AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de tchouk-tchouk-nougat


tchouk-tchouk-nougat
  30 janvier 2017
Lors d'une confrontation entre le shérif et Pierce, les deux hommes trouvent la mort. Et c'est le pauvre Joey qui a tué accidentellement le shérif. Il reste prostré jusqu'à ce qu'un musicien venu pour la veillée funèbre lui mette un Ukulélé dans les mains. Lisa elle continue de tenir le saloon d'une main de fer et de se battre pour les orphelins de la ville.

Bien qu'on s'éloigne un peu du concept du train des orphelins, c'est un plaisir de pouvoir suivre la vie de Lisa et Joey et leur combat pour les orphelins de leur ville.
En parallèle nous suivons le Joey adulte, qui vient de perdre Lisa, et qui se sent du coup un peu perdu. Il raconte ses malheurs à qui veut bien l'entendre et se met à la recherche de ses racines (d'où le titre de ce tome 7).
Encore une fois ce cycle marche en diptyque, suite au prochain numéro alors.

Le dessin typé de Fourquemin est toujours agréable.
Commenter  J’apprécie          130



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (12)voir plus