AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2013219741
Éditeur : Hachette Jeunesse (10/04/2002)

Note moyenne : 4.45/5 (sur 20 notes)
Résumé :
Comment réunir en un bouquet les cent plus belles fleurs de la poésie française ? Pourquoi ne pas demander aux poètes d'aujourd'hui de nous les cueillir eux-mêmes ? De l'émouvante supplique de François Villon au chant du " petit bonheur " de Norge, ils sont tous là, ces mots et ces rythmes qui enchantent nos mémoires... fleurs d'encre surgies du riche terreau de l'expérience humaine et prêtes à réjouir de nouveaux regards.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Oliphant
  01 avril 2013
Ce petit recueil de poèmes pour la jeunesse me suit et m'accompagne depuis plus d'une dizaine d'années maintenant. Même quand je ne l'ai pas sous la main, il m'accompagne par la pensée… J'ai associé un certain nombre de ces poèmes à des moments, des souvenirs de ces dernières années.
Ce recueil il s'agit d'un « bouquet de fleurs », comme le signale la préface « car ces poèmes ont été choisis un par un, avec passion, en tenant compte de leur beauté, comme on cueille une à une les fleurs d'un bouquet qu'on veut offrir à quelqu'un qu'on aime ». Ces cent poèmes ont été choisis par des poètes d'aujourd'hui qui souhaitaient rendre hommage à ces auteurs qu'ils admiraient et qui ont fait de la « poésie un jardin enchanté, d'une richesse et d'une diversité fabuleuses, où l'on voudrait vouloir tout cueillir ».
De Hugo, en passant par Rimbaud, Norge, Verlaine, Prévert, Baudelaire mais aussi La Fontaine et tant d'autres, ce recueil nous replonge dans les grands poèmes qui ont marqués nos vies. Plus ou moins regroupés par thèmes, sur le bonheur, la nature, l'évocation des sentiments, l'amour, l'oubli,…
Pour petits et grands, c'est l'occasion de se souvenir mais aussi de découvrir…
Pour ma part, les pages les plus lues et relues sont celles de la Fontaine, Apolinaire, Claude Roy (La nuit), Baudelaire (Harmonie du soir) mais aussi et surtout Demain dès l'aube de Victor Hugo, qui est d'ailleurs le titre de ce recueil, puisqu'il est considéré comme le plus beau de la poésie par les auteurs. Un poème indescriptible tant les impressions qui en découlent sont d'une force émotionnelle rare.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
PetiteLectrice
  13 mars 2014
Moi qui ADORE la poésie, je n'ai pas été déçue !
Certain poèmes m'ont fait rire, (et oui surprenant non?) et d'autres m'ont laissé... disons perplexe!
C'est tout l'art de la poésie...
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
OliphantOliphant   30 avril 2013
Odeur des pluies de mon enfance
Derniers soleils de la saison !
A sept ans comme il faisait bon,
Après d'ennuyeuses vacances,
Se retrouver dans sa maison !

La vieille classe de mon père,
Pleine de guêpes écrasées,
Sentait l'encre, le bois, la craie
Et ces merveilleuses poussières
Amassées par tout un été.

O temps charmant des brumes douces,
Des gibiers, des longs vols d'oiseaux,
Le vent souffle sous le préau,
Mais je tiens entre paume et pouce
Une rouge pomme à couteau.

Automne - René Guy Cadou
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
OliphantOliphant   22 avril 2012
J'ai cueilli ce brin de bruyère
L'automne est morte souviens-t'en
Nous ne nous verrons plus sur terre
Odeur du temps brin de bruyère
Et souviens-toi que je t'attends

L'adieu - Apollinaire
Commenter  J’apprécie          90
LaliLali   02 avril 2017
La rose et le réséda

Celui qui croyait au ciel celui qui n’y croyait pas
Tous deux adoraient la belle prisonnière des soldats
Lequel montait à l’échelle et lequel guettait en bas

Celui qui croyait au ciel celui qui n’y croyait pas
Qu’importe comment s’appelle cette clarté sur leur pas
Que l’un fut de la chapelle et l’autre s’y dérobât

Celui qui croyait au ciel celui qui n’y croyait pas
Tous les deux étaient fidèles des lèvres du cœur des bras
Et tous les deux disaient qu’elle vive et qui vivra verra

Celui qui croyait au ciel celui qui n’y croyait pas
Quand les blés sont sous la grêle fou qui fait le délicat
Fou qui songe à ses querelles au cœur du commun combat

Celui qui croyait au ciel celui qui n’y croyait pas
Du haut de la citadelle la sentinelle tira
Par deux fois et l’un chancelle l’autre tombe qui mourra

Celui qui croyait au ciel celui qui n’y croyait pas
Ils sont en prison Lequel a le plus triste grabat
Lequel plus que l’autre gèle lequel préfère les rats

Celui qui croyait au ciel celui qui n’y croyait pas
Un rebelle est un rebelle deux sanglots font un seul glas
Et quand vient l’aube cruelle passent de vie à trépas

Celui qui croyait au ciel celui qui n’y croyait pas
Répétant le nom de celle qu’aucun des deux ne trompa
Et leur sang rouge ruisselle même couleur même éclat

Celui qui croyait au ciel celui qui n’y croyait pas
Il coule, il coule, il se mêle à la terre qu’il aima
Pour qu’à la saison nouvelle mûrisse un raisin muscat

Celui qui croyait au ciel celui qui n’y croyait pas
L’un court et l’autre a des ailes de Bretagne ou du Jura
Et framboise ou mirabelle le grillon rechantera
Dites flûte ou violoncelle le double amour qui brûla
L’alouette et l’hirondelle la rose et le réséda

Louis Aragon
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
OliphantOliphant   05 avril 2013
Rien qu'un petit bonheur, Suzette,
Un petit bonheur qui se tait.
Le bleu du ciel est de la fête ;
Rien qu'un petit bonheur secret.

Il monte ! C'est une alouette
Et puis voilà qu'il disparaît ;
Le bleu du ciel est de la fête.
Il chante, il monte, il disparaît.

Mais si tu l'écoutes, Suzette,
Si dans tes paumes tu le prends
Comme un oiseau tombé des crêtes,
Petit bonheur deviendra grand.

Au petit bonheur - Norge
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
OliphantOliphant   07 avril 2013
Quoi qu'a dit ? - A dit rin.
Quoi qu'a fait ? - A fait rin.
A quoi qu'a pense ? - A pense à rin.

Pourquoi qu'a dit rin ?
Pourquoi qu'a fait rin ?
Pourquoi qu'a pense à rin ?

- A' xiste pas.

La môme néant - Jean Tardieu
Commenter  J’apprécie          60
Video de Jacques Charpentreau (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacques Charpentreau
L'école, de Jacques Charpentreau
Dans la catégorie : Recueils, anthologiesVoir plus
>Littérature des langues romanes. Littéraure française>Poésie française>Recueils, anthologies (61)
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
728 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre