AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2930853018
Éditeur : Les Éditions de l'Instant (27/05/2016)

Note moyenne : 4.16/5 (sur 28 notes)
Résumé :
Une jeune fille se réveille un matin dans une demeure inconnue. Livrée à elle-même au c?ur d'un village aussi étrange que désert, privée de ses souvenirs, elle va bien vite se rendre compte que les secrets de son passé sont liés à ceux des anciens habitants des lieux. Pour se défaire de ces liens invisibles et espérer quitter ce village aux allures de prison hors du temps, elle va devoir raviver les cendres d'un bûcher centenaire... "Un premier roman qui avance en é... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
celindanae
  08 octobre 2016
Ce livre m'a fait de l'oeil dès sa sortie. Sa très belle couverture m'intriguait beaucoup et j'ai eu envie de le lire. Cependant, je n'ai jamais vu ce livre dans les librairies où je vais habituellement. Après avoir été en contact avec son auteur pour la lecture de nouvelles ( que j'ai beaucoup aimées) j'ai décidé de commander le roman sur le site de l'éditeur. Après de nombreuses péripéties et semaines d'attentes (dues à des problèmes à la poste en Belgique, l'éditeur étant belge) j'ai enfin pu lire ce premier roman d'Emmanuel Chastellière. L'auteur est un des fondateurs du site Elbakin (l'une des principales références en matière de fantasy), il est également traducteur ( voici son site si ça vous intéresse).
La couverture du roman situe très bien l'ambiance qui ressort du roman. le roman ne se réfère pas au film de Night Shyamalan qui porte le même titre même si on y retrouve un peu le climat angoissant. Estelle Faye dit à propos de ce roman : « Un premier roman qui avance en équilibriste, à la frontière ténue entre le livre pour adolescent et le livre sur l'adolescence. Qui parvient à saisir l'esprit de cet âge insaisissable, avec des références revendiquées à Peter Pan et des échos lointains de Sa Majesté des Mouches. Une histoire qui, comme ses héros, devient adulte dans l'épreuve, dans la douleur, avec une sensibilité et une magie à fleur de peau. Les premiers pas d'un auteur qui a déjà son univers, et qui donne envie de le suivre. » Cette citation reflète tout à fait le roman qui n'est pas « young adult » même si les personnages sont des jeunes adultes.
Ce qui frappe dans ce roman c'est surtout son atmosphère si particulière à la fois oppressante et mystérieuse. le village est quasiment un personnage à part qui se livre peu à peu et dont on veut connaître les secrets. le huis clos créé dans le village est parfaitement angoissant et est un gros point fort du roman. On est tout de suite plongé dans cette ambiance si particulière par un village, unique décor à la fois terrifiant et ordinaire.
Le roman se lit très bien, le style de l'auteur est fluide et très imagé, vraiment très agréable à lire. le rythme est également intense même si on note une réelle accélération à la fin, peut être un peu trop intense. On tourne les pages sans s'en apercevoir, tellement on est pris par le mystères de cette histoire hors du commun. le roman est structuré par des chapitres assez courts et des interludes dans la première partie. Les interludes apportent des informations sur le village et nous présentent d'autres personnages que les principaux. J'ai beaucoup aimé ces interludes et cette composition du roman, au point même d'être déçue quand ceux ci ne sont plus présents dans le roman.
Les personnages sont assez nombreux mais le roman se focalise sur trois d'entre eux. On n'échappe pas au triangle amoureux mais celui-ci est traité de manière plus originale. Les relations entre les enfants perdus et surtout ces trois personnages sont traitées avec intelligence et on peut se retrouver dans chacun d'eux. Ils sont confrontés à de terribles épreuves et doivent apprendre à devenir adulte très vite. Ils sont obligés de faire des choix pour leur survie dans un monde angoissant et incertain. Cela représente bien ce que l'on peut ressentir à cet âge si particulier, même si l'univers du roman est très particulier.
La fin du roman apporte quelques informations mais reste dans le même climat étrange que le reste du roman. Même si j'avoue avoir été un peu frustrée par le fait que l'on n'apprend pas tout, je trouve que cela contribue à rendre ce roman à part. le lecteur peut se faire ses propres réponses, même si elles ne sont pas forcément les bonnes, après tout, cela fait aussi partie du charme de l'imaginaire. J'ai donc passé un très bon moment de lecture au sein du Village, qui est à la fois étrange, angoissant et reflète une partie de ce que l'on peut ressentir à certaines périodes de sa vie. L'écriture d'Emmanuel Chastellière est vraiment parfaite pour le genre. Même si quelques points sont perfectibles (c'est un premier roman après tout), le livre a beaucoup d'atouts pour lui, et qui sait l'auteur reviendra peut être dans cet univers si particulier, pour nous apporter des réponses ou un nouveaux lots de mystères. En tout cas, c'est un auteur très prometteur dont je lirais sans souci d'autres écrits.
Lien : https://aupaysdescavetrolls...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
BlackWolf
  14 juillet 2016
En Résumé : J'ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman mélange des genres qui offre un récit fantastique étrange, efficace et captivant. le démarrage m'a paru un peu austère, se révélant trop descriptif, mais très vite par la suite je me suis retrouvé facilement happé, à tourner les pages avec envie d'en apprendre plus sur les aventures de nos héros. le gros point fort du récit, vient, je trouve, de l'ambiance légèrement dérangeante, mystérieuse et angoissante qui est mise en place ainsi que de l'univers qui est construit autour. L'auteur arrive vraiment à offrir un ensemble qui est cohérent, logique et donne envie d'en apprendre plus. Concernant les personnages ils se révèlent soignés et efficaces. On s'attache à eux au fil des pages devant leurs choix et leurs développements, même si certains personnages secondaires usent un peu trop des stéréotypes. Rien de non plus trop gênant. Je trouve par contre légèrement dommage le traitement fait aux relations amoureuses qui m'a paru trop brusque et manquant d'émotion, l'accumulation d'information sur la fin qui donne l'impression d'être submergé ou bien encore certaines résolutions un peu trop rapide et facile. Après rien de dérangeant tant j'ai été emporté par l'ensemble, bien porté par une plume efficace, soignée et entraînante. Je lirai sans soucis d'autres des écrits de l'auteur.

