AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070341976
Éditeur : Gallimard (08/11/2007)

Note moyenne : 4/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Marilyn Monroe, la dernière déesse. Aujourd'hui une icône, hier une femme d'ombre et de lumière : sexy, éblouissante et drôle mais désespérée et tragiquement seule... Jerome Charyn retrace avec sensibilité le destin fulgurant et mystérieux de Norma Jeane Mortensen. La starlette métamorphosée en bombe sexuelle fascine l'Amérique puritaine des années 50. Marilyn Monroe est née. Son extraordinaire présence physique alliée à un sens inné de la comédie fait merveille. Le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
sandraboop
  26 octobre 2013
Marylin s'est endormie 15 ans avant que je vienne au monde pourtant elle a toujours fait partie de ma vie et je l'admets cette femme me "parle", me "touche".
Je n'ai vu aucun de ses films, je ne connais d'elles que photos, documentaires et tout ce que j'ai pu en lire. Je n'ai pas chercher à lire des romans mais plutôt des biographie, ses propre écrits (Fragments à été une lecture sublime), des documentaires.
C'est dans cette dernière catégorie que je classerai ce livre. A l'appui de documents, l'auteur remonte la vie de Marylin, personnelle mais aussi professionnelle.
Ai- je appris beaucoup ? Non.
La lecture était elle plaisante ? Oui.
La femme devenue icône est surprenante. Elle s'est forgée une image (qui l'a peut être étouffée) et elle a mis Hollywood, le président des États Unis et même la planète à ses pieds.
Et dire qu'il y a encore des personnes qui la qualifient de douce idiote, naïve ...
Ses fêlures font échos, ses succès aussi.
Pas de larmoiement sur son décès dans ce petit livre. La théorie de l'assassinat ou l'approche du suicide sont juste effleurés, ce qui me convient bien.
Toutefois, en parcourant ce document, je me suis dit : " Marylin prenait des médicaments pour dormir et d'autres pour se réveiller et avoir l'énergie d'affronter le show biz, certains disent qu'elle en est morte.
Mais alors n'avons nous rien retenu ? C'est la seule comparaison que je ferai car je ne veux pas mélanger les genres : mais ça ne rappelle pas une autre star planétaire décédée récemment ? Un certain Michael Jackson ?
J'arrête ici sur cet aspect. Je suis fan de la femme Marylin. Elle me bouleverse et je continuerai longtemps à lire ce qui me parle de cette femme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
sandraboopsandraboop   26 octobre 2013
Son impact physique était extraordinaire : elle apparaissait sur l'écran comme si vous pouviez la toucher, son image possédait une étrange réalité, bien au-delà de ce que peut rendre une caméra. Mais il y a encore autre chose. Elle possédait un instinct naturel pour dire un texte comique et lui donner un ton spécial, un style à part. Elle n'était jamais vulgaire, même dans un rôle qui aurait pu le devenir [...]. Bref, elle avait une qualité que personne d'autre n'a jamais eue au cinéma, excepté Garbo. Ça, c'est vrai.

Billy Wilder à propose de Marylin Monroe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
sandraboopsandraboop   26 octobre 2013
Il m'arrive de m'asseoir devant le miroir des heures durant cherchant des signes de vieillissement. Pourtant, j'aime les gens âgés, ils ont des qualités remarquables que les personnes plus jeunes ne possèdent pas. Je veux vieillir sans avoir recours aux liftings. Ils enlèvent au visage la vie et la personnalité. Je veux avoir le courage d'être loyale vis à vis du visage que j'ai fabriqué.

Marylin Monroe
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sandraboopsandraboop   26 octobre 2013
"Elle n'avait pas le moindre sens commun, mais possédait quelque chose de sacré, une vision à long terme de ce dont elle n'était elle-même consciente que par à-coups : les êtres humains sont tous en manque, ils sont tous des plaies ouvertes".

Il la voyait comme "une poétesse qui essaie de réciter ses poèmes à un coin de rue devant une foule qui lui arrache ses vêtements".

Miller au sujet de Monroe
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sandraboopsandraboop   26 octobre 2013
Au Garden, ce fut l'émeute : personne n'avait jamais assisté à un gala aussi osé, démocrate ou pas. Et JFK, avec un sourire à la fois paillard et machiavélique déclara à la foule : " maintenant qu'on m'a chanté happy birthday aussi gentiment et aussi ouvertement, je peux me retirer de la vie politique. "
Ça ressemblait au baiser de la mort. La réponse à peine voilée du président au danger que représentait Marylin révélant leur petite liaison à tous. Mais JFK n'était peut être pas aussi froid et calculateur que nous pourrions le penser. D'après Hugh Sidney, le correspondant du magazine Time à la Maison-Blanche : "c'était un sacre spectacle et si j'ai jamais lu dans un regard une appréciation de la beauté féminine, c'est bien dans celui de JFK ce soir là".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
sandraboopsandraboop   26 octobre 2013
En l'espace de quatre jours (16-19 février 1955), Marylin sillonna la Corée du Sud en avion, en hélicoptère ou en jeep bâchée, donnant dix spectacles devant plus de cent mille soldats et treize mille marines. Un photographe présent témoigne : " ce n'était vraiment pas une obligation pour quelqu'un comme elle et ça n'avait rien à voir avec une campagne de promotion quelconque. De tous les artistes qui sont allés en tournée en Corée - à peu près une demi- douzaine- ce fut elle la plus sensationnelle ".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Jerome Charyn (32) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jerome Charyn

CHRONIQUE LITTÉRAIRE - Février 2015 - Anne Michel
Bronx Amer en treize nouvelles, un voyage au pays du Bronx, le lieu qui hante Jerome Charyn.
autres livres classés : biographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Tu charries, Charyn !

Mon pote Daniel Pennac dirait qu'il a le cul bordé de nouilles, moi je préfère dire que j'ai le cul............?...................

Rouge
Bleu
Vert
Blanc
Noir

10 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Jerome CharynCréer un quiz sur ce livre