AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Marc Chénetier (Traducteur)
EAN : 9782290306451
85 pages
J'ai Lu (10/07/2000)
3.56/5   16 notes
Résumé :
Que se passe-t-il quand on largue Isaac Sidel, " un commissaire babtou, un youpin avec un ver solitaire dans la panse ", ou du moins un petit bonhomme qui se prend pour lui, devant la tombe de Marcel Proust au Père-Lachaise ? On le retrouve avec un livre entre les mains, affirmant obstinément : " Je suis le père de toute une smala, les Malaussène, mais en particulier d'un fils.
Le Petit. " Dans ce récit débridé, Jerome Charyn, le plus célèbre des écrivains du... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique

Kaléidoscope littéraire où se télescope le monde de Charyn et celui de Pennac. L'action se passe à la frontière de Brooklyn et de Belleville. Les coups de matraque et les coups de Derringer pleuvent comme dans les vrais polars. On récupère le pognon planqué dans les tombes d'écrivains du Père Lachaise sans comprendre un traitre mot à toute cette histoire. Mais cette ballade où l'on croise tous les personnages du roman noir nous fait fendre la poire.

Commenter  J’apprécie          10

Tentative de conciliation entre deux univers d'écrivains que l'on sait amis, complices. Même si j'ai beaucoup l'un et l'autre, je n'ai apprécié que modérément ce livre puisque davantage orienté vers le "fan service". En cela, il n'apporte pas grand chose aux oeuvres de ces deux écrivains, pas plus qu'au lecteur...

Commenter  J’apprécie          10

A lire en écho à "Des Chrétiens et des Maures" de Daniel Pennac. les personnages se croisent, s'appellent, se font référence.

Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
— Quelles tombes t'as utilisées ? Lis-moi la liste. Tout de suite.
— Oscar Wilde. Apollinaire. Colette. Gérard de Nerval. Raymond Radiguet.
On aurait dit de la poésie de bouffeur de grenouilles à la con. (page 77)
Commenter  J’apprécie          00
J'étais un zèbre, avec un ver solitaire. Appelez-moi Malaussène. (p.87)
Commenter  J’apprécie          10
Le Concorde n'était qu'un avion au bec cassé. (page 64)
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Jerome Charyn (34) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jerome Charyn
Marie-Madeleine Rigopoulos et Jeanne Guyon présentent le nouveau roman de Jerome Charyn : Avis de grand froid.
Retrouvez les éditions Rivages Sur notre site : https://www.payot-rivages.fr/rivages/ Sur Facebook : https://www.facebook.com/EditionsRivages Sur Twitter : https://twitter.com/editionsrivages Sur Instagram : https://www.instagram.com/editionsrivages/
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus





Quiz Voir plus

Tu charries, Charyn !

Mon pote Daniel Pennac dirait qu'il a le cul bordé de nouilles, moi je préfère dire que j'ai le cul............?...................

Rouge
Bleu
Vert
Blanc
Noir

10 questions
8 lecteurs ont répondu
Thème : Jerome CharynCréer un quiz sur ce livre