AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782370210012
80 pages
Éditeur : Raconter la vie (02/01/2014)

Note moyenne : 3.68/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Sans eux, les magasins seraient vides. Qui se soucie pourtant de ces hommes qui approvisionnent les villes ? Vaste population ouvrière, les chauffeurs-livreurs apparaissent, aux yeux des citadins, comme des gêneurs : déclencheurs d’embouteillages, pollueurs... A eux de concilier l’inconciliable : le stress des automobilistes et les exigences du client, l’impatience des consommateurs et l’aspiration à la tranquillité des riverains. Mission impossible ? Depuis les cam... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
JeanLouisBOIS
  15 mars 2019
Univers parallèles.
Comme titre, je reprends l'expression d'Eve Charrin (p.13 & 36) car elle me semble bien résumer la vie des chauffeurs-livreurs, particulièrement dans les grandes villes. En effet, ces professionnels de la logistique, tout en travaillant dans un même lieu, ne paraissent pas partager la même ville que les citadins. La Course ou la ville se présente comme une enquête journalistique, un témoignage sur la vie professionnelle de ces grands oubliés, de ces grands négligés, de ces grands méprisés de l'infrastructure du fonctionnement élémentaire et indispensable des villes. Je ne sais si ce livre permet une réhabilitation de ces hommes souvent mal payés et qui doivent pourtant faire preuve de débrouillardise, de bonhommie, de compromis et finalement de psychologie appliquée bien supérieurs à ceux qu'ils servent.
Comme toujours, dans cette excellente collection Raconter La Vie des Editions du Seuil, on retrouve chez ces gens ordinaires une même recherche de dignité et de force morale dans un environnement souvent hostile. le beau travail d'Eve Charrin consiste à repérer et à mettre en valeur ces qualités humaines déployées au quotidien.
Le seul bémol vient justement de l'auteure qui cherche vers la fin de l'ouvrage à inféoder ces travailleurs du quotidien à une idéologie de gauche fortement teintée de marxisme qui semble avoir la préférence de l'auteure ainsi que celle des directeurs de la collection. de plus, si on suit le lien internet recommandé par le livre, on arrive sur le site « raconter le travail.fr », un site de la CFDT qui cherche davantage à vous convertir au bienfondé des politiques de gauche qu'à approfondir le sujet spécifique qui nous intéresse ici. Alors, concentrons notre attention seulement sur l'enquête d'Eve Charrin et goûtons pleinement l'authenticité et le plaisir qui émanent de ce témoignage.

Lien : http://wodka.over-blog.com/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Flo76300
  11 janvier 2018
Un très bon livre sur le métier de chauffeur-livreur et qui montre ce que la plupart des gens ne voient pas et comment ils réagissent (moi y compris je l'avoue) quand on est bloqué derrière un camion de livraison alors que le livreur ou la livreuse ne fait que son travail et comme dans tout métier pour être chauffeur-livreur il faut avoir du courage et supporter les humeurs des autres
Commenter  J’apprécie          32
map
  16 novembre 2014
Instructif et intéressant.
Commenter  J’apprécie          12

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
JeanLouisBOISJeanLouisBOIS   01 mars 2019
Au cœur des corvées les plus ingrates reste toujours le plaisir, dérisoire, éphémère mais bien réel, de la ligne qu'on raie de la liste, de la case qu'on coche. Plaisir cérébral, immédiat, intense du chiffre: succédané d'accomplissement. (p.35).
Commenter  J’apprécie          10
JeanLouisBOISJeanLouisBOIS   01 mars 2019
A les entendre [les chauffeurs-livreurs], la mobilité physique libère (un peu, beaucoup) de la hiérarchie, elle rend à celui qui roule une marge de manœuvre interdite au salarié sédentaire. (p.45).
Commenter  J’apprécie          10
BiquetteBiquette   15 mars 2014
Consigne donné au chauffeur de surgelés chez un géant du fast food :' Il ne faut jamais donner tort au client, ne pas s'en approcher de trop près, ne pas le regarder dans les yeux'
Commenter  J’apprécie          10
JeanLouisBOISJeanLouisBOIS   01 mars 2019
Des chauffeurs-livreurs à bord de leur camion, les distributeurs n'ont pas envie de dire quoi que ce soit parce qu'ils ne voient rien là qui puisse servir l'image d'une enseigne auprès des clients et des actionnaires. Pollution, encombrement, ouvriers: triple repoussoir. (p.24).
Commenter  J’apprécie          00
JeanLouisBOISJeanLouisBOIS   01 mars 2019
Toutes les innovations des vingt dernières années mesurent, encadrent, contrôlent. (p.46).
Commenter  J’apprécie          10

Video de Eve Charrin (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eve Charrin
Interview d'Eve Charrin en janvier 2014 à l'occasion de la sortie de La Course ou la ville.
autres livres classés : livreurVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Charade-constat

Première saison d'une épopée

Iliade
Bible
Saga
Genji

6 questions
49 lecteurs ont répondu
Thèmes : sociologie , météorologie , vacancesCréer un quiz sur ce livre