AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
>

Critique de Takalirsa


C'est ma fille qui a repéré ce roman à la bibliothèque et finalement c'est moi qui le lis ! Au départ l'ambiance m'a fait penser aux oeuvres de Daphné du Maurier, avec sa Cornouailles sauvage, la falaise balayée par les vents, la crique où vient s'échouer une mer tourmentée. Quant au manoir délabré de Pencraw, qui « croule littéralement sous le poids de son passé », il m'a évoqué « Le château de Cassandra » de Dodie Smith.

Ce manoir exerce une attraction quasi surnaturelle sur Lorna, à la recherche du lieu idéal pour célébrer son mariage avec Jon (« Ce manoir a une âme »). On la suit tandis qu'elle explore la maison et interroge la coriace Caroline Alton, actuelle propriétaire, et sa femme à tout faire Dill, afin de trouver une explication à son sentiment d'être déjà venue, enfant (« Pourquoi est-on retournés plusieurs fois là-bas ? »). Lorna en est persuadée : Pencraw est lié à son histoire personnelle et elle compte bien « démêler les noeuds émotionnels hérités du passé ».

En alternance, on remonte aux étés 1968-1969 avec la jeune Amber, son jumeau Toby et leurs petit frère et petite soeur, Barney et Kitty. Un drame touche la famille cette année-là, et va déclencher une suite d'événements malheureux. On sent bien mystère et tension peser sur eux, renforcés par l'attitude vaguement démente de Toby et le caractère acariâtre de Caroline Alton, accompagnée de son fils le beau Lucian. Les deux époques sont liées, c'est clair, mais comment ?

La dernière partie enchaîne les révélations dans ce décor à la fois sombre et magique. le manoir est en ruines mais encore chargé de la vie et des émotions qui l'habitaient autrefois. Personnage à part entière, il aura joué son rôle dans la quête de Lorna (« Cette maison m'a replongée dans mon passé, elle l'a libéré ») et, on l'espère, gagné une seconde vie.
Commenter  J’apprécie          80



Ont apprécié cette critique (8)voir plus




{* *}