AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
3,6

sur 36 notes
5
3 avis
4
7 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
jamiK
  03 février 2019
Belle ambiance chaude, dans l'univers du Jazz à New-Orleans. Un vieux groupe se reforme, tente de faire un come-back et de surfer sur la vague du rétro à l'image du Buena Vista Social Club. Les flash-backs nous font penser que le groupe a un lourd passé, une histoire de femme, un drame, l'intrigue se dévoile doucement au fil des pages. La réussite de cette histoire réside dans cette atmosphère lourde, intense, les couleurs sont élégantes, le trait fouillé, minutieux, les personnages bien campés. le premier volet de ce diptyque est très agréable.
Commenter  J’apprécie          220
Mahpee
  20 décembre 2014
Point n'est nécessaire d'être amateur de jazz pour apprécier ce magnifique album. de très bons dessins, des couleurs parfaitement raccords ne font qu'ajouter au scénario de cette histoire de musique, de passion, d'amour et de regrets d'un groupe qui tente de se reconstituer après de longues années de silence radio.
Alvin, vieux guitariste de jazz, a voué son existence à sa musique. Sentant la vie le lâcher lentement, il entreprend de reconstituer le quartet de ses jeunes années poussé en cela par le succès du groupe Cubain Buena Vista Social Club, de vieux musiciens qui ont trouvé le succès, alors pourquoi pas eux. Réformer ce groupe ne va pas être de tout repos d'autant que le trompettiste noir Cornélius a disparu depuis cinquante ans mais le fantôme de Louis Armstrong veille...
Commenter  J’apprécie          140
badpx
  20 juin 2018
En fouillant dans les bacs de la médiathèques, j'ai pris en main cette BD et j'ai beaucoup aimé la couverture.... et finalement j'aime bien aussi le titre "Bourbon street", sans avoir jamais mis les pieds à la Nouvelle Orléans, ça m'évoque tout de suite une certaine ambiance très musicale.
Ensuite, il suffit de se laisser porter par l'histoire de ces papys musiciens qui n'ont pas renoncé à leurs rêves malgré les coups durs de la vie, qui de toute évidence seront exposés dans le tome 2.
C'est difficile a exprimer : je me suis senti bien dans ce dessin, aux couleurs si réalistes.
Une jolie découverte.
Commenter  J’apprécie          110
Erik_
  21 novembre 2020
Voilà une bd qui respire la Nouvelle-Orléans et ses clubs de jazz avec toute l'ambiance qui va avec. Alvin est un vieux bonhomme qui a arrêté la trompette suite à un traumatisme. le poids de l'âge lui pèse. Il va retrouver de vieux amis afin de reformer un groupe. Il aura besoin de l'aide de Cornélius, un fantôme venu du passé et qui tente de lui redonner le gout de vivre. L'ombre fantomatique de Louis Armstrong n'est pas trop loin non plus.

Bourbon Street est en fait la célèbre rue qui longe le vieux carré de la Nouvelle-Orléans. Il y a de la nostalgie d'une époque disparue. Cependant, il y a également l'espoir avec ce thème de la rédemption. Voici une oeuvre qui rend hommage au jazz. Une colorisation ainsi qu'un dessin parfaitement réussi qui restitue à merveille les moindres détails notamment du décors. Bref, cela sonne juste.
Commenter  J’apprécie          30
polarjazz
  13 mai 2017
J'ai beaucoup aimé. C'est l'histoire de vieux amis, musiciens de jazz sur le retour. Ils sont quelques peu désenchantés par les musiques actuelles et tentent de reformer leur groupe. le passé de certains protagonistes est bien rendu. L'atmosphère de la Louisiane est suggérée par l'aspect sépia des planches. Les visages et les corps sont crayonnés. L'ensemble s'équilibre pour souligner les notes de musique matinées de blues.
Commenter  J’apprécie          20
Marti94
  27 octobre 2013
Cadeau pour Pascal en avant-gout de nos futures vacances en Louisiane. J'ai adoré voyager avec le fantôme de Louis Armstrong et j'ai encore dans la tête la chanson « Angel eyes ». le jazz est là, comme dans la série "Treme", et donne un sens à la vie de la nouvelle Orléans. Il n'y a plus qu'à y aller et j'ai hâte !
Lu en mars 2013
Commenter  J’apprécie          20
blandine5674
  31 mai 2021
B.D. en deux tomes sur le jazz. Des anciens veulent reformer leur groupe de musique. Seulement le plus talentueux est Cornelius, disparu depuis cinquante ans. La raison va se dévoiler peu à peu.

Les dessins aux multiples détails et couleurs avec l'orange prédominant sont sublimes. Je suis pressée de connaître la suite.
Commenter  J’apprécie          10
mimouski
  06 juillet 2019
Ambiance musicale jazzy. Couleurs belles et traits caractéristiques. Contexte socio-culturel bien présent pour les flashbacks.
Suivre ces papy jazzy était une jolie découverte. Leur passion pour la musique n'a pas décru avec le temps et les relations entre eux nous font soupçonner un passé lourd et douloureux dans un environnement ségrégationniste. L'apparition d'Armstrong est surprenante comme agréable. J'ai lu avec hâte le second volume qui était déjà à ma portée :)
Commenter  J’apprécie          10
pirouettecacahuete
  29 juin 2014
Bande dessinée prise au hasard dans les rayons de la bibliothèque que je fréquente, je l'ai emprunté sans savoir à quoi m'attendre. Une bande de jazzmen, emmené par Alvin, n'ayant jamais connu la gloire veulent se reformer et connaître le succès. Mais Cornélius, le très talentueux trompettiste du quator, a arrêté de jouer il y a bien longtemps. le groupe part à sa recherche, parvient à le convaincre et le premier tome s'achève sur une tournée que le groupe reformé va entamer.
Une bonne surprise que cette lecture, un bon moment, on entend presque la musique sortir des pages de la bande dessinée !
L'histoire est très intéressante, les détails et précisions du passé d'Alvin et Cornélius sont distillés au fur et à mesure du récit, ce qui épaissit le mystère autour de leur passé.
Commenter  J’apprécie          10
BidouilleB
  29 mars 2013
Les espoirs déçus, le goût d'inachevé peuvent engendrer les plus folles entreprises. Alvin, ancien jazz man a l'âge de la retraite, connait bien l'amertume des rêves qui n'ont pas aboutis. La gloire et les têtes d'affiches, il ne les a jamais rencontré. Resté deuxième ou troisième homme dans sa carrière, il rêve maintenant de reformer un groupe à l'image de Buena Vista Social Club, qui fait un malheur à cette époque (1997).
L'idée est belle, mais sa réalisation n'est pas aisée, plus encore quand Cornelius, l'ami de toujours de Alvin, refuse de rejoindre le groupe, obéissant à une vieille promesse. Pourtant cela ne pourra pas décoller sans le trompettiste le plus prometteur de sa génération.
C'est un fantôme qui nous raconte cette histoire, et pas des moindre, Monsieur Armstrong Louis. Conteur "presque" invisible", il met son grain de sel dans l'aventure.
Le récit suit les papy du jazz dans leur entreprise et remonte le fil des souvenirs, jusqu'à leur début dans la musique. Deux époques, deux mondes, les actes passés trouvant toujours un écho dans le présent.
Un très beau graphisme, même si la mise en couleur n'est pas toujours à mon goût (le coup de crayon d'Alexis Chabert perd de son charme avec la couleur je trouve.). On retrouve tout de même l'ambiance de la Nouvelle-Orléans la musicale et métissée; et celle de ce vieux sud, toujours à la limite de la haine.
Les quatre grand-pères sont attachants et l'histoire rend un bel hommage à Armstrong.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
850 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre