AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782130567400
314 pages
Éditeur : Presses Universitaires de France (27/02/2008)
4/5   6 notes
Résumé :

Vers 3200 avant notre ère, l'histoire de l'humanité connut un tournant radical : l'écriture fut inventée à Sumer. Pendant plus de trois mille ans, la civilisation mésopotamienne fit un usage intensif du cunéiforme, dont témoignent les centaines de milliers de tablettes d'argile découvertes à ce jour ; elles renseignent sur toute la société, des rois jusqu'aux esclaves. Qui était alors capabl... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Enroute
  03 octobre 2020
C'est une approche de ce qui se rapporte à l'art d'écrire en Mésopotamie : techniques d'écriture, méthode de sauvegarde, correspondance, classifications des tablettes, etc.
On y apprend que le nombre de scripteurs et de lecteurs était beaucoup plus important qu'on ne pourrait le croire malgré la complexité de l'écriture cunéiforme : les témoignages de lecteurs militaires, marchands, administratifs, etc abonderaient. La raison serait que la lecture actuelle d'une tablette dont l'époque de production est incertaine implique en effet de maximiser toutes les possibilités de lectures, ce qui n'était pas le cas des contemporains qui, eux, ne se demandaient pas s'il ne fallait pas donner aux idéogrammes le sens qu'on leur donnerait trois siècles plus tard. L'autre raison serait qu'avec une centaine d'idéogrammes seulement, on parvenait à produire un assez grand nombre d'énoncés.
La résistance de l'écriture cunéiforme malgré l'apparition de l'araméen, qui emploie des lettres comme nos alphabets, serait due à une faveur pour la tradition et le prestige de l'ancienneté, un peu comme le latin a longtemps résisté malgré les langues modernes (français, italien, etc.)
Intéressant de voir que les enveloppes existaient... hé oui !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Henri-l-oiseleur
  30 octobre 2015
Quand on mesure la complexité de l'écriture cunéiforme akkadienne, syllabaire de plusieurs centaines de signes accompagné de signes-mots, ou logogrammes, hérités du sumérien, on peut s'interroger sur les pratiques culturelles liées à la lecture et à l'écriture dans l'ancienne Mésopotamie. On sait que le lien entre la complexité de l'écriture et l'illettrisme n'est pas mécanique : des sociétés à alphabet peuvent être profondément illettrées, d'autres à système complexe, comme la Chine, plutôt lettrées. Telles sont les questions passionnantes que traite en historien Dominique Charpin, dans l'un des rares ouvrages sur la Mésopotamie ancienne disponible en français.
Commenter  J’apprécie          80
Sileva76
  25 janvier 2019
"Lire et écrire à Babylone" a été écrit par l'assyriologue Dominique Charpin, professeur au Collège de France.
Dominique Charpin est donc professeur au Collège de France depuis 2014. Ses cours, très pédagogiques, et dont les vidéos sont accessibles en ligne, ont portés sur les temples en Mésopotamie, sur les alliances au Proche-Orient ancien, sur la lecture et l'écriture en Mésopotamie à l'époque paléo-babylonienne (qui remet au goût du jour le présent livre), sur la ville d'Ur et enfin, le cours de cette année a été consacré à la Mésopotamie sous les successeurs d'Hammu-rabi (le roi du fameux code de loi). de ses cours, il a tiré deux ouvrages, dont l'un est paru (sur les temples) et l'autre à paraître (sur les alliances au Proche-Orient).
Le livre est accompagné de tableaux chronologiques, d'une carte du Proche-Orient, d'une table des abréviations et une bibliographie.
Ayant été un pris par le temps en ce mois de janvier, la fin de ma lecture commence à remonter, mais je vais essayé de donner mes impressions.
Je tiens à préciser que c'est un livre très accessible pour le niveau qu'il prétend avoir. C'est incontestablement universitaire, mais ce n'est pas un manuel. D'ailleurs, Charpin utilise volontiers le "je", ce qui est quand même peu commun en Histoire normalement (mais ça rend le propos plus incarné et vivant). Il est évident que le style des premiers lecteurs et écrivains de l'humanité n'est pas le notre.
Au final, c'est un livre d'un grand intérêt, qui permet de mieux connaître cette époque passionnante. Pour ceux qui voudraient en lire un peu plus sur cette époque, je conseillerais à la fois de visionner la vidéo ou de lire le texte de la leçon inaugurale au Collège de France de Dominique Charpin, mais aussi le volume illustré consacré par les éditions Belin à cette période ancienne.
Pour ceux qui aimeraient avoir une idée plus précise du contenu de ce livre, je vous invite à lire l'article sur mon blog, qui est plus détaillé (chapitre par chapitre).
Lien : http://le-cours-du-temps.ove..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Myrabelle
  09 juin 2012
Apprendre que l'écriture fut inventée à Sumer vers 3200 avant notre ére est quelque chose de fascinant, suivre l'évolution de cette invention et en connaître l'utilisation faite par ces peuples de Mésopotamie m'a beaucoup intéresée. Je suis une inconditionnelle de l'Epopée de Gilgamesh que j'ai découverte en cours "histoire du livre" ainsi que de superbes livres anciens.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Henri-l-oiseleurHenri-l-oiseleur   21 octobre 2015
La formule initiale d'une lettre paléo-babylonienne trahit les origines orales de la transmission du message. En effet, les premières lignes sont invariablement formulées en deux parties : "A X, dis : ainsi parle Y." A qui s'adresse l'impératif "dis" ? On considère en général que la formule garde le souvenir du stade oral des origines et s'adresse donc au messager. (...) Le destinataire est identifié en tête, par son nom, son titre ou par les deux. (...) La deuxième partie de l'adresse identifie l'expéditeur ... Comme le reste de la lettre est rédigé à la troisième personne, l'emploi de la deuxième personne montre que la deuxième partie de l'adresse constitue un discours mis dans la bouche du messager qui parle au destinataire. C'est ensuite seulement que l'on trouve les paroles que l'expéditeur destine directement à son correspondant.

pp. 167-168
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MyrabelleMyrabelle   09 juin 2012
Il s'agit en effet d'incisions pratiquées sur la surface de la tablette d'argile crue à l'aide d'un calame en roseau ou en os de section triangulaire. L'impresion de ce calame produit un "clou" ou "coin" (en latin cuneus, d'où le nom donné à cette écriture au XVIIIe siècle). La combinaison de plusieurs "clous" ou "coins" forme un signe.
Commenter  J’apprécie          30
EnrouteEnroute   02 octobre 2020
... il est ainsi très facile de remanier un texte sur son ordinateur, ou de l'annoter sur une feuille de papier, toutes choses que l'argile ne permet pas ou mal. En revanche, l'argile possède un avantage considérable : elle ne craint ni le feu, ni l'eau, ni les perturbations magnétiques. Bref, dans quelques milliers d'années, nos photos, livres, disques dur auront sans doute disparu, mais nos collections de tablettes cunéiformes seront toujours là...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
EnrouteEnroute   02 octobre 2020
En Mésopotamie, il n'y a pas de lecture "gratuite" : on ne voit personne lire pour son plaisir.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Dominique Charpin (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dominique Charpin
Dominique Charpin, professeur titulaire de la chaire Civilisation mésopotamienne, introduit son cours de l'année 2020-2021 "Éléments pour une histoire de l'assyriologie". La suite de cet enseignement est à découvrir ici : https://www.college-de-france.fr/site/dominique-charpin/course-2020-2021.htm
autres livres classés : babyloneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2370 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre