AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de livrevie


livrevie
  04 juillet 2014
Je ne suis pas un homme. C'est dit. Je ne suis vraiment pas un homme. Et je n'ai pas du tout envie de savoir ce qu'il y a dans leur tête. Oh, j'aime mon Doux Chéri de tout mon coeur, mais connaitre ses pensées les plus profondes. Comment dire ? Non merci.

Alors forcément, je n'ai pas du tout apprécié cette lecture. C'est même devenu un livre-toilettes que je n'arrive pas à finir, et ça c'est terrible, parce que je finis toujours un livre, même un livre-toilettes.

L'idée est originale, je le reconnais. J'étais perplexe en achetant ce roman, parce que la couverture est… très rose. On me vendait le produit comme un livre reprenant les pensées d'un homme, et je sais que maintenant le code des couleurs n'est plus d'actualité, que ce n'est plus rose pour les filles et bleu pour les garçons. OK, d'accord, il parle d'une femme, mais bon, la couverture est quand même très, très … rose…

La plume pourrait être sympa si on ne tombait pas dans des schémas très répétitifs (les « vous voyez ce que je veux dire ? » et autres « vous comprenez » sont rigolos au début, puis un peu lassants. C'est comme le chocolat, il ne faut pas abuser des bonnes choses, sinon ça perd de sa saveur.)

Et ses pensées… J'ai besoin de romantisme moi, même quand il y a du sexe. J'ai besoin d'amour (ok, il y en a, mais le narrateur est tellement tête-à-claques que je suis passée à côté), j'ai besoin de savoir que les hommes ne voient pas que ce qui se présente au balcon de notre décolleté.

Parce que moi, voyez-vous, je suis une petite fleur fragile qui vit dans le monde des Bisounours, et non, non, non, je n'ai pas besoin de savoir ce que ces messieurs ont dans la tête, surtout si c'est aussi cru et caricatural que cela.

Lien : http://lelivrevie.blogspot.f..
Commenter  J’apprécie          60



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (4)voir plus