Retrouvez ma chronique complète sur mon blog.
Lien : http://www.blog-o-livre.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
SerGarlan
  02 août 2016
J'ai fini le Village il y a maintenant une semaine, et c'était vraiment une très bonne lecture.
Déjà j'ai aimé l'intrigue, l'univers, la façon de poser les événements. L'alternance récit principal / interludes, en sachant qu'on ne sait pas trop où vont les choses au départ mais c'est plutôt positif pour moi, on se pose des questions, le mystère se lève progressivement.
J'ai vraiment beaucoup aimé le village, l'ambiance oppressante qu'il dégage, les dislocations du décors (au tout début et à la toute fin) qui font très visuelles (très manga peut-être ?), les changements des lieux et des bâtiments avec des types inquiétants qui chassent les "vivants" (ça ça m'a clairement fait penser à Dark City). Les références ne sont pas un défaut, au contraire on sent un peu de ceci, un peu de cela, et l'ensemble est cohérent et bien intégré.
J'ai globalement aimé les personnages. Épine, je me suis bien identifié, elle attire la sympathie même si elle est loin d'être parfaite. Fumée est peut-être un peu trop "directive" ou "enjouée", trop entière pour que j'aie pu m'attacher complètement. Bien aimé en revanche Fugue, ses contradictions, ses points d'ombre. Bien aimé aussi Carotte. Paille, on aime le détester. Les autres auraient pu être un peu plus développés.
Et j'ai aimé le style. Je trouve qu'Emmanuel Chastellière a su trouver le juste milieu entre légèreté adolescente, incisivité (les scènes d'action, parfaites) et poésie. Les descriptions sonnent très justes, et cette envie de personnifier les éléments du décors, de leur donner vie, ça c'est vraiment fort.
Dernier point : la conclusion. Très très bonne. Juste ce qu'il faut d'ouverture pour envisager une suite (déjà prévue ?) mais parvenant comme il faut à achever la trame.
En point négatif, je mettrai (mais c'est très personnel) : le méchant. Non pas son apparence (plutôt flippante) ni ses plans (plutôt abjects), mais plutôt sa tendance (qui m'horripile à chaque fois pour un "vilain") à en faire des tonnes, à jacasser, à se vanter, à verser dans le sadisme gratuit. J'ai plutôt tendance à apprécier les méchants sobres, froids, calculateurs, qui ne laissent rien au hasard et qui ne font pas traîner inutilement les choses "pour jouer avec leurs proies". C'est très personnel, encore une fois, mais indépendamment de ça, je n'ai pas vu en quoi l'homme brûlé se démarquait basiquement du bad guy hollywoodien, il lui manque un petit quelque chose je trouve.
Enfin voilà, encore bravo à Emmanuel Chastellière et merci pour ce bon moment de lecture ! On sent qu'il y a bien sûr quelques imperfections, que c'est un "premier roman", mais ça n'enlève rien à la qualité du livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
aventurine
  21 juin 2016
C'est avec beaucoup de surprises que je ressors de la lecture du Village. On tient là un véritable univers, contenu simplement dans le petit espace du village et de ses environs. On découvre en début de lecture l'ambiance singulière de ce roman avec ses personnages mystérieux et ses lieux bien particuliers. La découverte est vraiment agréable, j'ai apprécié me laisser embarquer dans ce monde sombre et rempli de secret.
Au fur et à mesure de ma lecture, j'ai beaucoup aimé les petits détails dans les descriptions ou bien, rien que les prénoms des personnages qui créent une ambiance à eux seuls. On est pris d'empathie pour ces jeunes gens piégés dans ce village et on sent dans leur personnalité que sa pesante atmosphère est lourde à porter.
J'ai été surprise par le rythme choisi en début de roman. Après les premiers chapitres introductifs, on se retrouve avec une allure de fin de roman, où les révélations se succèdent et les actions prennent de l'ampleur. Ce choix fut un peu déroutant après la découverte du village, mais très intéressant. J'ai aussi beaucoup apprécié les interludes. Je me suis presque attachée plus à ses personnages qu'à ceux des chapitres normaux, car il y avait une autre ambiance, toute particulière, que j'aimais retrouver. Par la suite, j'ai trouvé que le rythme ralentissait un petit peu.

