Mac ! L'air n'y est pas assez frais à mon goût !..
Commenter  J’apprécie          20
bdelhaussebdelhausse   07 octobre 2016
Quand je pense, sniff!... qu'un type comme lui s'est sacrifié pour deux minables comme nous... sniff... c'est trop triste, tiens!... vaut mieux noyer tout ça dans le pétrole!... (p.8)
Commenter  J’apprécie          10
bdelhaussebdelhausse   07 octobre 2016
Confiants en la parole des visages pâles et surtout de celui qu'ils appellent "nez-cassé", les Peaux-Rouges ne soupçonnent guère l'effroyable péril qui menace leur campement. (p.48)
Commenter  J’apprécie          10
bdelhaussebdelhausse   07 octobre 2016
Le seul moyen d'empêcher le lieutenant de souffler dans son maudit clairon -sauf votre respect; sir- c'était d'accepter de jouer au poker avec lui. (p.36)
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Jean-Michel Charlier (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Michel Charlier
À présent corsaires du Roy, Barbe-Rouge, Éric, Baba et Triple-Patte partent en chasse du « Spectre », un mystérieux pirate qui rançonne les planteurs de Pamticoe Sound. Une course mortelle s'engage contre un adversaire machiavélique… Entre hommage respectueux aux créateurs, Jean-Michel Charlier et Victor Hubinon, et nécessaire actualisation du mythe, Jean-Charles Kraehn et Stefano Carloni signent un retour fracassant du plus célèbre pirate de la BD franco-belge dans ce premier tome d'un diptyque !
autres livres classés : westernVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Aviateurs de légende

Quel pilote de sa majesté a déserté pour rejoindre les républicains à Barcelone dans Mattéo quatrième époque ?

Lord Guynemero
Sir Mermoza
Lord Nungessero
Sir Lindebergha

12 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : Jean-Michel CharlierCréer un quiz sur ce livre