AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2812616172
Éditeur : Editions du Rouergue (03/05/2018)

Note moyenne : 3.86/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Parce que la vie à la maison n’est pas facile, avec le seul salaire de sa mère, Victorien et sa grand-mère Colette décident de tenter leur chance à un jeu télé à Paris, à 800 kilomètres de chez eux. Comme ils n’ont pas d’argent pour le train, ils se lancent dans le covoiturage. Suivront trois jours de rencontres et d’aventures désopilantes. On retrouve Cécile Chartre au meilleur de sa verve, pour un road-movie plein d’humour et de tendresse. Par l’auteur de Joyeux o... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Didili
  17 juin 2018
Une petite virée en compagnie de Victorien et de sa grand-mère la sémillante Colette direction Paris en passant par Saint-Étienne ! Moi je dit : Oui !
J'ai tenté ma chance moi aussi en participant à la Masse critique jeunesse. Y a pas d'âge pour lire ce genre d'ouvrage lol !
J'ai été retenue et ainsi je remercie BABELIO et les Éditions Rouergue
Victorien est un ado de 14 ans assez débrouillard élevé par sa mère célibataire et sa grand-mère qui donne un sacré coup de main dans l'organisation familiale. Ils ont ensemble l'idée de participer à un jeu télé pour remporter des brouzoufs !
Victorien est le narrateur de ce livre ainsi on a un ton moderne, enlevé et très marrant. Surtout quand son vocabulaire se croise avec celui de sa mamie.
On suit les amours de ce jeune garçon et aussi ceux de sa grand-mère. La virée en covoiturage sera l'occasion de croiser bien d'autres personnages.
Une jolie petite histoire aux sympathiques leçons de vie. Humour et tendresse sont au programme de cette folle virée !
Les jeunes lecteurs seront séduits, enfin je pense ;-). le livre n'atteint pas les 100 pages ça ne devrait donc pas les effrayer...
Embarquez pour cette folle virée !
Y a peut-être plus que des brouzoufs à la clé !

Lien : https://imagimots.blogspot.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
orbe
  14 juin 2018
Victorien part avec sa grand-mère participer à un jeu télévisé afin de tenter de gagner de l'argent qui manque tant à la maison.
Mais la virée devient rapidement compliquée. le trajet dévie très vite de sa trajectoire initiale et les imprévus ne manquent pas.
Il faut gérer les soucis matériels mais aussi entraîner la mamie au jeu. Heureusement, l'accumulation de difficultés ne nuit pas à la bonne humeur du voyage.
Vont-ils arriver à leur but ? Il est en tout cas certain qu'ils auront beaucoup appris de la vie...
Un roman qui nous entraine sur les chemins de traverse. C'est le lien grand-parent enfant qui renforce le courage et la confiance des deux personnages.
L'auteur semble nous montrer que l'on se construit peut-être pas plus droit mais plus fort avec ses proches à côté. Les héros n'ont pas vraiment le sens de la réalité mais ils ont celui de l'humanité.
Un récit court, pep's pour ne pas passer à côté de l'essentiel, l'autre !
A découvrir !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
Commenter  J’apprécie          140
letilleul
  18 avril 2018
Tellement flattée de pouvoir lire ce titre juste avant sa diffusion, que je l'ai gardé pour les vacances de printemps comme une gourmandise à déguster au moment du thé...
Et c'est une invitation à 96 pages de bonne humeur, de rire. "Le Brouzouf Tour" est un road Movie à la française, rempli de jeux de mots, de regard acéré sur le monde et d'émotions appropriées.
Le noeud de l'intrigue : Victorien et sa "petite mamie" déjantée Colette partent à l'assaut de la capitale pour participer à un jeu à la télé.
J'y ai retrouvé l'humour et le rythme burlesque du road movie qui a fait le succès de Romain Puertolas dans "L'extraordinaire voyage du fakir".
Car Ces 800 kilomètres vont être l'occasion de folles rencontres : au désespoir de ce pauvre rat, une amitié atypique et une magnifique histoire d'amour....
Le style est rondement mené, le sourire ne vous quitte pas tout au long de la lecture - sauf personnellement lors de l'épisode tragi-dramatique du rat...
En ce joli mois de mai, partagez avec vos enfants cette magnifique aventure intergenerationnelle qui ne fera que renforcer les liens familiaux.