Mais celui-ci est revenu plus rapide sur les quelques derniers chapitres, avec les destins de certains personnages qui m'ont plus qu'étonné. La fin est l'image de ce roman, tout en surprise.
Pour ce qui est de l'écriture, parce qu'il faut la souligner, j'ai trouvé qu'elle était très imagée. On n'avait aucun mal à s'imaginer les décors et les scènes. Elle nous aidait à plonger un peu plus dans l'ambiance sombre et mystérieuse du Village. Sans aucun doute, le style d'écriture est un véritable atout pour ce roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Amaruel
  14 juillet 2016
Le Village, premier roman d'Emmanuel Chastellière, est un croisement très réussi entre un roman de fantasy et un pur titre de fantastique horrifique.
Premier constat en commençant cette lecture, entre ces quelques premières lignes se dégage une ambiance bien particulière : c'est sombre, poisseux, marécageux et beaucoup trop silencieux. Tout comme l'héroïne, j'ai évolué dans cette histoire à tâtons (au départ), puis avec plus de fougue (les pages défilant bien plus rapidement) et enfin avec étonnement (durant les dernières pages). L'ensemble ne manque pas de rythme et offre des éléments tout à fait surprenant.
Outre l'ambiance bien particulière, les personnages que l'on suivra dans ce récit sont bien singuliers. du personnage principal Épine, qui m'a autant intriguée que surprise par ses actions et réactions, aux personnages secondaires, comme Fugue, Fumée, ou encore le médecin de peste, tous apportent énormément à l'intrigue, donnant leurs propres visions des événements. L'utilisation des médecins de peste ou des trolls est assez surprenant (agréablement) et le reste des créatures du village l'est tout autant.
Ce qui m'a le plus touché dans ce récit, ce sont les relations entre les différents protagonistes. L'auteur a réussi à tisser des liens étroits entre eux ; des relations entre adolescents, tous un peu confus avec leurs sentiments, qui n'aboutissent pas pour la plupart. J'ai tout de même trouvé que cette représentation des relations humaines était un peu trop « pessimiste » [...].
Concernant l'intrigue, elle se démarque de ce que l'on peut rencontrer à l'heure actuelle dans le paysage éditorial de l'imaginaire. Malgré le fait que la quasi-totalité du récit se situe en extérieur, le Village est construit comme un huis clos ; puisque les Enfants Perdus – subtile référence à Peter Pan – sont « enfermés » dans ce village, sans moyens de s'échapper et sous la surveillance de leurs geôliers. L'évolution de l'intrigue m'a donné l'impression d'avancer dans un rêve, les événements survenant allant crescendo dans l'irréel pour s'achever par une fin des plus étonnantes, ouverte, qui ne plaira sans doute pas à tout le monde mais qui colle totalement avec le reste de l'intrigue. L'auteur a prévu de revenir à cet univers (avec un recueil de nouvelles : Fly Me To The Moon) et c'est tant mieux !

En Bref : le premier roman d'Emmanuel Chastellière sort des sentiers battus et ça fait du bien ! Des personnages et des créatures que l'on voit peu (quand il ne s'agit pas de créatures inventées par l'auteur), un huis clos en plein air (si, si c'est possible), un mélange des genres qui fonctionne parfaitement, une fin ouverte et une plume agréable. le Village est une très bonne découverte !
Lien : http://amarueltribulation.we..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

critiques presse (1)
Elbakin.net   07 juin 2016
Emmanuel Chastellière a su éviter les écueils des premières publications, avec un scénario travaillé et prenant, mis en lumière par une plume maîtrisée.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
HenaakiHenaaki   03 janvier 2017
Derrière lui, les flammes lui léchaient toujours le dos, frémissantes, comme les mains d’une amante cherchant à le retenir encore un instant.
Commenter  J’apprécie          20
SpicSpic   14 novembre 2016
Mais elles n’avaient plus rien à craindre ; au clair de lune, libéré de tout nuage, la surface de la mare était redevenue aussi lisse que de la glace, imperturbable et silencieuse.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Emmanuel Chastellière (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Emmanuel Chastellière
Interview d'Emmanuel Chastellière aux Imaginales 2018
autres livres classés : amnésieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1154 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre