AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Erik_


Erik_
  03 septembre 2020
Il est vrai que le cimetière est rempli de plein d'innocents et notamment en cette période de la Renaissance où vient d'avoir lieu le massacre de la Saint-Barthélemy. Les tensions entre protestants et catholiques sont encore très vives parmi la population alors qu'un nouveau roi Henri IV tente l'apaisement et pour cause (c'est un prince protestant connu sous le nom d'Henri de Navarre).

L'Eglise a tué des milliers d'innocents. Elle fait malheureusement encore de nos jours des ravages parmi nos jeunes enfants qu'il ne faut jamais laisser sans surveillance et encore moins dans une église par ailleurs non tolérante. Certes, il faut pardonner car ils ne savent pas ce qu'ils font.

On assiste également à l'emmurement des jeunes femmes au nom de Dieu. Elles sont d'ailleurs chargées de donner la bénédiction au peuple affriolant de ce genre de pratiques barbares. L'héroïne Oriane va malheureusement en faire les frais car il n'est pas bon être la fille d'un apothicaire en ces temps-là car on peut très vite être accusé de sorcellerie et de commerce avec le diable. C'est assez pratique pour se débarrasser des gens un peu gênant car grosse gueule.

On éprouvera également de la compassion pour le héros, un jeune garçon qui fouille le cimetière à la recherche des ossements de son père tué lors de ce fameux massacre. Bref, l'ambiance un peu mortuaire est véritablement assurée !

Pour le reste, j'ai trouvé cela assez intéressant car original sur une période un peu méconnue. On entre dans les bas-fonds de la capitale parisienne en ces temps troublés. A noter une accélération du récit dans la dernière partie du premier tome qui donne envie de lire la suite. On ne sera pas déçu par ce diptyque qui réserve de bonnes surprises.
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (1)voir plus