Lien : http://www.liresousletilleul..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
AnneClaire29
  13 juin 2018
Victorien, 14 ans, part sur les routes de France avec sa grand-mère pour participer à un jeu télévisé. Sa grand-mère lui promet de lui donner l'argent qu'elle gagnera pour lui assurer un avenir meilleur, car dans la famille l'argent est loin de couler à flot.
Un court roman à l'humour décapant et une relation petit-fils/grand-mère touchante. Ces deux là nous embarquent dans leurs aventures au grès de leur rencontres en covoiturage et hôtel de seconde zone.
Commenter  J’apprécie          70
Nadael
  16 juin 2018
On est tous pareil, quand on regarde des jeux à la télé. On connaît presque toutes les réponses et certains candidats, navrants de médiocrité nous font bisquer dans notre canapé. Alors un jour Colette, soixante-dix sept ans, se dit qu'elle serait tout à fait capable de participer à ce jeu télé quotidien – regardé avec Victorien son petit-fils de quatorze ans – et remporter plein de brouzoufs, terme synonyme de « Thune, flouze, blé, pognon, pépettes. du fric quoi. Exemple : Aaaahh si seulement j'avais des brouzoufs! ». Parce que bon dans la famille – elle, sa fille et Victorien – , on roule pas sur l'or…
Bingo ! Colette est sélectionnée pour participer à l'enregistrement du jeu télévisé à Paris. Problème : c'est à 800 bornes et elle n'a pas d'argent pour payer le transport… mais elle ne baisse pas les bras, Colette, jamais… Victorien va venir avec elle, à deux ils iraient au bout du monde!! L'adolescent, hyper attachant et très attaché à sa grand-mère la trouve complètement folle mais son audace, il adore… D'ailleurs, « J'adore ma vie » répète-t-il à l'envie, comme un mantra, ironique bien sûr!
Les voilà donc partis presque bras-dessus bras-dessous dans un road-movie tendre et déjanté qui durera quatre jours, des heures et des heures de rigolades d'élucubrations d'amour et de rencontres improbables d'une richesse infinie, des covoiturages loufoques des nuits dans des hôtels pas chers et des révisions de culture générale … un concentré d'émotions.
Un périple intergénérationnel drôlissime, un voyage plein d'humanité, un roman qui ne manque pas de piquant!
Lien : https://lesmotsdelafin.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
letilleulletilleul   09 mai 2018
Incroyable le nombre d’informations et d’anecdotes en tout genre qu’elle a pu emmagasiner pendant toutes ces années. Bon, le souci, c’est que des fois ça se mélange un peu dans sa tête. Du style « J’ai vu Albert Camus hier chez Nagui, il a pris du bide le pauvre vieux ! » Ben ouais, soixante-dix-sept ans au compteur Colette tout de même, faut pas trop lui en demander non plus. C’est pour ça que j’ai profité du voyage pour la faire réviser un petit peu. Beaucoup même. Pour être honnête, je l’ai fait bosser comme une malade. Une bonne remise à jour de son disque dur lui a fait le plus grand bien. Allez hop, on défragmente tout ça et on repart d’un bon pied. C’est mal, je sais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
letilleulletilleul   18 avril 2018
Le samedi suivant, on était en route pour Jardigland. Dans ma tête c’était la fête. Je me répétais en boucle « C’est gagné ! » comme l’autre crétine du dessin animé. Ouais, c’était gagné pour le chinchilla.
Parce qu’à Jardigland, il y en avait plein, et j’étais persuadé, petit inconscient plein d’espoir que j’étais, qu’ils n’attendaient que moi.
Une fois là-bas, j’ai vite compris qu’il allait y avoir une boulette dans le potage.
100 euros le chinchilla.
Un chinchilla vit en couple ou ne vit pas.
200 euros les deux chinchillas.
Deux chinchillas vivent dans une très grande cage à deux étages, ou ne vivent pas.
450 euros la très grande cage.
35 euros le petit lapin gris dans sa cage en plastique. Et c’est comme ça que le chinchilla s’est transformé en lapin gris.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
DidiliDidili   17 juin 2018
Alors si en plus le vocabulaire du 3ème âge s'en mêle, on n'est pas couché
Commenter  J’apprécie          120
NadaelNadael   16 juin 2018
« Bon, ce qui me plaisait le plus dans cette histoire, c’est qu’elle nous considérait comme de « vrais gens », Colette et moi. À croire que même si on a une vie complètement bizarre, avec de vraies failles sismiques à l’intérieur, on est toujours le « vrai gens » de quelqu’un. C’était plutôt rassurant, d’autant plus que je commençais sérieusement à douter de ce que nous étions réellement. »
Commenter  J’apprécie          10
ClioInoClioIno   20 juin 2018
J'ai essayé de toucher ce qu'il y a de plus sensible en lui. Un cœur. Ou un truc qui bat dans sa poitrine. Mais sous les pectoraux, il n'y a que du vide. Du néant. Personne pour être aimé. Juste une tête qui se balance de droite à gauche. Et une bouche qui dit non.
Commenter  J’apprécie          00
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

poil au nez

De qui est amoureux le personnage principal?

prunne
pomme
sévrine
prune

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Poil au nez de Cécile ChartreCréer un quiz sur ce livre